ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

J.O. 2004 : Salima Souakri n’aura pas « sa » médaille

 
Salima Souakri, l’espoir du judo algérien, n’a finalement pu réaliser son vieux rêve de décrocher cette médaille olympique pour laquelle elle s’était engagée dans ces jeux Olympiques d’Athènes.
lundi 16 août 2004.

L’Algérienne a été battue hier par ippon en match de classement des moins de 52 kg face à la Cubaine Amarilys Savon, championne du monde de sa catégorie. La médaille d’or est revenue à la Chinoise Xian Dongmei qui a battu en finale la Japonaise Yuki Yokosawa grâce à une immobilisation.

La judoka algérienne s’était imposée au premier tour face à la Slovène Nareks Petra, avant de chuter, dans les prolongations, devant la Chinoise Xian Dongmei sacrée par la suite championne olympique. Repêchée, Souakri a gagné successivement face à l’Allemande Raffaella Imbriani et la Roumaine Alvas Iona Maria.En se faisant battre par la Cubaine, Salima Souakri semble avoir perdu définitivement cette chance de monter sur un podium olympique et de couronner une carrière exemplaire par une médaille.

Malheureusement, la meilleure judoka algérienne de tous les temps est tombée sur la championne du monde en titre, après avoir réalisé un parcours fort respectable dans la capitale grecque. Pour sa part, Amar Meridja n’a pu aller au-delà du cap des quarts de finale où il s’est incliné devant le Slovaque Joseph Krnac, futur médaillé d’argent des JO d’Athènes après une défaite face au Japonais Uchischiba. Apres avoir battu au 1er tour l’Egyptien Amine Mohamed, Meridja s’est imposé devant l’Israélien Vaks Ehud. Aux repêchages, l’Algérien n’a pu venir à bout de l’Espagnol Oscar Penas. La veille, l’autre fille engagée dans le judo, la jeune Soraya Haddad (-48 kg), avait terminé à la 7ème place après avoir passé les deux premiers tours face respectivement à la Centre-Africaine Ali Bertille et la Cubaine Yamila Zambrane, avant d’être battue par la Japonaise Tani Ryock.

Issue assurément moins heureuse pour Omar Rebahi qui n’avait pu franchir le premier tour chez les moins de 60 kg, battu dès son entrée en lice par le Kazakh Don Bay Bazarbeck.En boxe, Filali Nacereddine (64 kg) et Meskine Benamar (69 kg) n’ont pu imiter, hier, leurs compatriotes Nabil Kassel (75 kg) et Abdelghani Kenzi (81 kg) qui s’étaient qualifiés la veille aux 1/8èmes de finale, face respectivement au Brésilien Glaucelio Abreu et le Sud-Coréen Sung Hak Chong.

Filali a été battu par le Bulgare Georgiev Boris par arrêt de l’arbitre au second round en raison de l’écart entre les deux pugilistes qui a dépassé les vingt points. Pour sa part, Meskine Benamar (69 kg) a été sorti par l’Américain Martiryan Vanes sur le score de 45-20.

Par Rachid Saadoune, La Tribune