PDA

Voir la version complète : Margot élève de 18 ans enlevé a Angoulème retrouvé a Orléans.


myra21
18/11/2008, 09h46
Margot est une élève de 18 ans, d'origine arménienne, inscrite en première ES au lycée Guez-de-Balzac à Angoulème.
Lundi matin, à l'occasion de la récréation, Margot et sa soeur jumelles sont sorties rejoindre deux hommes, d'une trentaine d'années, qui, depuis 8 heures du matin, se trouvaient devant le lycée.
Des hommes que semblent connaître les deux soeurs.
Quand elles sont arrivées près d'eux, Margot a été poussée de force dans une voiture tandis que sa soeur était éloignée par les individus, selon Sud-Ouest.
Avant de se retrouver dans la voiture, Margot s'est violemment débattue puis a crié pour alerter les passants.
Devant cette scène un professeur a tenté de sortir Margot de la voiture des ravisseurs, en la tirant par le bras.
En vain.
La voiture démarre sur les chapeaux de roues, sous les yeux de la soeur de Margot, du professeur et d'une quinzaine de lycéens, poursuit Sud-Ouest.
L'enlèvement est très vite signalé au commissariat de police d'Angoulême qui déclenche le dispositif de recherche.
Après avoir entendu la soeur de Margot et les témoins de la scène, les policiers, qui sont également en possession du numéro d'immatriculation de la voiture, parviennent rapidement à identifier les ravisseurs.
Ils seraient membres de la communauté arménienne, installés dernièrement en France, selon Sud-Ouest. Des hommes qui n'auraient jamais fait parler d'eux.
Les enquêteurs se tournent vers la piste "sentimentale".
Les deux jeunes soeurs auraient rencontré l'un des deux hommes à l'occasion d'un mariage dans le Loiret.
Ce dernier, âgé d'une trentaine d'années, se serait épris de Margot.
Allant même à envisager de faire sa vie avec la jeune lycéenne.
Un projet qui n'était pas partagé par Margot.
Dans la soirée, la voiture avec ses trois occupants était localisée dans la région d'Orléans.
Margot a été libérée, saine et sauve, après une journée d'angoisse.
Les deux hommes ont été interpellés et placés en garde-à-vue, toujours selon Sud-Ouest.
AFP.

Cookies