PDA

Voir la version complète : Un short baissé dans le Calcio doit-il être sanctionné ?


carlos
20/11/2008, 21h16
http://medias.lemonde.fr/mmpub/edt/ill/2008/11/20/h_9_ill_1120792_771812.jpgLa tactique n'est pas forcément de bon goût, mais efficace. Et elle fait parler d'elle. Dimanche 16 novembre, lors de la rencontre du championnat italien entre Catane et le Torino (remportée par les Siciliens sur le score de 3 à 2), Gianvito Plasmati, attaquant de Catane, s'est distingué par un geste que le Calcio gardera en mémoire. Alors que son coéquipier Giuseppe Mascara s'apprêtait à tirer un coup franc à une trentaine de mètres du but adverse, Plasmati, qui s'était joint au mur formé par les Turinois, a baissé son short au niveau des cuisses pour obstruer un peu plus la vue du gardien ou créer un effet de surprise. Les experts se divisent sur le sens à donner à ce geste. Quoi qu'il en soit, le tir de Mascara a fait mouche.
Les images de Plasmati, slip noir et short taille basse, ont alimenté les polémiques footballistiques à la télévision et les journaux. Le joueur a-t-il fait un acte d'antijeu et doit-il être réprimandé ? Telles sont les données du débat.
Convoqué, le très respecté Pierluigi Collina, responsable des arbitres transalpins, a admis son incapacité à juger du "cas" Plasmati : "Celui qui a écrit les règles n'a pas pris en considération le fait qu'un joueur pouvait baisser son short." Mais il a condamné un "geste antisportif". "Dorénavant, nous surveillerons aussi les shorts", a-t-il déclaré à la presse, un peu las.
Du côté de Catane, où l'on admet sans rire que la tactique a été travaillée à l'entraînement, on dédramatise. Pietro Lo Monaco, administrateur délégué du club, refuse d'admettre "un comportement irrégulier", mais reconnaît qu'en la circonstance "le bon goût est relatif". Quant à l'entraîneur Walter Zenga, il dit n'avoir rien vu : "J'en parlerai avec les joueurs parce que je veux éviter tout type de réclamation."
Plasmati, lui, joue les casuistes du Calcio. L'attaquant sicilien assure sa défense sans manifester le moindre regret : "Est-ce que mon geste est interdit par le règlement ? Non. Ai-je commis une obstruction sur le gardien ? Je ne pense pas. Est-ce que mon geste est obscène ? Je ne me suis pas déshabillé, tout de même !"

Cookies