ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Attentat en Algérie à la veille des élections

 
A la veille des élections législatives en Algérie, les terroristes d’Al-Qaida ont frappé à Constantine où deux bombes ont explosé.
mercredi 16 mai 2007.

Le terrorisme persiste en Algérie Après plusieurs années d’accalmie, Constantine, dans l’est de l’Algérie, a renoué, hier, en début de matinée, avec un double attentat à la bombe qui a coûté la vie à un policier et a fait 10 blessés dont 2 agents de l’ordre public. Les deux bombes ciblaient, selon nos sources, un véhicule des services de sécurité habitué à prendre le rond-point de Daksi, carrefour où passent de hauts responsables civils et militaires, à quelques mètres seulement du 4e arrondissement de la sûreté urbaine de Sidi-Mabrouk et de la clinique rénale de Daksi. Il est 7h55 quand une première explosion retentit, suivie, six minutes après, d’une seconde explosion.

En fait, selon des témoins oculaires, une première bombe de faible puissance a explosé, faisant un premier blessé parmi les agents de l’ordre public. La seconde a explosé 6 minutes après, mais celle-ci a été, selon nos sources, de plus forte puissance, et la déflagration a été entendue à plusieurs kilomètres à la ronde. Des débris de verre et des gravats jonchaient le sol sur un rayon de 100 m. À notre arrivée, les ambulanciers avaient déjà évacué les blessés, dont un policier qui succomba à ses blessures. Des centaines de citoyens étaient massés derrière le cordon de sécurité posant des questions aux policiers qui tentaient, tant bien que mal, de contenir une foule inquiète et hagarde. À quelques mètres de la scène du crime, jonchée de débris de tous genres, se trouvait le wali de Constantine, M. Abdelmalek Boudiaf, qui s’était rendu sur les lieux aussitôt informé.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Liberté