ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le Maghreb déclare la guerre à Al-Qaida

 
Les cinq pays du Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie, Libye et Mauritanie) semblent convaincu de la nécessité d’une coopération maghrébine dans la lutte contre Al-Qaida.
mercredi 25 avril 2007.

Plan de bataille contre Al Qaîda au Maghreb A Alger, Rabat, Nouakchott, Tripoli et Tunis, c’est le branle-bas de combat. Les messages échangés entre les chefs d’Etat de la région, notamment les présidents algérien, Abdelaziz Bouteflika, et tunisien, Zine El Abidine Ben Ali, d’une part et Bouteflika et le souverain alaouite Mohammed VI, de l’autre, n’ont pas tardé à être suivis d’actions concrètes. La menace est réelle, elle concerne tous les pays de la région et, par conséquent, une riposte commune et concertée s’impose de fait.

C’est dans cette optique que se tient, depuis lundi dernier, à Tripoli, une réunion des directeurs généraux de la Sûreté nationale des cinq pays de L’UMA. Une rencontre qui s’est assignée, comme principal objectif, de coordonner la lutte antiterroriste. Ali Tounsi (Algérie), Charki Draïss (Maroc), Abdessetar Bennour (Tunisie), Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed (Mauritanie) et le représentant du pays hôte de la rencontre, le secrétaire du Comité populaire général libyen de la Sûreté publique, Naser Al-Mabrouk Abdallah, sont unanimes : il faut à tout prix activer la coopération entre les services de sécurité des pays membres de l’UMA, en vue de combattre le terrorisme et le crime organisé « à travers l’élaboration de plans et de mécanismes de nature à consolider la sécurité et la stabilité dans ces pays ».

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après l’Expression