ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Démantèlement en Algérie d’un réseau lié aux attentats d’Alger

 
L’enquête menée en Algérie sur les attentats terroristes qui ont endeuillé Alger le 11 avril dernier a permis le démantèlement d’un réseau de soutien logistique du GSPC.
dimanche 20 mai 2007.

L'un des kamikazes qui ont endeuillé la capitale de l'Algérie, Alger Un réseau de soutien logistique au groupe terroriste auteur des derniers attentats d’Alger la capitale de l’Algérie, qui avaient ciblé le Palais du gouvernement et un commissariat de police à Bab Ezzouar, a été démantelé par les services de sécurité dans la wilaya de Boumerdès. Les éléments du groupe au nombre de 12 sont également impliqués dans des attentats perpétrés à Reghaïa et à Dergana, le 30 octobre 2006, dans l’est de la wilaya d’Alger. Ce groupe qui a été neutralisé, suite aux aveux de l’un de ses membres arrêté au cours du mois dernier, profitait de la complicité de « commerçants véreux attirés par l’appât du gain facile », selon une source sécuritaire, citée par l’APS.

Ce groupe de soutien logistique était sous les ordres de Harek Zoheïr dit Sofiane Fassila, l’émir de la zone II du GSPC qui est considéré par les services de sécurité comme « le cerveau des attentats » du 11 avril dernier à Alger, la capitale de l’Algérie. Plus de neuf tonnes d’acide (HNO3) et une grande quantité de produit chimique ammoniacal ont été saisies lors de cette opération dans deux grands garages à Tidjelabine dans la wilaya de Boumerdès. Ces deux garages étaient utilisés comme point de transit des matières destinées à la fabrication de bombes. Les services de sécurité ont également récupéré dans un refuge près de Draâ Benkhedda de la TNT et plus de 260 unités de composants électroniques, utilisées au déclenchement à distance des engins explosifs. Il s’agit du sixième réseau de soutien logistique aux groupes terroristes démantelé dans la wilaya de Boumerdès depuis le début du mois d’avril.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran