PDA

Voir la version complète : Les républicains et les démocrates ont-ils des valeurs si différentes ?


morjane
04/11/2008, 15h09
Qu'il s'agisse de l'épisode du pasteur controversé de Barack Obama ou celui de la "religion secrète" de Sarah Palin, nul ne doute que les valeurs religieuses ont continué à jouer un rôle prépondérant dans l'élection présidentielle depuis que John F. Kennedy est devenu le premier catholique élu, en 1960. En espérant répondre à la question de savoir quel parti politique a le monopole des "meilleures" valeurs et comment la religion influe sur ces valeurs, Kennon Sheldon (http://rcp.missouri.edu/articles/sheldon-values.html), professeur de psychologie à l'université du Missouri, a comparé les valeurs "extrinsèques" (réussite financière, statut, apparence) aux valeurs "intrinsèques" (évolution personnelle, vie intime, aide aux autres) telles qu'elles apparaissent à travers les déclarations des démocrates et des républicains analysées dans une étude à paraître dans la revue américaine Journal of Applied Social Psychology.

Des recherches antérieures ont montré que les valeurs extrinsèques ont une influence négative sur le bien-être personnel (en rapport avec l'humeur et la satisfaction) et sur le bien-être collectif (en rapport avec la coopération et la convivialité), rappelle le Pr Sheldon dans un article publié sur le journal en ligne du département des sciences de l'université. Or, à l'issue de son étude, le chercheur a noté que les républicains se concentraient constamment sur la valeur extrinsèque de la réussite financière. Il a remarqué aussi que la valeur intrinsèque de l'aide aux autres se trouvant dans le besoin était peu présente chez les républicains et plus forte chez les démocrates. Au demeurant, un examen plus attentif a montré que seuls les républicains ne pratiquant pas une religion (et conservateurs dans le domaine économique) diffèrent des démocrates sur la valeur de l'aide aux autres. Toutefois, même les républicains pratiquants dépassent les démocrates dans la valorisation de la réussite financière. Quant aux démocrates, qu'ils soient pratiquants ou non, ils ne diffèrent pas dans leurs valeurs.

Kennon Sheldon s'est demandé également si les valeurs des politiciens républicains, qui sont axés en tout premier lieu sur l'économie, peuvent leur permettre de travailler sur les grands changements qui semblent nécessaires, comme le passage à une économie s'appuyant sur l'énergie durable et alternative – afin de faire face aux changements climatiques –, ou comme l'amélioration du système d'intégration – afin de faire face à l'accroissement de la diversité raciale. Pour les psychologues, ces défis requièrent des valeurs intrinsèques solides, parmi lesquelles la relation à l'autre et la coopération sont plus importantes que la richesse et la consommation.

"Ce qui m'a le plus frappé, confie le Pr Sheldon, c'était que les différences de valeurs étaient assez faibles : les individus étaient plus semblables que différents, dans le sens où presque tous favorisaient les valeurs intrinsèques au détriment des valeurs extrinsèques. Il n'y avait qu'une relative différence entre les deux partis. Néanmoins, ces données indiquent que les conservateurs dans le domaine de l'économie se sont calés sur les valeurs des conservateurs pratiquants, en utilisant la volonté affichée des conservateurs chrétiens de prendre soin des moins fortunés comme une couverture pour leur propre volonté d'exploiter la situation."

L'article "Comparing the Values of Republicans and Democrats" (Comparaison des valeurs des républicains et des démocrates) paraîtra début 2009 dans le Journal of Applied Social Psychology.


Elisabeth Berthou, courrier International


http://www.linternationalmagazine.com/local/cache-vignettes/L290xH312/arton4725-ad5cd.jpg

Cookies