ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie et le Maroc coopèrent contre le terrorisme

 
Les dirigeants de l’Algérie et du Maroc ont appelé à une coopération renforcée de leurs services de sécurité pour une lutte plus efficace contre le terrorisme.
mercredi 25 avril 2007.

L'Algérie et le Maroc vont coopérer dans la lutte contre le terrorisme Le roi du Maroc Mohammed VI a souhaité, dans un message au chef de l’Etat algérien, au lendemain des attentats d’Alger, une coopération de tous les pays du Maghreb pour lutter contre le terrorisme. « Les actes terroristes n’ont pas atteint la seule Algérie, car nous estimons que votre deuxième pays, le Maroc, compte parmi les cibles visées », a-t-il lancé. Avant d’ajouter : « Nous sommes prêts à travailler avec tous les dirigeants des cinq Etats du Maghreb pour assurer la protection de nos peuples et de nos pays et les prémunir des risques et des périls de les voir se muer en base de terrorisme hideux et exécrable. »

Cependant, la menace terroriste n’est pas circonscrite à la rive sud de la Méditerranée (Algérie, Maroc, Tunisie), mais plane aussi sur l’Europe, où des attentats sont à craindre dans les prochains jours, indiquent les experts en matière de lutte antiterroriste. Là aussi, une coordination entre les services de renseignements des pays du Bassin méditerranéen a eu lieu, tout récemment, dans la capitale française, en vue d’évaluer cette menace. Selon les spécialistes très au fait des activités d’Al Qaîda dans la région, aucun pays n’est épargné.

D’ailleurs, les services secrets espagnols ont fait part au gouvernement de leurs inquiétudes sur l’activité d’Al Qaîda en Espagne et en France après les attaques de mars et avril au Maroc et en Algérie. « Ils ont signalé au gouvernement que les kamikazes d’Al Qaîda au Maghreb représentent le risque le plus important pour l’Espagne », indique le journal El Pais dans l’une de ses dernières livraisons. Pour faire face à cette menace, la police espagnole a renforcé sa collaboration avec l’Algérie et augmenté les contrôles maritimes dans le détroit de Gibraltar, indique la même source.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après l’Expression