PDA

Voir la version complète : Championnat maghrébin de boxe: 3 algériens champions


morjane
02/11/2008, 11h35
Sofiane Alliane et la ville de Tizi Ouzou se sont remis ensemble pour nous proposer un super gala de boxe maghrébine programmé à l’occasion du 46e anniversaire du déclenchement de la révolution algérienne.

L’organisateur bien connu de plusieurs manifestations sportives a déclaré en présentant ce nouveau gala très réussi : «A chaque fois que nous travaillons avec la ville de Tizi Ouzou ou de Béjaïa, nous y allons les yeux fermés. L’accueil et la réussite ont toujours été au rendez-vous, et notre désir est fort d’allier comme nous l’avons régulièrement fait du sport, le tout dans un esprit de convivialité et d’amitié.»

Pour en revenir au gala, les trois pugilistes algériens engagés dans cette joute maghrébine ont été déclarés champions maghrébins de boxe pour la saison sportive 2008-2009.

Le jeudi soir, la salle omnisports «Saïd Tazrout» de Tizi Ouzou a affiché complet avec au menu des combats alléchants, opposant Sofiane Cherfaoui au Tunisien Mohamed Sassi, dans la catégorie des 75 kg. Ce premier combat n’est pas allé à son terme, suite à l’arrêt de l’arbitre au deuxième round, en raison d’une blessure à l’épaule gauche du boxeur tunisien. Le puncheur algérien, champion africain en titre, disputera la couronne intercontinentale prévue le 20 novembre prochain à Tizi Ouzou, comme l’a indiqué Azeddine Agoune, membre de la Confédération algérienne de boxe. Ce dernier a en outre ajouté que l’organisation de cette joute qualificative pour le Championnat du monde de boxe a eu l’aval de la World Boxing Concil (WBC).

L’autre Algérien, l’enfant de Tizi Ouzou, Ramdane Serdjane (81 kg), qui a fait ses preuves en Algérie, avant de se rendre en France pour confirmer son talent, a battu par KO, au premier round, le boxeur tunisien Reda Abdoun. Très expéditif, le cogneur algérien peut prétendre également disputer le Championnat continental organisé par la Confédération africaine de boxe (CAB). Le troisième Algérien, Amari Amar (69 kg), a emboîté le pas à ses aînés. Il a terrassé le Tunisien Sadak Sabki aux points.

Au terme des trois combats prévus en dix rounds, officiés par des arbitres algériens, Chergui Nadir, Ben Toumi Lakhdar et Kourad Miloud, sous l’œil du Tunisien Chaali Mandher, et qualifiés d’un niveau technique moyen, les trois champions algériens ont été décorés de la «ceinture d’or» de la boxe maghrébine.

Par la Tribune

absent
02/11/2008, 13h49
Je ne m'inquiète pas pour la representation de l'Algérie en boxe.;)
On a toujours eu de bons boxeurs, bravo aux champions.

Cookies