PDA

Voir la version complète : L'Algérie et la Tunisie mettent en place un marché commun


mendz
06/12/2008, 22h27
Huit accords, mémorandums d’entente et programmes exécutifs ont été conclus à l’issue des travaux de la 17ème session de la grande commission mixte algéro-tunisienne (GCM), jeudi dernier à Tunis. Les documents ont été paraphés par les Premiers ministres des deux pays, Ahmed Ouyahia et Mohamed Ghannouchi.

Le climat de coopération ainsi que les efforts accrus de l’Algérie et de la Tunisie au plus haut niveau ont contribué à la réalisation des résultats ayant sanctionné les travaux de la GCM, a souligné Ahmed Ouyahia dans son intervention devant les médias. Les documents de coopération signés à l’occasion de cette session portent sur un accord commercial préférentiel, sur d’autres concernant l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, les travaux publics, sur un protocole d’accord de coopération dans le domaine des affaires religieuses, sur une convention, un protocole et un programme exécutif dans le domaine de l’emploi, du travail et de la protection sociale.

A propos de l’accord commercial préférentiel, le Premier ministre algérien dira : «Il constitue un cadre juridique susceptible d’impulser davantage la dynamique des échanges et leur volume, dans la perspective d’un marché unifié pour les produits économiques des deux pays, et l’encouragement des investissements communs.» Mettant l’accent sur son caractère particulier, il rappellera qu’«il a fait l’objet d’une étude de trois années».

Selon des spécialistes, celle-ci (étude, ndlr) imprégnera les relations algéro-tunisiennes d’un caractère d’exemplarité afin de les rehausser au niveau des relations politiques exceptionnelles liant les deux pays, tout en conférant à la coopération économique et commerciale davantage de flexibilité de nature à favoriser la réalisation de projets majeurs entre les opérateurs algériens et tunisiens.

Partageant cette satisfaction quant aux «résultats positifs» auxquels a abouti cette session, le Premier ministre tunisien, M. Ghannouchi, a souligné que ces accords et mémorandums d’entente, notamment l’accord commercial préférentiel, «sont appelés à booster les échanges entre les deux pays et à intensifier les investissements communs».

Cette session, a-t-il fait savoir, a permis l’approfondissement de la concertation sur les questions d’intérêt commun, notamment au plan euro-méditerranéen. Selon l’APS, les deux parties ont convenu de poursuivre la mise en œuvre des recommandations et décisions de cette session à travers le parachèvement des discussions sur les différents accords bilatéraux de coopération dont la signature se fera lors de la 18e session prévue à Alger notamment en matière d’agriculture, d’information et de déplacement des personnes.

Rappelons que cette session du GCM a été précédée de la 12e session du comité de suivi algéro-tunisien tenue les 1er et 2 décembre et coprésidée par M. Abdelkader Messahel, ministre délégué chargé des affaires maghrébines et africaines, et son homologue tunisien, M. Abdelhafidh Harguem. A noter enfin qu’Ahmed Ouyahia été reçu par le président Zine El Abidine Ben Ali auquel il a affirmé le souci du président Abdelaziz Bouteflika de promouvoir la coopération entre l’Algérie et la Tunisie dans l’intérêt des deux peuples. Lors de cette audience, le Premier ministre a présenté, aux côtés de son homologue tunisien, «les résultats positifs» de la grande commission mixte. S’adressant aux médias, il soulignera que ses discussions avec le président tunisien lui ont permis de tirer profit de «ses analyses pertinentes» sur les questions internationales d’intérêt commun.

La Tribune

Cookies