PDA

Voir la version complète : Une tante de Barak Obama vivrait clandéstinement aux 2tats-Unis.


myra21
01/11/2008, 12h37
e de Barack Obama vivrait illégalement aux Etats-Unis
il y a 21 min

Imprimer
La tante de Barack Obama, une Kényane qui résidait à Boston, se trouverait en situation irrégulière aux Etats-Unis, après le rejet de sa demande d'asile il y a quatre ans, a appris Associated Press de source informée. Lire la suite l'article
Articles liés
Dernier week-end de campagne pour Barack Obama et John McCain
Dans son allocution radio, Barack Obama se dit prêt à changer l'Amérique et le monde
Dernier week-end de campagne aux Etats-Unis
Plus d'articles sur : USA 2008 : la présidentielle américaine
Discussion: USA 2008 : la présidentielle américaine
Zeituni Onyango, 56 ans, apparaît comme "Tatie Zeituni" dans les mémoires de Barack Obama. Elle a été invitée à quitter le pays par un juge fédéral de l'immigration qui a rejeté sa demande d'asile en 2004, selon une source proche du dossier qui a requis l'anonymat.

L'information sur cette invitation à quitter le territoire américain, a été confirmée par deux sources distinctes, dont un responsable des forces de l'ordre.

L'information révélée peut être connue de responsables du gouvernement fédéral mais l'Associated Press n'a pu établir si quiconque à un niveau politique au sein de l'administration Bush ou de la campagne du candidat républicain à la présidentielle John McCain était impliqué dans sa divulgation.

Un refus de quitter le pays peut constituer une infraction administrative (non-pénale), à la législation américaine sur l'immigration.

Mme Onyango n'est pas un membre de la famille de Barack Obama qu'il a mis en avant durant sa campagne, et contrairement à son père ou sa grand-mère, elle n'a pas non plus été évoquée dans les discussions sur sa vie personnelle. Personne ne répondait vendredi soir au numéro à son nom dans l'annuaire. L'équipe de campagne de Barack Obama s'est refusée de son côté à tout commentaire vendredi soir.

Son cas, révélé à quelques jours de la présidentielle, aurait suscité une consigne inhabituelle des services de l'immigration (Immigration and Customs Enforcement, ICE), donnée au niveau nationale, qui requiert que toute mesure d'expulsion prise avant mardi soit approuvée au moins au niveau des directeurs régionaux de l'ICE, selon une source policière. AP

Cookies