PDA

Voir la version complète : Adios Schuster


El Diez
09/12/2008, 13h07
Fabio Capello n'avait tenu qu'une saison... Bernd Schuster, deuxième entraîneur de l'ère Ramon Calderon, a fait à peine mieux, puisqu'il a été écarté du poste d'entraîneur du Real Madrid, mardi, quelques jours après une défaite à Séville (3-4), lors de la 14e journée de Liga. Le technicien allemand, arrivé en juillet 2007, n'a pas résisté aux dernières prestations médiocres des Merengue, tant en Coupe du Roi qu'en Ligue des Champions ou en Liga, et fait place nette pour Juande Ramos, ancien coach de Tottenham, qui devrait être intronisé dans la foulée.

Comme attendu, Bernd Schuster a été évincé de son poste d'entraîneur du Real Madrid, après la nouvelle défaite face au FC Séville (0-1), dimanche, lors de la 14e journée de Liga. Ramon Calderon, le président madrilène, avait exigé une victoire lors de cette rencontre, quelques jours seulement après une piteuse élimination en 16e de finale de la Coupe du Roi par le Real Irun, club de 3e division, et deux autres revers, contre Valladollid (1-0) et Getafe (3-1) en championat.

Pas mieux que Capello

Malgré le soutien (seulement apparent ?) de son vestiaire, l'entraîneur allemand quitte le club après à peine plus d'une saison à la tête de la formation la plus titrée au monde. Débarqué en juillet 2007, après une saison remarquable à Getafe - finaliste malheureux de la Coupe du Roi 2006-2007 - l'ancien joueur du FC Barcelone avait été choisi pour ramener le "beau jeu" au sein de la Maison Blanche qui, selon les dirigeants du club, faisait défaut sous l'ère de son prédécesseur, Fabio Capello, pourtant vainqueur du premier titre de champion d'Espagne depuis 2003.

Engagé pour trois ans à l'époque, Bernd Schuster n'aura même pas été jusqu'à la moitié de son contrat. Malgré un titre de champion la saison précédente, il a été remercié suite à un mois d'octobre catastrophique, doublé d'un mois de novembre à peine plus glorieux, qui a vu le Real Madrid s'incliner deux fois de suite en Ligue des Champions face à la Juventus Turin et se faire éliminer prématurément de la Coupe du Roi. Ramon Calderon devrait nommer, dans la foulée, son successeur, un certain Juande Ramos, démis de ses fonctions de coach de Tottenham en octobre dernier.

Ramos au détriment de Lotina

Le favori pour prendre le relais de Bernd Schuster était jusqu'à présent l'un des proches de l'Allemand, Miguel Angel Portugal, actuel secrétaire technique du club et arrivé en même temps que le principal intéressé dans l'organigramme madrilène. L'ancienne gloire du club, Michel, et Victor Fernandez, sans club depuis son éviction du Real Saragosse, n'ont finalement pas pesé bien lourd face à Juande Ramos, adoubé ce mardi. Celui-ci devrait par ailleurs, à en croire la presse ibérique, diriger la séance d'entraînement du jour, prévue à 17 heures, et chapotera l'effectif Merengue mercredi soir, à domicile, contre le Zénith Saint-Petersbourg, dans le cadre de la 6e journée de la Ligue des Champions.

Licencié par les Hotspurs en octobre dernier, faute de résultats, le technicien ibérique retrouve donc une Liga qu'il connaît sur le bout des ongles. Un challenge de taille s'offre désormais a celui qui a failli sur les bords de la Tamise après avoir offert deux Coupe de l'UEFA au FC Séville, en 2006 et 2007, dernier bourreau du Real Madrid en championnat. Désormais, charge au nouveau venu de remettre de l'ordre dans l'effectif professionnel, régulièrement amputé par les blessures depuis l'entame de l'exercice en cours. Juande Ramos disposera sans doute d'une marge de manoeuvre relativement réduite durant le prochain mercato hivernal, mais devra s'en contenter, en espérant réussir à s'installer durablement sur le siège très éjectable d'entraîneur des champions en titre. D'autant que, le 13 décembre prochain, le Camp Nou, fief du FC Barcelone, attend de pied ferme son rival de toujours pour un clasico qui n'a jamais paru aussi déséquilibré sur le papier, et ce avant les réceptions successives du FC Valence, puis de Villarreal, lors des deux journées suivantes en Liga.

football . fr

troll
09/12/2008, 13h11
ces declarations aussi ou il dit que le real n'a acune chance devant le barca et qu'ils sont plus forts cette annee a du precipiter son depart car calderon et les joueurs surtt l'ont soutenu

El Diez
09/12/2008, 13h44
Il a voulu mettre la pression sur le Barça avec ces déclarations, mais apparemment Calderon et Mijatovic n'ont pas apprécié ça :mrgreen:

le problème de Madrid n'est pas un problème d'entraineur mais de direction sportive, cette dernière n'a jamais pris le point de vue de Schuster dans sa politique de recrutement, c'est Mijatovic qui doit être destitué.

ps: on doit assister a un remake de "l3id lekbir" le prochain samedi au Nou Camp et les poules blanches seront les victimes fois ci :61:

carlos
09/12/2008, 14h43
le technicien ibérique retrouve donc une Liga qu'il connaît sur le bout des ongles

???!!!


bon, après l'echec de la politique de galactiques menée par florentino perez, c'est au tour de ramon calderon de connaitre des mésaventures sur le plan de la gestion des recrutement avec le grand flop concernant le transfert de cristiano ronaldo et du départ du meneur de jeu robinho vers manchester city

seulement, le real a gagné deux titres consécutifs et est placé parmi les 5 premiers, synonyme de C1 ...
mais cette saison c mal barré pour madrid face au barça en très grande forme en liga en ce début de saison(je parle pas du classico ou tout reste possible)

troll
12/12/2008, 08h31
schuster je pense a mon avis voulait partir depuis un moment deja et ca fait plus d'un mois qu'il accumulle les declarations surprenantes ,comme la derniere en date ou il se dit soulagè d'avoir ete limogè,cette annee sans revenir bien sur a l'episode ronaldo ,le real a eu la malchance aussi d'avoir bcp de blessès van nistelrooy par exemple pour 8 mois ,diarra pour un peu plus de 6 mois ,des elements qui sont clès ds le dispositif du real et qu'il est difficile de remplacer ajouter celle de robben,higuain,cannavaro,schneider ,ramos,pepe.....
l'annee derniere deux choses ont bcp aidè le real ,une soliditè defensive avec un cassillas qui as sorti des balles miraculeuses et van nistelrooy tres efficace ,cette annèe saint iker accumule les erreurs et le ruud n plus la.
a mon avis il faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir achevè et la force justement du real est de revenir en force ds des situations perdues d'avance ,souvenez vous l'annee derniere a 10 minutes de la fin d'un match tt le monde donnait le real perdant mais a la fin c plus le cas.

DZmes Bond
12/12/2008, 14h55
J'ai trouvé le Real trop juste cette année, notamment en attaque ! Se retrouver avec Saviola comme seul attaquant potable est grave !
Je pense qu'ils ont trop voulu prendre de jeunes argentins. Les Messi ne courent pas les rues.
Ils se doivent de faire un recrutement plus ambitieux l'an prochain avec des joueurs de classe mondiale et surtout expérimentés !

troll
13/12/2008, 13h01
pourtant c la meme equipe qui as remportè deux ligas de suite et saviola n pas vraiment un joueur sur lesquel le real compte cette annee ni l'annee d'avant d'ailleurs il suffit de voir son volume de jeu pour s'en rendre compte,le real est plutot a la mode neerlandaise avec le recrutement en plus de l'attaquant de l'ajax huntelaar qui se doit d'apporter le vide laissè par ruud van nistelrooy,cette situation permets surtt a raoul de jouer a la pointe de l'attaque aidè par higuain en l'absence de robben exclu contre seville .

bylkusdu94
13/12/2008, 15h35
schuster est un traître! il a sa carte de socio du barça et entraîne le real!
je l'aime pas et je pense qu'il ne peut réussir que dans les petits clubs comme getafe!
ce soir, ça va être une boucherie!
y'a la grosse armada au barça et je vois mal le real résister!
Allez le barça, mon prono est 3-1 avec un doublé de samuel et un but de léo!
p.s: juande ramos est un bon entraineur mais le real, c'est un autre monde!

Cookies