PDA

Voir la version complète : Le bilan économique de l’Algérie est positif


mendz
06/12/2008, 22h22
Les résultats positifs de l’Algérie sont d’autant plus notables que le taux de contribution des secteurs hors hydrocarbures a progressé.

Les résultats de l’analyse complète et approfondie de l’économie algérienne en 2008, entreprise par la firme spécialisée en économie Oxford Business Group et publiée dans la dernière édition de The Report: Emerging Algeria 2008, sont très positifs. En effet, selon le document présenté hier, lors d’une conférence de presse tenue à l’hôtel Hilton à Alger, le bilan économique de l’Algérie est très favorable. Robert Tashima, directeur éditorial pour l’Afrique du Nord d’Oxford Business Group, a indiqué, à ce sujet, que «les résultats positifs de l’Algérie sont palpables dans plusieurs secteurs d’activité et le bilan macroéconomique est très positif».

Ce dernier a cité quelques chiffres pour donner du poids à ses propos, notamment le taux du PIB (produit intérieur brut) qui avoisine les 5%, un excédent de la balance commerciale record de 32 milliards de dollars et une dette extérieure réduite à 5%. Les résultats positifs de l’Algérie sont d’autant plus notables, indique M.Tashima, que le taux de contribution du secteur énergétique au PIB est passé à 45% en 2008 contre 48% en 2007, montrant par là une bonne progression de l’agriculture et de l’industrie.

Selon M.Tashima, cela s’explique par le processus de diversification économique entreprise par le pays depuis quelques années. «Il y a une émergence impressionnante des autres secteurs d’activité (...) la diversification est le principal facteur de développement et l’Algérie est en plein dedans», a-t-il encore expliqué à ce propos. Il a également mis en exergue le potentiel des divers secteurs d’activité économique du pays, qui sont actuellement en pleine expansion. Il s’agissait notamment, des secteurs pharmaceutique, minier, mais aussi celui de l’urbanisme et de la construction. A ce propos, il a noté que ce marché est en plein boom et que le projet du million de logements initié par le chef de l’Etat est un facteur des plus encourageants pour les investissements dans le secteur. «La construction et l’urbanisme sont en train de devenir un des principaux secteurs de l’économie algérienne grâce au projet du million de logements», a-t-il affirmé dans ce sens. Le potentiel du marché bancaire algérien intéresse plusieurs grands investisseurs étrangers a par ailleurs estimé M.Tashima.

Quant à la crise financière qui frappe de plein fouet l’économie mondiale et sa menace sur l’économie nationale, M.Tashima a estimé que «l’Algérie a assez de réserves pour faire face à la tempête économique mondiale». Toutefois, il a nuancé son propos en indiquant que le pays sera probablement confronté à des problèmes macro-économiques ou sectoriels. Myriem Dahlab, directrice d’Oxford Business Group pour l’Algérie, a estimé pour sa part, qu’«il y a des raisons d’être optimiste, parce que l’Algérie est un pays qui suit un processus de dynamisation et n’est pas complètement imbriquée au marché international», ce qui lui vaut d’être épargnée par la crise actuelle. Oxford Business Group est, rappelle-t-on, une firme spécialisée dans l’édition, la recherche et la consultation dans les domaines de la finance et de l’économie. Ce leader en matière d’informations macroéconomiques édite annuellement un rapport rassemblant un large éventail d’interviews, avec, entre autres, les interventions des hauts responsables politiques et autres industriels de haut niveau.

Yasmine ZOUAGHI (L'Expression)

nacer-eddine06
06/12/2008, 22h28
entre nous
il est a considerer comme nul
tant qu on imprte le ble pour notre pain quotidien et le lait pour le trompe
c a l aune de ces deux points precis que juge le bilan

mendz
06/12/2008, 22h32
entre nous
il est a considerer comme nul
tant qu on imprte le ble pour notre pain quotidien et le lait pour le trompe
c a l aune de ces deux points precis que juge le bilan


Bah chaqu'un son point de vue !

Mais entre les paroles d'experts et celles des autres, le choix est claire.

bledard_for_ever
06/12/2008, 22h42
entre nous
il est a considerer comme nul
tant qu on imprte le ble pour notre pain quotidien et le lait pour le trompe
c a l aune de ces deux points precis que juge le bilan

Nul c'est mieux que négatif déjà.

le blé il faut arreter de rêver, tu ne seras jamais suffisant. Tu ne l'a jamais été de toute façon même à l'époque de l'algérie coloniale ou tu ne mangais pas à ta faim.

Pou le lait, tu en bois le matin et l'apm. deux fois par jour. et 130 litres par an soit 50 litres de plus que les normes OMS.

tes compatriotes agriculteurs, produisent prés de 10 milliards de dollars de richesses par an. Aide les à penser comment exporter leur méventes au lieu de te concentrer sur des états établis et clichés connus.

nacer-eddine06
06/12/2008, 22h43
je persiste a croire
que l independance alimentaire
est et doit etre le bilan

surtout que le tableau dresse presentement n est pas du a nos competences propres
et sans besoin d expertises
est ce clair et limpide
nous devons depasser ce schema
je ne critique pas l injonction pubique pour ameliorer les infrastrucres qui se font malheuresement en grande partie par des mains etrangeres

nacer-eddine06
06/12/2008, 22h46
bledard
ou nous ne mangions pas
perso
je pense etre ne avec une cuillere d argent
ce n est pas le debat

nacer-eddine06
06/12/2008, 22h52
tes compatriotes agriculteurs, produisent prés de 10 milliards de dollars de richesses par an. Aide les à penser comment exporter leur méventes au lieu de te concentrer sur des états établis et clichés connus.

notre pays doit creer au quintuple et ne pas se suffire de ce que tu dis

la priorite est de ne pas dependre de l etranger sur des choses basiques

Bennis
06/12/2008, 23h25
Ce dernier a cité quelques chiffres pour donner du poids à ses propos, notamment le taux du PIB (produit intérieur brut) qui avoisine les 5%je ne vous le fais pas savoir... c'est une farce

absente
06/12/2008, 23h33
le blé il faut arreter de rêver, tu ne seras jamais suffisant. Tu ne l'a jamais été de toute façon même à l'époque de l'algérie coloniale ou tu ne mangais pas à ta faim.si les terres agricoles étaient convenablement éxploitées, y auraient de quoi nourir 3 algérie machi kan !!

nacer-eddine06
06/12/2008, 23h43
les yougo ou les jap
avaient propose a boume en 74
les terres de la soummam
on vous nourri l afrique et nous meme

machi kan
a tafsut
on delaisse notre vrai petrole

la TERRE

pour exemple
75% du commerce exterieur francais depend de l agriculture

Krimo65
07/12/2008, 00h02
si les terres agricoles étaient convenablement éxploitées, y auraient de quoi nourir 3 algérie machi kan !!

Impossible, il faut pour cela irriguer les hauts plateaux, ce qui est très couteux.
La solution pour moi c’est de changer nos habitudes culinaires, on consomme trop de blé.

75% du commerce exterieur francais depend de l agriculture

La France possède 30 millions d’hectares de terres agricoles (très fertiles)
L’Algérie possède 7 millions d’hectares (en majorité des terres pauvres).

Et le chiffre 75% est faux.

Merinide2009
07/12/2008, 00h29
la mitidja n'a pas besoin d'irrigations pour certaines culture, rappelons que la mitidja était le grenier de ROME durant l'antiquité..

Vous vous rendez compte "césar and co" (ya 2000 ans) sont mieux organisés que "boutef and les généraux"

nacer-eddine06
07/12/2008, 00h42
Impossible, il faut pour cela irriguer les hauts plateaux, ce qui est très couteux.

c pas couteux ou du moinsssss plus rentable qu une autoroute

y a une mer d eau douce sous nos pieds
UN MILLION DE KM2
soit pour 40000 mille annees

Et le chiffre 75% est faux.
ce chiffre que j ai mis est juste pour frapper les esprits
la preuve il t a fait reagir

Cookies