ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le silence de Bouteflika sur les attentats en Algérie

 
Plus de quatre jours après les attentats qui ont endeuillé l’Algérie, le président Abdelaziz Bouteflika ne s’est toujours pas exprimé.
dimanche 15 avril 2007.

Abdelaziz Bouteflika, Algérie Le président de la République, contrairement à l’usage, n’a pas réagi, du moins publiquement, après la tragédie qui a endeuillé l’Algérie suscitant des interrogations de la part des observateurs. Le silence du Président est d’autant plus pesant après la psychose qui s’est emparée des Algérois qui craignent le retour des attentats à l’explosif.

Les observateurs s’attendaient à un minimum, des condoléances aux familles des victimes, il n’en fut rien. D’ailleurs, des commentateurs de presse n’ont pas du tout été tendres face à l’absence de réaction du président de la République. Depuis, hormis quelques discours prononcés à l’occasion d’ouverture de séminaires ou encore de rencontres des cadres de l’Etat, ses sorties en Algérie se sont arrêtées.

Abdelaziz Bouteflika, est attendu ce matin pour une visite d’inspection de certains chantiers et l’inauguration de nouvelles infrastructures dans la capitale, neuf mois après sa dernière sortie. Au-delà de l’aspect protocolaire de sa virée, la particularité de cette visite d’aujourd’hui réside dans le fait qu’elle intervient quatre jours après les attentats qui ont frappé la capitale, en particulier un symbole de l’Etat, le palais du Gouvernement.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant