PDA

Voir la version complète : Quel Avenir ?? Le pétrole à moins de 40 dollars!


Page : [1] 2 3 4

Bennis
07/12/2008, 14h50
Le Prix du baril Brent est annoncé à Londres sous la barre de 40 dollars et on le sait l’Algérie reste dépendant de l’évolution des marchés internationaux La demande pétrolière pourrait être abandonnée avant la fin 2009 et la baisse des prix risque de durer. Le prix du baril de Brent est tombé, hier, à 39,50 dollars.2009 est, selon toute probabilité, l’année du grand creux, avant une reprise où se posera certainement un problème d’offre. Allant dans le sens des projections pessimistes, l’Agence internationale de l’Energie (AIE) a revu à la baisse ses prévisions de demande mondiale de pétrole pour les 5 ans à venir, en raison du ralentissement économique et de la crise du crédit.

Selon un rapport publié vendredi, l’AIE, qui représente les pays développés, s’attend à ce que la demande de pétrole progresse de 1,2% par an, entre 2008 et 2013, alors qu’elle envisageait une croissance de 1,6%, dans son rapport de juillet 2008. Il reste qu’avec des prix aussi bas, une bonne partie des investissements nécessaires au maintien de l’offre du pétrole ne seront pas effectués ou seront retardés.

A terme, la croissance de la demande en pétrole ne sera pas accompagnée d’une augmentation de l’offre et les prix reprendront le chemin de la hausse. L’actuelle baisse du baril est un effet direct de la récession.
Quand aura lieu la relance? C’est une question à laquelle les économistes peinent à répondre, l’économie mondiale n’étant encore qu’aux prémisses de la crise.

Si l’Algérie engrange pour 2008, quelque 80 milliards de dollars de recettes pétrolières, l’année 2009 risque d’être nettement moins bonne de ce point de vue. La contraction du prix du pétrole vers 30 dollars, voire moins, est, bien entendu, une fort mauvaise nouvelle, mais ce n’est pas la catastrophe absolue. Avec des réserves de change qui avoisineraient, à la fin 2008, les 150 milliards de dollars, l’Algérie a les moyens de couvrir ses importations pendant 3 ans au moins, même si le baril atteint son niveau plancher. On le voit, l’Algérie reste totalement dépendante de l’évolution des marchés internationaux et sa croissance en dépend fortement.

Des moyens d’adaptation restreints

Face à cette situation, les moyens d’adaptation sont restreints. Dans l’état actuel de l’économie, l’option de la relance par l’accroissement du pouvoir d’achat n’a pas de sens. La relance par la consommation n’est pertinente que pour les économies productives. Ce n’est pas le cas de l’Algérie. Un accroissement du pouvoir d’achat -qui n’est, d’ailleurs, pas à l’ordre du jour- ne stimulera pas l’économie nationale, mais les importations, donc les économies de pays tiers. De fait, une telle démarche n’est, tout simplement, pas une option: les augmentations générales étant immédiatement détruites par l’inflation. La baisse des recettes pétrolières ne devrait donc pas inciter le gouvernement à faire preuve de largesses en matière de salaires et de rémunération. Les salariés risquent de le ressentir sérieusement si les cours des produits alimentaires augmentent sur les marchés mondiaux.

Sur un plan global, la croissance économique qui s’est établie à 3,3% en 2008 au lieu des 5,8% prévus, du fait d’une baisse des exportations des hydrocarbures, risque d’être davantage ralentie. La croissance hors hydrocarbures a été largement dopée par le programme d’investissements publics (PIP) de plus de 150 milliards de dollars sur 5 ans. Mais la baisse des recettes pétrolières commande une gestion prudente des réserves et donc une révision des orientations budgétaires dans le cas où l’on s’installerait dans une longue période de pétrole à bas prix. Celui-ci dépend totalement de la reprise économique à l’échelle mondiale, difficile à prévoir. Les réserves de change prémunissent le pays d’un retour au FMI mais en bridant et réorientant les dépenses publiques.
Si les projets d’infrastructures déjà largement avancés ne seront pas remis en cause, d’autres pourraient rester à l’état de projet.
Une autoroute, des voitures étrangères et des chômeurs

Cette baisse attendue des recettes pétrolières devrait relancer le débat sur la pertinence des choix économiques opérés par le gouvernement. On sait que le secteur privé algérien n’a guère apprécié d’être exclu d’un programme d’investissement public qui fait la part belle aux entreprises étrangères. Mais plus fondamentalement et même si certaines dépenses d’infrastructures sont nécessaires et utiles, c’est le fait qu’on n’accorde pas la priorité à l’investissement productif qui pose problème. Selon un économiste, «à quoi bon avoir une belle autoroute pleine de voitures importées transportant des millions de chômeurs endettés...».


En clair, l’actuelle baisse du prix du baril est une alerte qui devrait inciter à construire une stratégie d’adaptation par la relance des investissements productifs et la mise en oeuvre d’une politique de création d’emplois dans les secteurs privé et public. Il sera toujours temps, quand les circonstances seront à nouveau propices, de relancer les programmes d’infrastructures, en particulier ceux qui n’ont pas, où peu, d’effet d’entraînement sur l’activité générale.

Tunisie-Affaire

chicha51
07/12/2008, 15h03
Face à cette situation, les moyens d’adaptation sont restreints. Dans l’état actuel de l’économie, l’option de la relance par l’accroissement du pouvoir d’achat n’a pas de sens. La relance par la consommation n’est pertinente que pour les économies productives. Ce n’est pas le cas de l’Algérie.

.......................................

Tout est dit !!

Hamza
07/12/2008, 15h09
Avec des réserves de change qui avoisineraient, à la fin 2008, les 150 milliards de dollars, l’Algérie a les moyens de couvrir ses importations pendant 3 ans au moins, même si le baril atteint son niveau plancher.

Et Ouais, avec ces reserves il faut bien choisir entre continuer dans l'importation sauvage et abandonner/stopper/arreter les investissements lancés ou prévus, ou bien faire le contraire. Dans tous les cas de figures, ca va faire très mal pendant les années a suivre.
Reste que le pauvre algérien lambda est toujours victime, et ne touche et ne sent ne serait-ce qu'une toute petite partie de ces soit disant reserves, et cela en temps de la hausse des prix comme en temps de crise..

Bennis
07/12/2008, 15h19
c'est un ecrit professionnel, et c'est ce passage qui m'a le plus marqué, il resume toute la philosophie economique qui s'opere en algerie
c'est en fait, la philosophie economique repandue dans tous les pays qui se reclament "ex-socialistes" mais qui sont toujours de purs et durs socialistes !
Cette baisse attendue des recettes pétrolières devrait relancer le débat sur la pertinence des choix économiques opérés par le gouvernement.

On sait que le secteur privé algérien n’a guère apprécié d’être exclu d’un programme d’investissement public qui fait la part belle aux entreprises étrangères.

Mais plus fondamentalement et même si certaines dépenses d’infrastructures sont nécessaires et utiles, c’est le fait qu’on n’accorde pas la priorité à l’investissement productif qui pose problème.

Selon un économiste, «à quoi bon avoir une belle autoroute pleine de voitures importées transportant des millions de chômeurs endettés...».gallek ....dessalement de l'eau de mer !!! si tu t'occupais à entretenir et reparer le reseau d'assainissement tu ne serais pas dans ce petrin .. qui ne profite qu'aux entreprises d'outre-mer .!

Nadyr
07/12/2008, 15h37
vous vous sentez bien la ? :rolleyes: (les marocains)

sa me rappel l'histoire de pharaon et satan
un jour pharaon a demander a satan qui es pire que nous deux la ?
alors satan lui a dit je connais un homme qui a un voisin qui a une vache
je lui dit tu veut que je te donne 2 vaches ?
l'homme répond non je veut que la vache de mon voisin meurt
histoire vrai selon certaine source ... (j'ai oublier)

la on a toute un pays (au moins se que vous présenter) qui es pire que satan et pharaon !
:mrgreen:
et son ajouter l'histoire du vieux lion et le chien la je deviens eljahid

djayez
07/12/2008, 15h41
c pas pour vious derranger( vous etes là entre vous,les notres sont alles choisir un mouton) et pour vous remercier pour votre imminence griser:gallek ya sidi "gallek ....dessalement de l'eau de mer !!! si tu t'occupais à entretenir et reparer le reseau d'assainissement tu ne serais pas dans ce petrin .. qui ne profite qu'aux entreprises d'outre-mer .!ba ba ba trop fort ca,ou es ce que tu etait lorsqu'on chercher la solution.

Geass
07/12/2008, 15h49
Je ne comprends pas que certains marocains ici se réjouissent des prétendus malheurs de l'Algérie, mais aussi que certains algériens profitent de chaque article peu glorifiant à l'égard du Maroc pour monter na mayonnaise le "débat" et en faire une guerre de tranchés.

L'Algérie a parfaitement les moyens de s'en sortir, avec ou sans pétrole. Ils n'ont pas que du pétrole dans leur pays, et la baisse des prix actuelle, qui n'est que momentanée, sera une chance pour l'Algérie pour se défaire du contrôle de ceux qui ne cherchent qu'à détourner le bien publique.

Bennis
07/12/2008, 16h06
Je ne comprends pas que certains marocains ici se réjouissent des prétendus malheurs de l'Algériec'est de l'extra-sensibilité !
j'ai posté cet article parce qu'il presente une analyse appuyée par une multitude d'arguments tenaces. Veillez tous revenir au vif du sujet à present

djayez
07/12/2008, 16h15
ben on vous laisse,eteingnez la lumiere avant de sortir svp.
saha aidkoum ala koulihal

sinan
07/12/2008, 16h24
geass
"Je ne comprends pas que certains marocains ici se réjouissent des prétendus malheurs de l'Algérie, mais aussi que certains algériens profitent de chaque article peu glorifiant à l'égard du Maroc pour monter na mayonnaise le "débat" et en faire une guerre de tranchés"
--------------------------------------------------------------------------
tu sais geass ya kelekes années ses memes personnes ne parlaient jamais du maroc mais tu peux remercier ayoub, chicha et maintenant tous ces petits ..... qui nous soulent avec leurs comparaisons a la con et leurs polemiques qui ne finissent jamais, ce qui a poussé quelques algeriens à entrer dans ce jeux stupide c 'est vremmet domage pour notre FA
je salue ton honneteté l'ami

DZone
07/12/2008, 16h35
Je rassure nos amis , la loi des finances a été etablie sur la base d'un baril à 37$ donc y'a encore de la marge quant aux projets lancés, ils seront tous réalisés inchallah, leurs budgets etant bouclés.

Dans 10 jours à Oran, l'OPEP baissera le niveau de la production et si cette chute persiste, il faut encore baisser la production jusqu' à un prix minimum de 70$ car en dessous de ce prix, il vaut mieux laisser notre petrole là il est ,il ne sera pas perdu, il profitera aux générations futures.

elcohen
07/12/2008, 16h36
qui nous soulent avec leurs comparaisons a la con et leurs polemiques qui ne finissent jamais, ce qui a poussé quelques algeriens à entrer dans ce jeux stupide


Je pense que c'est exactement le contraire. c'est a force de trouver des articlee "sale" sur le maroc sur ce forum que bcp de marocains se sont retrouve dans ce forum...va faire le compte du nombre de ses articles sur la rubrique intern et tu comprendras ;)

jawzia
07/12/2008, 16h51
Je ne comprends pas que certains marocains ici se réjouissent des prétendus malheurs de l'Algérie,

2400 milliards de dinars dans le fond de régulation


150 milliards de dollars en réserves de changes.


une loi de finance construite sur la base d'un baril à 37 dollars


Ils sont réellement "prétendues" ces malheurs. Les soucis, par contre, sont avérés !

Geass
07/12/2008, 17h20
Je ne m'en fais pas trop pour l'Algérie. Elle a de quoi rebondir, et ce n'est que le début.
Comment j'aimerai voire tous les pays du Maghreb réunis en un seul, comme les USA... On a tellement de potentiel non exploité. L'Europe c'est peanuts face à tout ce qu'on a.

jawzia
07/12/2008, 17h24
Comment j'aimerai voir tous les pays du Maghreb réunis en un seul, comme les USA...
Étape zéro : Regarder au moins dans la même direction.

sinan
07/12/2008, 17h28
je connais ce forum depuis 2005 donc je sais de quoi je parle, fais ta prpore recherche et tu verra ;) on etait vrmment tranquil au debut
nous les algeriens en genral on s'enfiche de ce qui se passe en tunisie ou au maroc contrairement à vous, et je comprend pourquoi le sahara est la priorité des priorités pour vous alors que c un non evennement pour les algeriens moi dans ma famille on parlait du maroc seulment quand on regardait hichem algarrouj ou en 98 quand vous vous etes qualifiés en coupe du monde....

Beidawi II
07/12/2008, 17h28
Le maghreb ne sera jamais comme les USA.

Geass
07/12/2008, 17h32
Je veux croire qu'après qu'on ait réglé ce problème du Sahara on regardera dans la même direction.
Après ce n'est pas plus mal qu'il y ait plus d'échanges entre marocains et algériens, même si ça vire souvent au tumulte plus qu'à la discussion.
On arrivera tôt ou tard à s'entendre. Mais on ne peut le faire qu'en se parlant. S'ignorer ne rime à rien.

PS: Les USA sont passés par la guerre d'indépendance, puis la guerre de sécession avant de se battre contre le Mexique pour construire les Etats Unis qu'on connait aujourd'hui.

Bennis
07/12/2008, 18h44
Je rassure nos amis , la loi des finances a été etablie sur la base d'un baril à 37$et je te rassure aussi que c'est avec un deficit budgetaire de 20,5 % (2008)
ce qui revient à dire que, reellement, la loi de finance est sur bien plus que 37, certains experts parlent de l'ordre de 60 $
une loi de finance construite sur la base d'un baril à 37 dollarsmeme remarque ci-haut

bledard_for_ever
07/12/2008, 18h50
Quel Avenir ?? Le pétrole à moins de 40 dollars!

on ira mendier.... vous nous donnerez la recette

l'imprevisible
07/12/2008, 19h06
on ira mendier.... vous nous donnerez la recette

Trop fort !


Merci pour le fou-rire.

bledard_for_ever
07/12/2008, 19h10
Trop fort !


Merci pour le fou-rire.

c'est fatiguant à la fin:)


lol :mrgreen::mrgreen::mrgreen:

rodmaroc
07/12/2008, 20h01
@bledard
Mais non voyons bledard,l'algerie ne mendie pas... bien au contraire la super puissance algerienne donne au mendiants....si malgré tout vous etes interessés par cette science qui est la mendicité et bien il faudra ouvrir la frontiére pour un transfert de competence.....:)

DZone
07/12/2008, 20h22
et je te rassure aussi que c'est avec un deficit budgetaire de 20,5 % (2008)
ce qui revient à dire que, reellement, la loi de finance est sur bien plus que 37, certains experts parlent de l'ordre de 60 $
Peut etre,je n'en sais rien,je ne suis pas un expert mais au pire des cas , on cessera d'importer le superflu comme les voitures de tourisme par exemple , ça pénalisera plus les industries automobiles européenne et asiatique que les Algériens.

Bennis
07/12/2008, 20h31
Peut etre,je n'en sais rien,je ne suis pas un expert mais au pire des cas , on cessera d'importer le superflu comme les voitures de tourisme par exemple , ça pénalisera plus les industries automobiles européenne et asiatique que les Algériens.
non, ça c'est le meilleur des sorts !
puisqu'il est meme entrain de se passer actuellement, à fin octobre, les importations cette année n'ont concerné que 180 000 voitures, c'est une baisse significative par rapport aux estimations des 300 000 pour l'année 2008 entiere

Au pire des cas, je presume qu'il y aura gel de tellemet de projets d'infrastructures, comme les trams et voix ferrés programmés, les stations de dessalement... Etc.

ayoub7
07/12/2008, 20h46
on ira mendier.... vous nous donnerez la recette

On ne peut pas vous donner de recette, on ne sait pas comment faire ca dans des conditions ou tu risques de te faire egorger a chaque minute. Faudra voir du cote des talibans, ils auront surement des "recettes" qui pourraient s'appliquer a ces cas tres particuliers. Sorry can't help :) Et puis mendier pour avoir en retour des patates pourries, ce n'est pas tres interessant. Vaut mieux qu'on vous apprenne a les planter, ce serait bcp mieux, mais cela implique qu'il y ait une volonte de se retrousser les mariches et de bosser, or...

Ou encore on peut aussi vous aider a gere l'argent collecté, on peut travailler a des Wafabank et des BMCE Alger centre special "mendicité apres la chute du petrole" :P

Hey je plaisante les amis, que le petrole baisse ou augmente, rien ne changera pour le quotidien de l'algerien...

jamaloup
07/12/2008, 20h50
bennis ,on gele des projets financés par les autres , decidées par les autres , on ne gele pas des projets budjetisés, lancés sur le terrain , tu parle des usines de dessalement ,et tu le repete avec hantise , t'en fait pas elles sont 13 , deja 9 fonctionelles , on prevoit 23 ds les 10 ans , elles sont economiquement viables ,meme si le gaz n'etait pas presque gratis puisque algerien , faut prendre la peine de s'informer , l'autoroute elle sera finie ds qques mois, idem pour les grands transferts hydriques ,dont celui du sahara , le rail est une option strategique ,les chinois ,turks, espagnols travaillent dessus t'en fait pas ..les trams , metro, electrification sont en cour le seul projet qui peut tomber a l'eau est la mosquée d'alger inchallah, et les horreurs d'immar ...ralentissement d'importation de voitures ?!!! c plutot une bonne nouvelle , et elle n'a rien a voir avec le petrole , la taxe sur les vehiculs importés ça te dit qque chose ? il n'a jamais eté question d'argent en algerie , c juste une question de priorités,je pense qu'on est entrain de cadrer le tir , avec 120 milliards de resreves de change , 40 milliarsd de fond de regulation, 0 dettes , et un marché vierge meme un cancre comme boutef livrerait tt ces chantiers , et lancerait d'autres meme .

nacer-eddine06
07/12/2008, 21h00
le seul projet qui peut tomber a l'eau est la mosquée d'alger inchallah

que dieu t ecoutes

Bennis
07/12/2008, 21h05
,on gele des projets financés par les autres , decidées par les autres Yow Man.. t'oublie qu'on parle d'algerie ?
ces projets (Exp: Emaar et autres ..), on les voyait geler meme quand le baril etait à 150 dollars, alors qu'à la recession n'en parlons pas !!

on ne gele pas des projets budjetisés qu'est ce tu fais d'une crise qui a fait chuté le baril à sous 40 $ ?
tu ne serais pas un peu deconnecté de l'actualité ?
si l'algerie n'avait pas ses reserves de change, meme l'importation du blé, lait, medicos et autres legumes et matieres de premeire necessité serait en danger


, lancés sur le terrain , tu parle des usines de dessalement ,et tu le repete avec hantise , t'en fait pas elles sont 13 , deja 9 fonctionelles , on prevoit 23 ds les 10 ans , elles sont economiquement viables ,meme si le gaz n'etait pas presque gratis puisque algerien , faut prendre la peine de s'informer , l'autoroute elle sera finie ds qques mois, idem pour les grands transferts hydriques ,dont celui du sahara , le rail est une option strategique ,les chinois ,turks, espagnols travaillent dessus t'en fait pas ..les trams , metro, electrification sont en cour le seul projet qui peut tomber a l'eau est la mosquée d'alger inchallah, et les horreurs d'immar .. l'ami, avec les chiffres et previsions actuels, j'aurais beau à faire l'optimiste mais cela ne ferait de moi qu'un petit rigolo car c'est tout simplement du " non sens "
le petrole alimente .. alors logicos, quand il chutera, je serais deficitaire et je prenderais de ma caisse, cela dit, combien j'en prenderais ?
si je m'abuse pour aller comme bon me semble, elle se viderait trés vite et alors là c'est la famine mon ami (blé,lait...etc => en danger)

jamaloup
07/12/2008, 21h09
ayoub tu baisse !! talibans ..patates ... BMCE ... question mendicité tu c pas la peine d'apprendre , suffis de baisser ses frocs.. a toi de broder dessus ...

Cookies