PDA

Voir la version complète : Bouteflika sauve la CNMA-Banque


DZone
27/11/2008, 00h09
Célébration de l’anniversaire de la création de l’UNPA


Cette année, les syndicalistes de l’Union nationale des paysans algériens ont opté pour la wilaya de Djelfa pour célébrer l’anniversaire de la création de leur syndicat (UNPA).


Une cérémonie a été organisée hier à cet effet. Y ont assisté à l’occasion les agriculteurs et paysans de la région, mais aussi le secretaire général de la présidence, M. Hebba. Lors d’une allocution le président de l’UNPA, en l’occurrence M. Allioui, a annoncé à l’adresse de l’assistance que le SG de la présidence est porteur d’un message du président de la République qui “assume son engagement à sauver la CNMA-Banque”. Les agriculteurs et paysans ont accueilli la nouvelle avec joie, sachant que des mesures seront prises pour prendre en charge les doléances des agriculteurs et des paysans et, par là même, à assainir la situation délicate dans laquelle se trouve la banque de la Caisse nationale de la mutualité agricole (CNMA).

Pour rappel, la CNMA- Banque est passée par une période de turbulences où il a été même question de sa liquidation, le chef du gouvernement ayant pris la décision de sursoir aux activités de crédits de celle-ci le mois de juin dernier. Ce qui n’a pas manqué de provoquer l’ire et la colère des agriculteurs de plusieurs régions du pays qui se sont manifestés en lançant un appel pressant au chef du gouvernement et, même au président de la République, pour intervenir et empêcher la liquidation de la CNMA- Banque, qui, disaient-ils dans leur message, est un de leurs " alliés privilégiés". Quelque temps plus tard, le ministre des Finances a décidé par arrêté paru dans le journal officiel de reconduire pour une année les activités d’assurance de la CNMA- Banque.

Par ailleurs, les syndicalistes de l’UNPA, après avoir qualifié la décision de gel des activités de leur caisse par le gouvernement d’"illégal", ont manifesté un élan et une volonté pour " sauver " le sort des agriculteurs en lançant un appel à ces derniers pour injecter de l’argent au sein de leur Caisse et relancer ses activités. " Je lance un appel aux agriculteurs pour qu’ils souscrivent massivement au niveau de la CNMA ", dira M. Allioui, président de l’UNPA, lors d’une séance de travail avec le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Rachid Benaïssa le 12 octobre dernier.

Au courant de la même rencontre, Abdelatif Dilmi, président du conseil d’administration de la CNMA a demandé aux pouvoirs publics une échéance pour " booster" le remboursement des prêts contractés par les agriculteurs. " Les dettes de la CNMA- Banque s’élèvent à 17 milliards de dinars, c’est pourquoi, une échéance supplémentaire est nécessaire pour éviter la liquidation de la caisse ", dira-t-il. Ce qui fera dire au ministre, en apportant une précision de taille, que " la désignation d’un administrateur à la tête de la caisse ne signifie nullement la décision de sa liquidation. " Et d’ajouter.

"C’est un administrateur nommé pour nous rendre compte de toutes les possibilités, après étude du dossier, entrevoir une éventuelle sortie de la crise, et nous dire ce qu’il pense à propos d’un redressement de la situation."

Dans le même ordre d’idées, le ministre a fait part lors de la même séance de travail d’un ensemble de mesures et facilitations administratives à l’égard des agriculteurs. L’annonce de la prise en charge des doléances et préoccupations des agriculteurs, notamment l’annonce faite hier, à savoir l’engagement du Président Bouteflika de " sauver " la CNMA- Banque, permettra aux agriculteurs et paysans de respirer, eux qui font face à de nombreuses mesures et lourdeurs bureaucratiques.

La Dépêche de Kabylie

Cookies