ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Des SMS contre le terrorisme en Algérie

 
Pour renforcer la lutte contre le terrorisme en Algérie, les services de sécurité invitent les citoyens à signaler toute menace via SMS au numéro vert 1590.
mercredi 18 avril 2007.

Des SMS pour lutter contre le terrorisme en Algérie Le recours aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC) comme moyen de propagande en matière de prévention et de sensibilisation dans la lutte antiterroriste en Algérie n’est pas nouveau. En mars 2007, les abonnés de l’opérateur historique de téléphonie mobile, Mobilis, ont été les premiers à recevoir des « textos » dans lesquels ils ont été appelés à apporter leur contribution dans cette lutte qui reste l’affaire de tout le monde et pas uniquement celle des services de sécurité. L’opérateur historique de téléphonie mobile Mobilis, a été saisi par l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunication (ARPT), en vue de faciliter cette campagne qui devait toucher aussi bien les abonnés du pré-payé que ceux du post-payé. Selon une source de l’ARPT, cette campagne a été initiée par l’Etat algérien par le biais de l’ARPT.

Elle ne concerne pas uniquement les abonnés de l’opérateur public Mobilis, mais aussi ceux des deux autres opérateurs de téléphonie mobile en Algérie, en l’occurrence Djezzy et Nedjma, avait-il indiqué au « Quotidien d’Oran ». Des SMS pour sensibiliser la population sur la nécessité d’une mobilisation générale pour assurer la sécurité des personnes et des biens. L’idée est, certes, toute simple mais peut s’avérer fort efficace au regard des divers avantages d’accessibilité qu’offrent, de nos jours, les technologies de l’information et de la communication. En optant pour la téléphonie mobile comme canal pour la sensibilisation pour la lutte contre le terrorisme, les services de sécurité espèrent, en premier lieu, toucher une population majoritairement active, dont le concours peut s’avérer fort utile en matière de renseignement, un domaine qui demeure indispensable pour ce type de lutte.

D’autre part, en ciblant les abonnés de la téléphonie mobile, les initiateurs de cette campagne, dans un souci d’efficacité, inscrivent leur démarche dans une perspective visant à toucher un maximum de personnes. Le marché de la téléphonie mobile en Algérie représente aujourd’hui, selon les derniers chiffres communiqués par les trois opérateurs, un total de plus de 20 millions d’abonnés, soit les deux tiers de la population du pays, d’où le grand intérêt d’une telle campagne. Car, aucun moyen de communication, même pas les médias lourds, ne peuvent prétendre cibler autant de personnes. Il est à rappeler, enfin, que l’Armée populaire nationale (ANP) avait lancé en début d’année, une campagne de sensibilisation en matière de lutte antiterroriste, dans laquelle elle avait appelé la population, par le biais d’affiches publicitaires placardées dans les rues, à se mobiliser contre ce fléau.

Synthèse de Kahina, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran