ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie soutient le dialogue Maroc-Polisario

 
L’Algérie a rappelé son soutien à des négociations directes entre le Maroc et le Front Polisario qui devraient débuter à partie du 18 juin à New York.
mercredi 6 juin 2007.

L'Algérie appelle à une solution au conflit entre le Maroc et le Polisario Le secrétariat national, la plus haute instance politique du Front Polisario, qui s’est réuni dimanche dernier sous la présidence du chef de l’Etat, Mohamed Abdelaziz, a formulé « l’espoir que le Maroc répondra positivement et sérieusement à cette invitation », selon une dépêche émise à partir de Bir Lehlou (territoires libérés). Le Front Polisario, soutenu par l’Algérie, a aussi « souhaité que le Maroc n’ait pas recours, comme par le passé, à la pratique des atermoiements et ne dressera pas des obstacles [...] ayant paralysé l’application des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité portant sur différents plans de paix », citant, notamment, les derniers plans de paix pour l’autodétermination du peuple sahraoui ou le plan Baker.

Pour sa part, le gouvernement espagnol est invité à « assumer pleinement ses responsabilités historiques et politiques » vis-à-vis du parachèvement de la « décolonisation » du Sahara occidental, en défendant, a-t-on ajouté, « sans hésitation ou faux-fuyants le droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination à travers un référendum libre et transparent », une position longtemps défendue par l’Algérie. En ce qui concerne la situation des droits de l’Homme, le Front Polisario a « condamné la persistance de la répression féroce et sans discernement menée par le Maroc à l’encontre des populations civiles et des étudiants sahraouis dans les universités marocaines ». Et ce, avant de souligner qu’en dépit de « la politique de torture et de terreur corporelles et psychologiques », ces populations ont fait montre « d’une grande maturité et donné des leçons de civisme au Maroc et à la communauté internationale, en se conformant à des voies politiques pacifiques dans le cadre de la lutte menée par leur peuple pour recouvrer ses droits à la liberté et à la dignité ».

Synthèse de Ahlem, www.algerie-dz.com
D’après la Tribune