ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie ne sera jamais l’Irak

 
La situation en Algérie est différente de celle en Irak et Alger ne sera jamais Bagdad selon l’ex chef du gouvernement, Rédha Malek.
samedi 21 avril 2007.

Attentats à Alger en Algérie Après une minute de silence observée à la mémoire des victimes de ces attentats, le président de l’ANR, M. Redha Malek, le premier à prendre la parole, a condamné « vivement » ces actes terroristes « provocateurs qui ont ciblé les symboles de l’Algérie indépendante », et a appelé tous les Algériens à faire front uni contre ce phénomène « destructeur ».

« Tout Algérien digne de ce nom a le devoir de combattre le terrorisme, à la fois en faisant preuve d’une vigilance à toute épreuve et en s’organisant pour une République libre et démocratique », a-t-il clamé. S’adressant aux militants des trois partis qui brandissaient, à l’occasion, des banderoles appelant à la paix et à l’éradication du terrorisme, M. Redha Malek a affirmé que « l’Algérie ne sera jamais l’Irak ou l’Afghanistan ». « Ceux qui veulent s’attaquer à notre pays se sont trompés d’adresse. « On est là aujourd’hui pour dénoncer, comme un seul homme, le terrorisme. Un terrorisme contre lequel on n’a pas cessé de lutter depuis une quinzaine d’années a-t-il ajouté.

Le président de l’ANR a souligné la « nécessité de poursuivre l’effort pour bâtir une coordination républicaine, laquelle devra s’élargir à toutes les forces vives de la Nation » Pour sa part le président de l’UDR Amara Benyounes n’a pas été par trente six chemins pour apporter des critiques à l’adresse du secrétaire général du FLN et de la porte-parole du parti des travailleurs, qui avaient animé mardi dernier un meeting à la salle omnisport Mohamed Boudiaf. « ça me reste en travers de la gorge d’entendre Louisa Hanoune et Abdelaaziz Belkhadem parler de la lutte contre le terrorisme. Il y a lieu de rappeler de l’un et l’autre étaient à saint’Egidio ».

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran