ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La coopération entre la France et l’Algérie selon Sarkozy

 
Une plus grande coopération entre la France et l’Algérie semble être le choix de Nicolas Sarkozy qui préfère parler de relation d’exception que de traité d’amitié entre les deux pays.
mercredi 23 mai 2007.

Sarkozy propose une relation d'exception à la place d'un traité d'amitié entre la France et l'Algérie M. Sarkozy s’est dit « convaincu » que l’« approfondissement » de la relation d’exception entre l’Algérie et la France « doit constituer une priorité commune ». « Comme vous, je suis convaincu que l’approfondissement de la relation d’exception entre l’Algérie et la France doit constituer une priorité commune, car il répond aux attentes de nos deux peuples et pourra, j’en suis sûr, servir de modèle aux rapprochements nécessaires de part et d’autre de la Méditerranée », écrit le nouveau chef de l’Etat français dans un message au président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, en réponse à la lettre de félicitations qu’il lui avait adressée après son élection à la présidence de la République française.

Le nouveau président français avait été clair, lors de sa campagne électorale, en ce qui concerne le traité d’amitié. « Je ne suis pas favorable à un traité d’amitié avec l’Algérie », avait-il récemment déclaré dans sa réponse au collectif des associations de rapatriés. A la veille du premier tour de la présidentielle, le candidat Sarkozy avait « rejeté l’idée d’un traité avec l’Algérie ». C’est ce qu’avait révélé le journal Le Monde dans l’une de ses éditions. Selon le quotidien français, pour Sarkozy, il s’agit surtout de renforcer les relations entre les deux pays dans le domaine économique, en profitant notamment de la position d’Alger en tant que producteur de pétrole pour assurer l’avenir énergétique de la France. Selon Le Monde, Nicolas Sarkozy a notamment déclaré que « l’Algérie a d’immenses ressources énergétique. La France maîtrise les technologies de l’électricité nucléaire. Nous devons trouver les bases d’une coopération équitable ».

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran