PDA

Voir la version complète : L’hyperactivité gagne les adultes aux Etats-Unis


morjane
17/09/2005, 14h45
L’hyperactivité est un syndrome qui touchait les enfants. La maladie était connue et traitée avec des traitements de psychotropes ce qui n'est pas sans poser de problèmes éthiques car c'est une porte ouverte vers une dépendance induite dès l'enfance sans compter bien sur les effets secondaires de tout traitement.

Les principaux symptômes sont les suivants:
un manque d'attention soutenue
une instabilité émotiennelle
des signes neurologoqies mineurs ,
Des difficultés dans la motricité fine

On explique celà par un manque de sérotonine et un excès en dopamine.

Or d'après une étude menée aux Etats-Unis par la société Medco , le nombre d'adulte traites pour des syndromes d'hyperactivité a doublé entre 2000 et 2004.

===============

Le nombre d’adultes traités pour un syndrome d’hyperactivité a doublé entre 2000 et 2004, tandis que les dépenses liées à ces traitements ont quadruplées, selon une enquête menée aux Etats-Unis par une société de conseil, Medco. Le diagnostic et le traitement du trouble déficitaire de l’attention/ hyperactivité (TDAH) a augmenté plus vite chez les 20/44 ans que chez les enfants.

L’utilisation de ces psychotropes chez les enfants demeurent controversée. Certains psychiatres dénoncent un usage abusif du diagnostic de TDAH, par ailleurs délicat à établir. L’enquête de Medco souligne que l’usage de ces traitements augmentent rapidement chez les femmes, alors que jusqu’à présent le TDAH est plus souvent diagnostiqué chez les garçons.

L’enquête de Medco ne distingue pas les enfants devenus adultes qui poursuivent leur traitement et ceux qui sont diagnostic à l’âge adulte. Selon des experts interrogés par le New York Times, l’augmentation de la consommation chez les adultes pourraient aussi s’expliquer par certains détournements. Les traitements du TDAH sont des stimulants que certains, notamment des étudiants en phase d’examen, utilisent pour améliorer leur concentration. Les stimulants favorisent aussi la perte de poids.

Quoi qu’il en soit, la tendance risque encore de s’accentuer aux Etats-Unis, où le plan de santé mentale de l’administration Bush prévoit un dépistage quasi systématique des troubles psychiques dans la population, à commencer par les enfants1. Pendant ce temps, les dépenses de santé grimpent. Toujours selon Medco, les achats de traitements pour le TDAH ont augmenté de 325% en quatre ans, grâce aux parts de marché gagné par les molécules les plus récentes et les plus chères (78%) au détriment des génériques.

Source : lenouvel obs

Zithoune
18/09/2005, 00h44
C'est bien ce que je me disais : le travail est néfaste pour la santé :22:

sentenza
18/09/2005, 10h03
Je ne suis pas médecin, mais je pense qu'il y a d'autres moyens que les médicaments pour soigner l'hyperactivité chez les enfants.
Le sport est un excellent moyen de canaliser et extérioriser l'energie chez ses enfants.
Je pense particulièrement au judo très recommandé chez les plus jeunes.
Les psychotropes ne sont en principe pas prescrits chez les enfants. En France seul le zoloft a été autorisé chez les enfants assez récemment.
Le sport, des exercices de concentration et de relaxation, sont à mon avis les meilleurs remèdes chez les enfants.

nazeha
03/10/2005, 19h50
Bonjour,

Je pense que ce qu'on donne en général aux enfants TDAH de plus de 6 ans est la Ritaline qui est d'ailleurs le seul amphétaminique qui soit encore prescrit en France (avec un statut de stupéfiant)avec le Modiodal

Cependant c'est un médicament aux multiples effets indésirables c donc pour cela qui l'est à prescription initiale hospitalière et seulement par les neurologues, psychiatres et pédiatres, il faut donc une surveillance accrue pendant le traitement

En effet la Ritaline étant un amphétaminique, il peut engendrer de multiples effets dont principalement une pharmacodépendance, une hyposomnie et bien sur une anorexie (qui faisait des amphétaminiques la miraculeuse pilule minceur!!)

Mais comme l'a dis Salim, le sport est un bon moyen pour l'enfant d'apprendre à se concentrer avant d'attaquer un traitement assez contraignant, surtout pour un enfant

Cookies