PDA

Voir la version complète : 500 millions de dollars d'investissements industriels chinois à mostaganem


bledard_for_ever
07/12/2008, 09h49
Une usine de voitures chinoise à Mostaganem
par Djamel B.





La wilaya de Mostaganem a été retenue pour l'implantation de plusieurs usines dans les secteurs de l'automobile, des matériaux de construction, des produits électroniques et textiles etc. dans le cadre de la zone de coopération chinoise en Algérie.



Ces projets d'un investissement initial de 500 millions de dollars, permettront la création de milliers de nouveaux emplois. Selon les responsables de ce projet, le lancement de la zone sino-algérienne de Jiangling de coopération économique et commerciale, aura lieu avant la fin de l'année en cours, à Mostaganem. Pour préparer cette opération de lancement, une délégation du gouvernement de la province de Jiangxi de la République de Chine conduite par le gouverneur de la province M. Sun Gang, comprenant des fonctionnaires gouvernementaux et les représentants de Jiangling Motors Coopération Group et Jiangxi Coal Corporation Group a effectué une visite en Algérie du 23 au 27 novembre derniers.

Lors de cette visite, la délégation a été reçue au ministère de l'Industrie et de la Promotion des investissements et par la wali de Mostaganem. Lors des entretiens, il a été convenu le lancement du projet avant la fin de l'année 2008.

La première phase consistera en la création d'une usine de montage de véhicules automobiles de types camionnettes, pick-up, SUV, véhicules touristiques de la marque JMC, avec une capacité de production qui devra atteindre 50.000 véhicules par an, dans 5 ans, ainsi que des ateliers de fabrication de pièces de rechange.

En fin de semaine écoulée, un contrat de 100 millions de dollars avait été signé à Alger entre l'entreprise algérienne GM Trade et le groupe automobile chinois Shaan Xi, pour la réalisation d'une unité d'assemblage de véhicules à Sétif. Cette unité, qui doit être réalisée en 2009, entrera en production en 2010 pour l'assemblage de 10.000 véhicules/an tous types confondus de la marque de ce groupe chinois, soit 2.000 de type utilitaires, 6.000 industriels et 3.000 bus et minibus. L'accord a été signé en présence d'une responsable de la division promotion industrielle auprès du ministère de l'Industrie et de la Promotion des investissements (MIPI), Mme Kheïra Slimi, du président de l'Union professionnelle de l'industrie automobile et mécanique (UPIAM), M. Brahim Bendris, et du vice-président de l'association d'industrie mécanique de Chine, M. Zhang Xiaoyu.

Selon le P-dg de GM Trade (Groupe Mazouz), M. Ahmed Mazouz, la réalisation de cette unité prévoit la création de 4.000 postes d'emplois. Outre cette usine de production, le contrat stipule également la création d'une école de formation dans le domaine de la fabrication de la pièce de rechange et de l'assemblage, selon M. Mazouz dont le groupe est le concessionnaire de Shaan Xi, en Algérie, (engins travaux publics, camions, tracteurs agricoles, minibus...). Cet accord a été signé dans le cadre de la 6e tournée internationale des véhicules chinois effectuée, cette fois-ci, en Algérie et à laquelle participent 13 sociétés chinoises de fabrication automobile (véhicules, équipements et pièces de rechange).

Outre cet accord, un second a été aussi signé entre l'entreprise algérienne Fandi Motors et le groupe Shaan Xi pour monter une chaîne de montage de deux modèles de véhicules. Cette usine devrait entrer en production en 2009 et prévoit la création de 1.200 emplois, selon le patron de Fandi motors, M. Hocine Fandi, dont l'entreprise «est en négociation avec les autorités publiques pour obtenir la concession de l'assiette foncière du projet, et ce, soit à Alger soit à Bordj Bou-Arréridj ».

Outre les investisseurs chinois, le secteur de l'automobile intéresse aussi les investisseurs iraniens. A ce titre, le ministre du Commerce, M. El-Hachemi Djaâboub a indiqué, en marge de l'inauguration de la foire de l'industrie et du commerce de la République islamique d'Iran qu'il a discuté avec la partie iranienne sur la possibilité de mettre en place un partenariat algéro-iranien dans ce secteur à travers la création d'usines de montage dans une première étape avec des partenaires algériens et le lancement, par la suite, de l'industrie automobile en Algérie. A une question sur un éventuel investissement iranien dans l'industrie automobile en Algérie, le ministre iranien du Commerce a précisé que les firmes iraniennes activant dans ce secteur sont cotées en bourse. Il a été convenu, a-t-il dit, de dépêcher une délégation algérienne en Iran pour rencontrer l'entreprise qui sera en mesure de développer un tel projet en Algérie.

Le quotidien d'oran

bazino
07/12/2008, 13h39
La première phase consistera en la création d'une usine de montage de véhicules automobiles de types camionnettes, pick-up, SUV, véhicules touristiques de la marque JMC, avec une capacité de production qui devra atteindre 50.000 véhicules par an, dans 5 ans, ainsi que des ateliers de fabrication de pièces de rechange.
Bonne nouvelle,notre avenir est avec la chine .
Un bon exemple pour promouvoir le développement de la coopération sud-sud

yak
07/12/2008, 14h23
donc si j'ai bien compris au finale il y aura quatre usine
une à mostaganem,une à sétif,une à alger ou à Bordj Bou-Arréridj et une quatrième à Ghardaïa c'est ça ?

Beidawi II
07/12/2008, 17h27
Ce genre d'investissement est intéréssant, et permet d'importer en même temps un savoir-faire.
La région industrielle en Algérie en plus d'Alger c'est les villes de l'ouest. plus que l'est non?

zek
07/12/2008, 17h30
L'industrie représente 5 % du PIB en Algérie, cette usine nous fera gagner quelques centième ou dixième de point en plus, patience on y arrivera.

bledard_for_ever
07/12/2008, 18h03
L'industrie représente 5 % du PIB en Algérie, cette usine nous fera gagner quelques centième ou dixième de point en plus, patience on y arrivera.

Il faut préciser que c'est l'industrie Hors hydrocabures. Ce qui fait avec ces 5% un petit 7 milliards de dollars de valeur ajoutée indutrielle.

qlqs centièmes ou dixieme de qoui? des 5% du PIB global?

Tu as plus d'info sur cette zone?

merci d'avance

zek
07/12/2008, 18h38
Oui, ce sont les industries manufacturière qui assurent ces 5 % de PIB, face au gonflement des importations, il est souhaitable que ces entreprises locales soient intégrées dans le processus de fabrication de cette usine chinoise, autrement, il n'y aura jamais de transfert de technologie, ni création significative d'emplois.

bledard_for_ever
07/12/2008, 19h05
Oui, ce sont les industries manufacturière qui assurent ces 5 % de PIB, face au gonflement des importations, il est souhaitable que ces entreprises locales soient intégrées dans le processus de fabrication de cette usine chinoise, autrement, il n'y aura jamais de transfert de technologie, ni création significative d'emplois.

ben ça commence à donner ses fruits... tu veux le marché tu investis.

c'est le cas pour les voitures, mais c'est aussi le cas par exemple des médicament ou l'outil industriel ne tourne qu'à 30% de sa capacité.

Rien que dans ce dernier et à trés moyen terme, ce sont 500 millions de dollars de valeur ajoutée industrielle supplémentaire. Donc pour le médicament c'est + 7% du PIB industrielle.

Pour mostagnem, il n y a pas que la voiture, c'est une zone industrielle, rien que sur la voiture, c'est +3% de PIB industriel....

Les mines et autres secteurs ou les projets sont déjà lancé (phoasphate, acier, or, ammoniac etc....)



__________________

myanis
07/12/2008, 20h44
et dans les année a venir on pourrai meme exporter vers l'europe car c'est la crise plus personne peu s'acheté des voiture chere

Cookies