PDA

Voir la version complète : Des trains rapides entre Alger et Tizi-Ouzou


nassim
27/11/2008, 01h12
D’ici à deux ans, les habitants de la région Centre, en particulier ceux de Boumerdès et Tizi Ouzou, pourront se déplacer vers la capitale ou d’Alger vers ces deux villes dans des trains plus confortables et beaucoup plus rapides. À compter de l’année 2011, les voyageurs rallieront la ville de Tizi Ouzou en partance d’Alger par train en 1 heure 10 minutes. Le projet sera fin prêt avec la réception de la ligne Thénia-Tizi Ouzou dont les travaux démarreront incessamment. Il s’agit d’une ligne ferroviaire avec un changement de tracé. En termes plus clairs, le tracé existant déjà ne sera plus emprunté. C’est une voie électrifiée qui arrivera jusqu’à la commune de Oued Aïssi, située à une dizaine de kilomètres du centre-ville de Tizi Ouzou. Quant à la ligne Alger-Thénia, celle-ci existe et elle est en double voie. Elle sera électrifiée et mise en exploitation par le mode de traction électrique vers la fin de l’année 2008.

Il faut dire que c’est un projet important qui soulagera à coup sûr la route à grande circulation, réduira de manière conséquente les embouteillages et par-là même diminuera le nombre d’accidents qui ne cesse d’augmenter. La route qui relie les deux villes, faut-il le souligner, devient un calvaire pour ceux qui l’empruntent. Ce déplacement que les voyageurs effectuaient auparavant, au maximum en 1 heure 10 minutes, dure de nos jours 2 heures et 3 heures, parfois plus. À l’origine de cette régularité des retards, les embouteillages causés par les bus et autres engins et camions ainsi que les accidents. Par train, les voyageurs passeront en revanche, moins de temps et ils ne vont plus “sur la route”, pour reprendre l’expression souvent usitée de manière ironique par les citoyens. Un vaste programme de développement et de modernisation du réseau ferroviaire a été engagé par le secteur des transports. Il est caractérisé par trois axes essentiels. C’est la modernisation du réseau existant, doublement de voies, électrification, signalisation de télécommunications.

Le deuxième axe a trait à la densification du réseau, c'est-à-dire la création de lignes nouvelles. L’objectif est de relier toutes les localités de plus de 100 000 habitants. La troisième action est la maintenance du réseau existant (renouvellement des voies existantes). L’enveloppe allouée à ce projet d’envergure est de l’ordre de 949 milliards de DA. “Vers la fin de l’année, nous atteindrons un montant de 1 154 milliards de DA. Plusieurs contrats sont déjà en phase de concrétisation. Nous avons engagé jusque-là 510 milliards de DA et vers la fin de l’année, nous atteindrons 800 milliards de DA”, expliquera M. Amar Ifticen, directeur général de l’Agence nationale d’études et de suivi des réalisations et des investissements ferroviaires (Anesrif).

source : Liberté

absente
27/11/2008, 12h34
C'est une société étrangère ou locale qui est chargée de réaliser ce projet?


et pour es machines (wagons), ils ont signé avec quel pays?

Cookies