ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La traque des terroristes en Algérie se poursuit avant les élections

 
Les forces de sécurité intensifient la lutte contre le terrorisme en Algérie à quelques jours des élections législatives.
mardi 15 mai 2007.

L'armée traque les terroristes islamistes en Algérie Moins de 10 jours après l’assaut donné par les services de sécurité aux maquis terroristes de la région de Tébessa, pour venir à bout d’un groupe d’une vingtaine d’éléments d’al-Qaïda aux pays du Maghreb, versé dans le recrutement et l’intendance, au moins 11 terroristes ont été éliminés en Algérie durant la journée d’hier, selon un premier bilan provisoire. Le groupe de terroristes neutralisés se préparait, selon nos sources, à acheminer un important lot d’armes sophistiquées vers Tizi Ouzou, Boumerdès et Bouira, lorsqu’il a été surpris par les forces de sécurité qui n’ont cessé, durant les deux derniers jours, de pilonner sans interruption la région. Des bombardements effectués pour couvrir l’avancée des forces spéciales dépêchées en nombre sur le site.

Tout a commencé le 5 mai dernier quand les forces combinées ont commencé par encercler un périmètre allant de la région sud-ouest de Tébessa, qui fait jonction avec la wilaya de Khenchela, jusqu’à Biskra et El-Oued. Cette dernière est, rappelons-le, devenue depuis quelque temps une plaque tournante pour les phalanges d’al-Qaïda en Algérie chargées du recrutement et de l’intendance. En effet, les forces de l’ANP, qui ont localisé un refuge des irréductibles du GSPC, ont hermétiquement bouclé toutes les issues permettant à ces derniers d’échapper des casemates suspectées d’abriter une vingtaine de terroristes, parmi lesquels se trouvent, toujours selon nos sources, des éléments de nationalités étrangères. Il faut savoir que les services de sécurité sont certains que dans cette même région, se trouve le quartier général de la phalange katibat Essouafa, affiliée à al-Qaïda aux pays du Maghreb et dirigée par un certain Abou El Khattab.

Un démembrement de la nébuleuse qui a pour mission le recrutement, l’endoctrinement et l’entraînement de futurs candidats aux attentats en Irak et en Algérie. Cependant, toutes ces sections sont systématiquement démantelées. La découverte d’un camp d’entraînement d’al-Qaïda au début du mois de mai et le démantèlement d’une base logistique du GSPC en avril dernier, dans la wilaya d’El-Oued, renseignent sur l’échec de cette dernière à vouloir “importer en masse” les méthodes de l’internationale terroriste en Algérie. Par ailleurs, des sources locales au fait de la situation sécuritaire dans la région est du pays ont révélé que l’avancée des forces de la lutte antiterroriste se fait avec une extrême prudence afin de minimiser les pertes, à cause de la présence de bombes artisanales qui auraient été placées, selon nos sources depuis peu par les terroristes. On déplore, en l’espace de 48 heures, la perte de 6 militaires, alors que 8 autres furent blessés dans une série d’explosions à Tébessa et Skikda.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après Liberté