PDA

Voir la version complète : Fed : 540 milliards de dollars pour soutenir les fonds monétaires


zek
28/10/2008, 15h19
La Débandade n'est pas terminé.
--------------------------------------------------------

La Réserve fédérale américaine a annoncé mardi la création d'un programme de rachat d'actifs des fonds communs de placement monétaires, dans un nouvel effort pour enrayer la crise du crédit. L'initiative pourrait coûter à l'Etat jusqu'à 540 milliards de dollars (411 milliards d'euros).

La banque d'affaires JP Morgan Chase a été choisie pour gérer cinq fonds spéciaux qui seront chargés de racheter des billets de trésorerie et certificats de dépôt aux fonds communs de placement en instruments du marché monétaire. Pour ce faire, la Fed prêtera jusqu'à 540 milliards de dollars aux cinq fonds.

Selon les responsables de la banque centrale américaine, les investisseurs ont retiré environ 500 milliards de dollars (€381 mds) des fonds monétaires depuis août, de peur de perdre leur argent. Le 18 septembre, le Trésor avait déjà annoncé la création d'une facilité de crédit de 50 milliards de dollars (€38 mds) pour garantir les avoirs des fonds communs de placement monétaire.

Le département du Trésor a également annoncé mardi qu'il avait sélectionné deux importants cabinets d'audit pour conseiller le gouvernement dans l'utilisation des 700 milliards de dollars prévus par le plan de sauvetage de la crise financière, baptisé plan Paulson. La société Pricewaterhouse Coopers a été choisie pour auditer le programme de rachat des actifs douteux des institutions financière, tandis qu'Ernest & Young fournira son aide en ce qui concerne la comptabilité générale du programme.

Etant donné la gravité de la crise financière et économique, le président George W. Bush s'est déclaré prêt lundi à envisager un second plan de stimulation économique, comme le souhaite le camp démocrate, après l'adoption d'un programme de $168 mds (dont des baisses d'impôts) en février et du plan Paulson de $700 mds pour le système financier, adopté le 3 octobre.

Pour conjurer la menace de récession, dont certains analystes estiment qu'elle a déjà commencé dans certaines parties des Etats-Unis, de nouvelles réductions d'impôts pourraient également être décidées en accompagnement des plans. Aucune décision ne sera probablement prise avant les élections présidentielle et au Congrès du 4 novembre, voire avant décembre. Le nouveau "paquet" envisagé par les démocrates pourrait atteindre les $150 mds (€114,3 mds), ou même plus.

AP

Cookies