ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie se débarrasse du numéro deux du GSPC

 
Considéré comme le coordinateur du terrorisme en Algérie, le numéro deux du GSPC, Samir Saïoud, alias Samir Moussaab, a été éliminé à Si Mustapha près de Boumerdès.
samedi 28 avril 2007.

Le terroriste Samir Saïoud éliminé en Algérie Selon des informations crédibles, l’ex-émir de la zone II du GSPC, désormais, Al-Qaïda Maghreb a été pris en filature depuis la wilaya d’Alger avant d’être intercepté à la sortie Est de la ville de Si Mustapha et plus précisément à hauteur de la ferme dite Blanky dans le nord de l’Algérie. C’est à ce moment là, qu’il s’est aperçu qu’il était suivi par des éléments de la sécurité mais avant d’agir il a été pris dans une embuscade tendue par les même services. Un accrochage d’une rare violence s’en est suivi pour s’achever par l’élimination du terroriste.

Son identification a été possible grâce aux témoignages d’anciens éléments du GSPC repentis qui ont bénéficié de la Charte de réconciliation nationale, selon des sources concordantes. Ces dernières ajoutent que ce sont ces mêmes repentis qui ont permis la localisation de Samir Saïoud. Aussitôt après cette opération, les forces de sécurité ont déclenché une vaste opération de ratissage dans la région dans l’espoir de neutraliser d’autres terroristes. Selon des sources bien informées, Samir Saïoud, un spécialiste en explosifs, est considéré comme le cerveau des attentats à la bombe du 11 avril dernier perpétré contre le Palais du gouvernement et un commissariat de Bab Ezzouar à l’Est d’Alger, la capitale de l’Algérie.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran