ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Algérie : grève des praticiens de la santé publique

 
Les praticiens de la santé publique en Algérie sont en grève illimitée en réponse à l’appel de leur syndicat, le SNPSP.
mardi 29 mai 2007.

Les praticiens de la santé publique en Algérie en grève D’ailleurs, une plainte a été déposée au tribunal de Sidi M’hamed pour l’annulation de la grève que le ministère qualifie d’ « illégale ». Les responsables du syndicat national des praticiens de la santé publique en Algérie ont déclaré lors d’une conférence de presse, tenue hier, dans leur siège, que leur tutelle a toujours préféré le recours à la justice au lieu de favoriser le dialogue « sérieux ». Les membres du syndicat n’ont pas nié le fait que le ministère les a déjà invités à une réunion, mais, a déclaré le docteur Messaoui Mohamed, les membres du syndicat se sont vite retirés de la réunion du 23 mai passé, car il s’agissait, selon eux, d’une réunion de travail ordinaire. « Nous ne voulons pas de réunion ordinaire mais nous demandons une réunion de conciliation avec la présence de l’inspection du travail et de la fonction publique » a indiqué le conférencier.

Les praticiens de la santé disent attendre tout simplement, une réponse claire et précise, à leur plate-forme de revendication. Ils exigent l’élaboration et la promulgation du statut particulier du praticien de la santé publique en Algérie, la revalorisation de la prime de garde, l’octroi de la prime de zone pour les 13 wilayas enclavées, la revalorisation de la prime de documentation, l’élargissement du temps complémentaire pour le praticien généraliste, l’octroi de la prime d’encadrement, la généralisation de la prime de contagion et la revalorisation de la prime de pénibilité à hauteur de 4 000 DA, ainsi que d’autres revendications relatives aux conditions de travail notamment dans les services des urgences. Au-delà des revendications syndicales, les conférenciers se sont beaucoup étalés sur la nouvelle carte sanitaire telle qu’elle a été conçue par le ministère de la Santé et de la réforme hospitalière. Ils ont dénoncé la manière de faire du ministère.

Synthèse de Kahina, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran