ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Cheb Mami reste en Algérie

 
Le chanteur raï Cheb Mami qui s’est réfugié en Algérie a affirmé vouloir être jugé dans son pays natal par la justice algérienne.
mardi 5 juin 2007.

Cheb Mami veut être jugé en Algérie Mis en examen en octobre 2006 pour violences sur son ex-compagne, Cheb Mami se trouve en Algérie après trois mois de détention préventive en France, à l’issue desquels il a été libéré sous caution le 2 février et placé sous contrôle judiciaire. "Je n’ai plus confiance en la justice française", a-t-il dit dans cet entretien, qui constitue sa première déclaration publique depuis qu’il a quitté la France en violation du contrôle judiciaire auquel il était soumis. "Aujourd’hui, je suis en Algérie dans mon pays. J’ai confiance en la justice de mon pays et je me tiens à son entière disposition si elle décidait de me juger", a-t-il ajouté.

Le "prince" du raï, mis en examen pour "violence volontaire, séquestration et menace" sur une de ses anciennes compagnes, ne s’est pas présenté, le 14 mai, à la convocation du juge d’instruction de Bobigny (banlieue parisienne). En février dernier, Cheb Mami avait été remis en liberté provisoire contre le versement d’une forte caution et la confiscation de son passeport, ce qui ne l’a pas empêché de quitter la France. Le mois dernier, l’artiste ne s’étant pas présenté à une confrontation organisée par la justice, le parquet de Bobigny (banlieue nord de Paris) a lancé un mandat d’arrêt international contre lui, avaient alors rapporté plusieurs journaux français. Il n’existe pas d’accord d’extradition entre la France et l’Algérie.

Synthèse de Samir
D’après Agences