ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Arrestation en Algérie de trois extrémistes libyens

 
Trois extrémistes libyens ont été arrêté en Algérie où ils s’apprêtaient à rejoindre les rangs des des terroristes d’Al Qaida au Maghreb.
dimanche 13 mai 2007.

Les soldats de l'ANP mènent des ratissages en Algérie Les services de sécurité suivaient depuis plusieurs jours la piste des trois ressortissants libyens après l’exploitation d’informations communiquées par un élément du GSPC qui s’était rendu au début du mois, apprend-on de source sécuritaire. Ces mêmes sources ajoutent que les trois Libyens, âgés de 22 à 25 ans, se sont révélés de la mouvance islamiste et se sont portés volontaires pour activer aux côtés des terroristes algériens du GSPC ; ils devaient rejoindre les maquis de Boumerdès au nord de l’Algérie. Les trois terroristes ont été recrutés en Libye par un réseau, apprend-on, qui s’étend sur tout le territoire du Maghreb et qui tente de donner corps à Al-Qaïda Maghreb qui a fait allégeance à Ben Laden. Ils avaient franchi la frontière algéro-libyenne grâce à un réseau de soutien qui devait les acheminer vers la région du centre du pays, où est censé se trouver l’essentiel de l’activité du GSPC.

Les services de sécurité ont réussi également à arrêter un des membres de ce réseau qui avait la charge d’accompagner les trois ressortissants libyens pour rejoindre le quartier général du GSPC, supposé être situé dans la région de Kabylie. Ce n’est pas la seule opération des services de sécurité impliquant des ressortissants étrangers, durant la semaine écoulée. En effet, deux Marocains et un Tunisien, candidats au terrorisme en Algérie, avaient été neutralisés dans la région de Boumerdès. C’est également suite à l’exploitation d’informations que ces trois terroristes étrangers ont été arrêtés. Nous apprenons de certaines sources au fait des affaires sécuritaires que des réseaux islamistes se spécialisant dans le recrutement de jeunes pour Al-Qaïda Maghreb commencent à se constituer aussi bien au Maroc et en Tunisie qu’en Libye. Les jeunes recrues convergent vers l’Algérie, en attendant de se redéployer vers leurs pays d’origine. En Algérie, ce réseau aux ramifications internationales s’étend essentiellement vers l’est du pays.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran