ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie dénonce le geste inamical de Washington

 
Abdelaziz Belkhadem a dénoncé l’attitude de l’ambassade des Etats-Unis en Algérie qui avait publié une note alarmiste sur l’imminence d’un attentat à Alger.
samedi 5 mai 2007.

Attentats à Alger en Algérie Profitant de l’opportunité d’une interview dans un support médiatique à rayonnement mondial qu’est le quotidien Le Monde, le chef de l’exécutif Abdelaziz Belkhadem a rappelé, avec véhémence, que l’Algérie n’approuvait pas cette « manière d’agir » des Américains. Tout en ironisant, entre les mots, sur la véracité des informations US. En l’espace de quelques semaines, la mission diplomatique américaine avait publié, sur son site web, deux informations à l’allure d’alerte. Dans un premier temps, elle avait fait état d’un projet d’attentat contre un vol commercial dans l’espace aérien algérien.

Le surlendemain du double attentat d’Alger, elle avait mis en garde ses ressortissants contre le risque d’une nouvelle attaque. La chancellerie avait cité, entre autres scénarios, une frappe contre le siège de la télévision, bd des Martyrs et un autre contre la « Grande poste » au centre d’Alger. Relayée en boucle par les chaînes satellitaires - très suivies en Algérie -, la seconde mise en garde avait conforté un sentiment de panique au sein d’une population algéroise encore sous le choc du « mercredi noir ». « Si les Américains détenaient des informations valables, ils devaient les transmettre à nos services de sécurité », estime le Chef du gouvernement. Selon lui, l’attitude des Américains a été d’autant plus inamicale que « nous, les Algériens, nous collaborons de manière loyale avec les autres pays pour mettre fin au terrorisme international ».

Synthèse de Billal, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran