PDA

Voir la version complète : France : Ils volent les clés des distributeurs et dérobent 500 000 €


arayzon
03/11/2008, 10h32
Pour mettre la main sur un butin très important, un gang de malfaiteurs a procédé tout en douceur. Munis des clefs des coffres de distributeurs automatiques de billets, les malfrats sont parvenus à dérober, hier matin, près de 500 000 € dans trois agences bancaires de Seine-et-Marne. Les auteurs de ce coup particulièrement audacieux sont parvenus à leurs fins après avoir volé, quelques heures plus tôt, 130 trousseaux de clefs dans un centre-fort situé route de Noisy-le-Sec aux Lilas (Seine-Saint-Denis).


Tout commence dans la nuit de jeudi à vendredi. Vers 0 h 30, plusieurs hommes équipés de masses pénètrent dans un pavillon qui jouxte le centre-fort de la société Tass, qui approvisionne notamment les distributeurs automatiques de la Banque populaire, de la BNP et de la Bred. « Ils ont agi à l’ancienne, parpaing après parpaing, en s’en prenant à un mur mitoyen avec le centre-fort, indique une source proche de l’affaire. La cloison n’était pas très épaisse. Ils étaient très bien renseignés sur la présence de ces clefs et l’endroit exact où elles étaient entreposées. »

« Ils n’ont peut-être pas fini de faire le tour des banques »

Aucune alarme ne semble s’être déclenchée et l’alerte est donnée vers 5 h 30 à l’arrivée des premiers employés. Mais le gang a déjà traversé l’Ile-de-France pour se retrouver devant trois agences de la Bred à Noisiel, Brie-Comte-Robert et Lagny en Seine-et-Marne. Rapidement, les voleurs vident le contenu des coffres. Hier, le préjudice était estimé à près de 500 000 €. Des vérifications sont en cours sur un quatrième distributeur qui aurait pu être dévalisé par la même équipe à Antony (Hauts-de-Seine). Hier matin, la brigade de répression du banditisme (BRB) de la PJ de Paris a été chargée de l’enquête par le parquet de Seine-Saint-Denis. « Ce cambriolage n’a pas pu se passer sans complicité, estime un employé, chargé de recharger les distributeurs. Pour l’instant, on parle de quelques machines mais rien ne dit qu’il n’y en a pas eu davantage. »

« C’est étonnant qu’ils n’aient pas pu ouvrir d’autres coffres, poursuit un proche de l’affaire. Ils ont réussi à dérober des clefs qui ouvrent 170 distributeurs de la région parisienne. Maintenant, ils n’ont peut-être pas fini de faire le tour des banques. Il est impossible de sécuriser toutes les agences concernées par ce vol. Les auteurs de ce cambriolage ont agi au bon moment : un vendredi, veille de week-end férié. »

Coïncidence troublante, à 4 h 30, hier matin, à quelques rues du centre-fort, un incendie d’origine criminelle a ravagé une armoire technique de France Télécom, mettant hors circuit 1 500 lignes téléphoniques des Lilas. Des hydrocarbures auraient été déversés puis enflammés dans une chambre de raccordement de câbles. France Télécom se refusait, hier, à faire un lien entre les deux affaires.

Par Carole Sterlé, Stéphane Sellami et Julien Duffé
Sources : leparisien.fr

arayzon
03/11/2008, 10h37
Bonjour tout le monde.

Coïncidence troublante, à 4 h 30, hier matin, à quelques rues du centre-fort, un incendie d’origine criminelle a ravagé une armoire technique de France Télécom, mettant hors circuit 1 500 lignes téléphoniques des Lilas. Des hydrocarbures auraient été déversés puis enflammés dans une chambre de raccordement de câbles. France Télécom se refusait, hier, à faire un lien entre les deux affaires.


En effet ça fait trop de "conincidences" troublantes après le "piratage" du compte bancaire de Mr le Président de la République Française et la série noire qu'a connue la SNCF et ses "canténaires"....

Mon petit doigt, encore lui :mrgreen: ,me dit qu'il y'a anguille sous roche!


A+.

zek
03/11/2008, 11h16
Qu'ils n'oublient pas de prendre la clef des champs. :mrgreen:

ballZ
03/11/2008, 12h27
:5: :5: ...

Cookies