PDA

Voir la version complète : Le métro, le tramway et des téléphériques, les atouts majeurs


mendz
06/12/2008, 09h47
Pour la prise en charge de la problématique de la circulation et du transport dans la capitale, les grands axes de la démarche du secteur ont été présentés hier lors d’une rencontre au siège du ministère des Transports.

F.-Zohra B. Alger - (Le Soir) - Les recommandations de l’étude du bureau Dessam-Soprin et celles de l’enquête ménages (Betur) 2004, ont abouti à des propositions pour notamment l’élaboration d’un futur plan de circulation pour la capitale. Intervenant lors de la rencontre, M. Amar Tou, ministre des Transports précisera que la finalisation et la livraison des grands projets de transport que sont le métro, le tramway, les téléphériques et le réseau ferroviaire permettront de désengorger les axes routiers en facilitant le déplacement des usagers de la route.

M. Messaoud Nacer, sous-directeur au niveau du secteur des transports notera par ailleurs dans son intervention que 305 000 véhicules circulent dans la capitale, dont 75 000 en transit. Dans ce volume, dira le responsable 143 000 véhicules sont jugés comme étant en surplus selon les capacités du réseau. Le but, diront les intervenants, étant d’encourager donc les transports de masse.

Ceci affirmera M. Messaoud Nacer à travers la modernisation et l’électrification du réseau ferroviaire, la mise en service du métro d’Alger, la réalisation de quatre téléphériques et la finalisation du projet tramway. Il s’agit aussi, selon les intervenants, du dédoublement des routes nationales 24, 36 et 11, du réaménagement des carrefours et l’évitement des agglomérations. Le désengorgement de la capitale sera aussi possible, notera M. Messaoud Nacer à travers la livraison prochaine de la deuxième rocade sud.

La mise en service de stations de taxis et de parkings est également programmée. Il s’agira notamment d’un projet de gare multimodale à Bir-Mourad-Raïs qui est au stade de l’étude et la mise en service d’une nouvelle station de taxis au niveau du Caroubier d’une capacité de 368 places. L’étude a, en outre, révélé que 200 carrefours de la capitale sont classés comme points noirs. Il s’agit notamment de ceux du 1er-Mai, du val d’Hydra et de Garidi II.

Dans le programme réservé à la wilaya d’Alger, figurent les projets au stade de l’étude de 14 parkings. Les intervenants évoqueront aussi les lacunes constatées dans les services de taxis qui, dira le représentant de la direction des transports, continuent de ne pas respecter la réglementation en multipliant les jumelages, en ignorant souvent l’utilisation du taximètre. Sont aussi prévus l’équipement de100 carrefours de feux tricolores et la hiérarchisation du réseau routier, en plus de l’aménagement de carrefours notamment ceux de Châteauneuf, de Béni Messous et Aïn-Allah.

F.-Z. B. (Le Soir d'Algérie)

Cookies