PDA

Voir la version complète : Echec scolaire des garçons allemands : la faute aux institutrices !


djoudjou47
26/11/2008, 19h35
bonsoir tous le monde !!
L'Allemagne s'alarme des mauvais résultats des garçons à l'école, domaine des femmes, et veut attirer plus d'hommes vers le métier d'instituteur pour redonner aux enfants des «modèles masculins». Si les crèches et les maternelles ont toujours été une affaire de femmes en Allemagne, la féminisation de l'école élémentaire est récente. Il y a une trentaine d'années, les institutrices n'étaient pas majoritaires. Pour l'année scolaire 2006 / 2007, elles représentaient 87 % de la profession. Dans le même temps, des études pointent régulièrement du doigt les mauvais résultats des garçons. La dernière en date, sur le niveau scolaire des enfants de 15 ans, révélait que les garçons affichent en moyenne un retard d'un an par rapport aux filles dans le domaine de la lecture. Deux évolutions parallèles qui inquiètent. Des jupons de la mère à ceux des assistantes maternelles à ceux des institutrices, les enfants allemands ont surtout affaire à des femmes jusqu'à l'âge de dix ans. Pour Mme von der Leyen, c'est une explication de l'échec masculin à l'école.
in infosoir

Bachi
26/11/2008, 19h38
L'Allemagne s'alarme des mauvais résultats des garçons à l'école, domaine des femmes, et veut attirer plus d'hommes vers le métier d'instituteur pour redonner aux enfants des «modèles masculins».
On en a parlé de cette problématique ici il y a quelques temps...
J'avais apporté cette solution mais cela avait surpris beaucoup de monde.
On songe à le faire au Québec aussi...

Océane
26/11/2008, 19h40
... Il faut reconnaître que les garçons sont un chouia durs à la comprenette !

;) :razz:

Bachi
26/11/2008, 19h43
héhéhé
Surtout lorsqu'il s'agit de comprendre les nanas

:)

Océane
26/11/2008, 19h43
On en a parlé de cette problématique ici il y a quelques temps...
J'avais apporté cette solution mais cela avait surpris beaucoup de monde.
On songe à le faire au Québec aussi...
... On a fait la même chose ici ... Le résultat est le même !

;)

Bachi
26/11/2008, 19h44
ca prendra du temps pour inverser les résultats...

Océane
26/11/2008, 19h46
... On a commencé dans les années 90 ... C'est trop tôt ou trop tard ?
;) :razz:

Bachi
26/11/2008, 19h47
18 ans, il me semble que c'est assez pour que la situation change...
Les garçons demeurent en situation d'échec?

Océane
26/11/2008, 19h50
... Oui ... Apparemment les filles sont plus éveillées ... Par contre les garçons se débrouillent mieux à l'université.

;)

Bachi
26/11/2008, 19h52
Les filles à l'université dans certains domaines dits masculins, c'est la situation inverse.
Elles réussissent moins bien à cause des disparités de modèles féminins...

Océane
26/11/2008, 19h57
... Tu crois que c'est la seule raison ?

;)

Bachi
26/11/2008, 20h02
Sûrement pas...
Mais c'est un gros facteur.

A l'université, le problème n'est pas en soi l'échec. Elles ne s'inscrivent presque pas dans ces domaines dits masculins car quand elles le font elles réussissent autant que les garçons... La même chose pour les garçons dans les domaines dits féminins ( sois infirmiers, enseignement, etc)

Océane
26/11/2008, 20h14
... En effet ... C'est comme s'il y avait un accommodement quelque part.

;)

bledna
26/11/2008, 20h20
En algérie l'université se féminise, alors que les grandes écoles sont fréquentés par les garçons. Dans certaines filières 60 à 80 % sont fréquentés par des filles, elles réussissent plutot bien. En magistère, les filles réussissent bien mais en doctorat elles ont du mal à achever leurs thèses.

absente
26/11/2008, 20h33
il y a plusieurs facteurs qui doivent changé dans le systeme d enseignement en Allemagne.
1- l école maternelle : il n y en a pas, ce sont des jardins d enfants, des leiux de jeux et d eveils mais pas d apprentissage ! Bcp d enfants de 6 ans arrivent en 1ere année ne sachant meme pas reconnaitre les lettres ou les chiffres. ne parlons meme pas de rester assis....
2- Si il y a autant de femme dans l enseignement c est que les postes ne sont pas des pleins temps réels. Les cours ont lieu de 7h45 á 13h et les salaires en consequence. On trouve plus d hommes dans les ecoles d apprentissage et dans les cycles superieurs.

La creation d écoles en journée pleine est en cours, mais cela prendra encore au moins 10 ans !

Cookies