ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La nouvelle planète potentiellement habitable

 
Une nouvelle planète située hors de notre système solaire où les conditions pourraient être réunies pour accueillir la vie, a été découverte par des astronomes européens.
jeudi 26 avril 2007.

La nouvelle planète Gliese 581 c Selon les chercheurs européens auteurs de la découverte, il s’agit d’un grand pas dans la quête de la vie dans l’univers. Cette exoplanète, de taille idéale, pourrait posséder de l’eau sous forme liquide, et se situe, à l’échelle galactique, à une distance relativement réduite de la Terre : 193.000 milliards de kilomètres. La nouvelle planète "Gliese 581 c" a été découverte à l’Observatoire européen austral (ESO) de La Silla, au Chili, qui possède un instrument spécial analysant la lumière capable de révéler la présence de planètes extrasolaires. Les résultats de ces recherches n’ont pas encore été publiés, mais ont été soumis à la revue "Astronomy and Astrophysics".

Selon les premiers éléments, la planète abrite une température moyenne comprise entre 0 et 40 degrés Celsius, elle est 14 fois plus proche de son étoile que la Terre du Soleil, et la gravité y est 1,6 fois plus élevée que sur Terre. Gliese 581, l’étoile autour de laquelle la planète orbite en 13 jours, est une "naine rouge", beaucoup plus petite et moins chaude que notre Soleil. Les chercheurs n’ont pas déterminé avec certitude s’il s’agissait d’une planète rocheuse comme la Terre ou bien d’une boule de glace avec de l’eau en surface. Dans le premier cas, son diamètre serait une fois et demie plus grand que celui de la Terre, et dans le second, elle serait encore plus grande. En théorie, l’astre devrait posséder une atmosphère.

De nombreuses inconnues demeurent au sujet de cette nouvelle planète, baptisée 581c, qui pourrait au final s’avérer hostile à la vie. Il faut également noter qu’elle répond aux mêmes critères scientifiques d’habitabilité que Mars : une taille proche de celle de la Terre et des températures qui permettraient la présence d’eau liquide. C’est la première fois qu’une planète située hors du système solaire remplit ces critères. "C’est un pas significatif dans la recherche de vie possible dans l’univers", souligne l’astronome Michel Mayor, de l’Université de Genève, membre de l’équipe de 11 scientifiques européens auteurs de la découverte. "C’est une belle découverte. Nous avons encore beaucoup de questions." "Cela ne signifie pas qu’il y a de la vie, mais que c’est une planète comparable à la Terre en terme d’habitabilité potentielle", a commenté l’expert en astrobiologie de la NASA Chris McKay, qui n’a pas participé à la découverte.

Synthèse de Samir
D’après AP