PDA

Voir la version complète : Maroc : Personnes âgées : 87% sans couverture médicale et 84% sans retraite


bledard_for_ever
09/12/2008, 21h26
lles représentaient 8% de la population totale en 2006, elles seront 16% en 2030
60% déclarent souffrir au moins d’une maladie chronique
83% sont analphabètes et 52% sont des femmes.


http://www.lavieeco.com/Economie/personnes-agees-87-sans-couverture-medicale-et-84-sans-retraite/page_image Elles étaient 2,4 millions en 2006 (8 % de la population) et seront 5,8 millions (15,9 % de la population) en 2030. Autrement dit, leur nombre croîtra de... 142% ! «Elles», ce sont les personnes âgées. Le Haut Commissariat au plan (HCP) leur a consacré une enquête dont il vient de rendre publics les résultats.

Basée sur un échantillon de 3 010 personnes âgées résidant dans 2 500 ménages, cette enquête conforte les constats «psycho-sociologiques» plus ou moins connus, ou, en tout cas, perçus : comme le fait que 83% des personnes âgées, plus particulièrement les hommes (87,8%), sont consultées par les membres de leur ménage pour leur fournir des conseils ; que 92,2% entretiennent des rapports constants avec leurs enfants; que 83% parmi elles sont analphabètes, surtout les ruraux (92%) et les femmes (94,5%) ; que les veufs dans la population des personnes âgées sont surtout des femmes (65,1%) et très peu d’hommes (8,1%), ceux-ci se remariant presque toujours après un veuvage (90% des hommes âgés sont mariés ou se sont remariés, contre 31,1% pour les femmes).

Le grand mérite de cette enquête, cependant, est sans doute d’avoir révélé des éléments socio-économiques et démographiques de nature à orienter les politiques publiques. Il faut bien voir, en effet, que le Maroc vit une transition démographique due - comme partout ailleurs - à l’allongement de l’espérance de vie, et à la baisse de la fécondité.

Une démographie qui verra à plus ou moins long terme s’inverser la pyramide des âges. Selon les estimations du Plan, les personnes âgées de 60 ans et plus représenteront près de 16% de la population en 2030, soit un accroissement annuel moyen de 3,4%, contre 0,9% pour l’ensemble de la population.

Dans le même temps, la proportion des moins de 15 ans passera de 31% en 2004 à 24,1% en 2020 et à 20,9% en 2030. Entre ces deux extrémités, si l’on peut dire, c’est surtout le «ventre» de la pyramide qui va gonfler considérablement, générant des pressions fortes sur le marché du travail.

Déjà, entre 1960 et 2006, la proportion des jeunes de moins de 15 ans est passée de 44,4% à 29,8%, tandis que celle des personnes en âge d’activité (15-59 ans) a, au contraire, augmenté de 48,4% à 62,2%.

Peu de veufs dans la population des personnes âgées
L’enquête nous apprend également que ces personnes âgées, dont l’âge médian est de 66,7 ans (ce qui n’est pas si vieux !) vivent en majorité en milieu urbain (52,4 %). Ce résultat est quelque peu surprenant, sachant que la campagne a de tout temps été le lieu où la longévité est la plus forte (hygiène de vie oblige). En fait, il y a une explication simple : la population urbaine au Maroc est aujourd’hui plus importante (55 %) que la population rurale.

En revanche, on n’est guère surpris d’apprendre que, parmi les personnes âgées, les femmes sont plus nombreuses (52,2 %) que les hommes. Ce déséquilibre au profit de la femme étant connu depuis fort longtemps. De la même manière, le fait que les veuves soient plus nombreuses que les veufs n’est pas étonnant. Cette situation est le propre de toutes les sociétés en développement, en particulier les sociétés arabo-musulmanes où il est prédominant.

Mais on peut la retrouver également, à des degrés divers, dans les sociétés occidentales ou asiatiques. De ce point de vue, on peut avancer que l’équilibre social et la stabilité psychologique au sein des ménages, ce sont surtout les femmes qui l’assurent grâce, justement, à ce statut matrimonial ; sachant que le remariage (de l’homme ou de la femme) donne lieu assez souvent à des déchirures, voire à des conflits.

Outre ces caractéristiques sociologiques et matrimoniales, les enseignements socio-économiques de l’enquête sont encore plus intéressants, du point de vue de l’élaboration de politiques publiques et de prise en charge de ces personnes par la collectivité.

Le mal est bien connu, mais l’enquête permet désormais de le quantifier : 60% des personnes enquêtées déclarent avoir au moins une maladie chronique, et, parmi cette proportion, 66,6% sont des femmes.

Encore heureux que 70% de ces personnes âgées soient encore capables d’effectuer les tâches de la vie quotidienne ! Car, il faut savoir que 86,7% parmi elles n’ont aucune couverture médicale, en particulier les personnes habitant en milieu rural (96,7%). Certes, la solidarité familiale continue de jouer, mais elle semble en régression : 62,8% des femmes et 55,1% des hommes malades n’accèdent pas aux soins de santé par manque de moyens matériels.

«Normal», au vu du taux de couverture médicale indiqué plus haut et de la proportion (16%) des personnes âgées disposant d’une retraite.

Autre tendance qui commence à gagner la société marocaine, la nucléarisation de la famille : 51,5% en 1982, 63% en 2004.

Et le mouvement se poursuit : la taille moyenne des ménages, qui était de 5,2 personnes en 2004, passerait à 3,7 en 2030. Il est évident que l’éclatement de la famille produit des conséquences, sur l’ensemble de la société bien sûr (il faut construire de plus en plus de logements, produire de plus en plus de biens, etc.), mais aussi sur la population des personnes âgées. Exemple : 63,2% parmi elles déclarent souffrir de solitude.

Le défi, pour la société marocaine, et pour toutes les sociétés, d’ailleurs, réside dans cette équation : comment concilier la nécessaire sinon inévitable évolution de la famille, d’un côté, et le besoin de solidarité et de prise en charge des uns par les autres, d’un autre côté...

La vie éco

Geass
09/12/2008, 21h33
Ils ont leurs familles. C'est mieux.

rahmani
09/12/2008, 23h01
bledard,

il faut ajouter 100% sans travail ... tout le monde vit de l'aumone .

Cell
09/12/2008, 23h04
Ils ont leurs familles. C'est mieux.

de moins en moins GEASS ...

absent
09/12/2008, 23h31
Ils ont leurs familles. C'est mieux.

voila le systeme d assaurance primitif qui revient!

Et si les membres de cette famille sont eux memes pauvres ou/et analphabetes?

il fallait d abord denoncer ce systeme de securite archaique!

Geass
09/12/2008, 23h41
Citation:
Ils ont leurs familles. C'est mieux.
voila le systeme d assaurance primitif qui revient!

La famille au moins est une valeur sûre. Les Islandais après le crash des marchés retournent vers ce que tu qualifies de primitif.
L'état ne peut pas tout. Et ce n'est pas parce que l'état s'engage que les familles doivent se désengager!
Dans quel monde vit-on?!

Beidawi II
09/12/2008, 23h47
surtout que c'est pas au Maroc que le scénario de la canicule va se produire, beaucoup de vieux vivent directement chez leur fils et leur filles, d'autres vivent à côté...
heureusement qu'on a cette structure familliale encore solide

absent
09/12/2008, 23h51
Dans quel monde vit-on?!
ns vivons en 2008, et le soutient familale qui existe chez ns releve de la solidarite sociale qui est ancrée dans notre culture, ce qui ne devrait pas etre une excuse pour l absence de l etat pour assurer aux citoyens un systeme de securite sociale digne d un pays qui avanec zaama zaama!

Geass
10/12/2008, 00h10
Peut etre que c'est pour ça qu'on est en train d'étendre la couverture maladie.
En France il y a plus d'argent, c'est pas pour autant que les personnes âgées sont mieux traitées.

Bennis
10/12/2008, 12h46
youpi !! la population marocaine est vieillissante :confused:

bledard_for_ever
10/12/2008, 12h56
Ils ont leurs familles. C'est mieux.


A condition que les gens de leur famille soit riches et médecins

ithrinarif
10/12/2008, 13h01
al hamdoulillah, le noyau familiale est encore fort et soudé,....sinon qu est ce que ça serait...en plus ça essaie d occidentaliser le peuple,...de toute façon ce pays s autodetruit, et c est pas plus mal...il faudra toucher le fond, pour se reveiller.

Cell
10/12/2008, 13h05
de toute façon ce pays s autodetruit, et c est pas plus mal...il faudra toucher le fond, pour se reveiller.

la fameuse destruction créatrice

l'ordre par la chaos

en tout cas , pour toucher le fond ....... faudrait qu'on monte un peu

auscasa
10/12/2008, 14h45
la securite social de nos parents ou grand parent c'etais d'avoire plus de 6 enfants pous les aider.
et l'investissement a vraiment donner des bons resultat pour la majorite.

oui ma mere n'a jamais travailler mieux elle ne sort pas de la maison sans que quelqu'un soie avec elle..... mais elle a 7 enfant partous au maroc et au monde .

Mister1979
10/12/2008, 14h51
I don't understand why North Africa/Middle East countries don't create a social welfare like Europe..
Everybody who works should pay tax and with that tax they finance unemploment welfare, old people, handicaps etc.

Bahrein recently wanted to create a welfare system but people refussed to pay 1% of their salary to unemployment welfare..
A social welfare system is essential for developing a country.

Mister1979
10/12/2008, 14h57
In Holland everybody who works, a very little part of the salary goes to pension, welfare, etc..
This was introduced in the fifties.
The people who work pay for people who are sick, old, handicape, have no job etc..

Without this syteme Holland wil look like a underdeveloped country with people on street begging for money..

Geass
10/12/2008, 16h35
On n'a pas besoin de beaucoup pour vivre decemment au Maroc. Après on ne vit pas comme un Roi, mais on vit dans la dignité.
Les familles sont là pour y veiller. Et bientot les allocations sociales aussi.

bledard_for_ever
10/12/2008, 17h00
On n'a pas besoin de beaucoup pour vivre decemment au Maroc. Après on ne vit pas comme un Roi, mais on vit dans la dignité.
Les familles sont là pour y veiller. Et bientot les allocations sociales aussi.


si tu lis le même rapport, 80% déclarent pour ne pas aller consulter le médecin car ils n'ont pas d'argent...

El-NiNo
10/12/2008, 17h02
Geass, ne défends pas l'indéfendable.
La famille, les amis c'est bien.. mais un minimum de respect pour une personne qui n'a plus ses capacités physiques et parfois même mentales ne ferait que du bien.

jamaloup
10/12/2008, 17h16
un autre exemple sur cette malhonneteté de nos marocains de FA .. il accusent les algeriens d'etre des beni oui oui !! pkoi ne pas appler un chat un chat et faire la lumiere sur les deficits terribles de votre pays au lieu de les cacher et enjoliver , egrandir au maximum ce qu'il y a de viable ..
vous parlez a longuer de journée du petrole algerien en voilà un exemple , al hamdoulilah , le medecin n'est pas inabordable en algerie , la securité sociale rembourse 80 % pour les communs , et 100% pour les malades chronoiques , la securité sociale est entrain de batir ses propres structures , 3 centres d'imagerie medicale sont livrables prochainement et 10 autres ds 2 ou 3 années , le tt gratuit , le gaz de ville couvre pres 30 % de la polpulation , 80 % ds certaines villes , 600 aglomeration y seront raccordées prochainement , tt les transports sont abordables et disponibles , les autoroutes nouvelles et gratuites .. etc .alors cette chanson des algeriens qui ne profitent pas de leur petrole !!!
on n'est pas là pour nous rejouir es difficultés des marocains ..mais pour decrier ceux des marocaisn qui nient leur existence , nous dessinant un maroc inexistant , sauf peut etre pour eux , parceque surement riches ,ou vivant ailleur qu'au maroc .

Geass
10/12/2008, 20h33
Ca n'a totalement rien à voir avec l'état. Les gens ne vont traditionnellement pas chez le médecin. C'est vrai qu'il faut soutenir les classes pauvres, et il faut donc des allocations pour tout ça et un régime de santé plus performant.
Mais je rappelle aussi que la situation est bien pire aux US. Pourtant le pays le plus riche du monde.

Cookies