PDA

Voir la version complète : Peut-on en parler de la violence?


ben
05/04/2004, 15h28
:mad:

Victor Hugo a écrit:l «La faim est la main d’un pâle enfant qui vole un pain sur son chemin». Les enfants, femmes et vieillards en Corée du Nord ont faim et ils ne trouvent point de pain à voler. C’est le gendarme américain avec sa multitude d’Etats fédérés qui se proclame le «nombril» de la liberté, la justice et le respect des droits de l’homme qui en est l’instigateur et l’exécuteur.

Je ne préconise nullement la défense du régime Nord-Coréen qui, comme tout régime totalitaire, ses dirigeants ne pensent qu’à se maintenir sur leur pridestal à vie. Par contre, je vocifère, j’accuse et questionne: De quel droit, chaque fois que l’Oncle Sam (grand leader de la Démocratie?) veut punir les dirigeants d’un pays qui refuse de plier à ses caprices, il décrète l’embargo affamant et tuant des milliers d’enfants et vieillards par manque de nourriture et de médicaments.

Messieurs Bush (Père et fils) les républicains, mais aussi M. Clinton le démocrate (ainsi c’est blanc bonnet ou bonnet blanc) n’ont-ils pas en tant que Présidents d’une hyper puissance, affamé et tué sans honte ni remords les bébés et enfants d’Irak, en imposant un embargo impitoyable pour punir Saddam Hussein à travers des âmes pures de chérubins.

Honte à vous, mais honte aussi à cette Europe désunie qui après un faux-semblant de danse macabre et désaxée d’un pied à l’autre, finit par baisser l’échine et adopter le «suivisme» des moutons de Panurge.
A cause d’un embargo, des milliers d’Irakiens sont morts. Ce même fléau non divin mais bel et bien américain s‘abat aujourd’hui sur la Corée du Nord et la famine ronge ce peuple depuis des mois.

Cessez donc la sournoise et hypocrite recherche des motifs du terrorisme. Les raisons capitales, pour la majorité des jeunes qui se font Hara-Kiri, ceinturés d’explosifs, c’est le désarroi, l’incompréhension, la peur de l’avenir, les injustices, la vie précaire, les inégalités etc.

Le remède contre toute forme d’anarchie et de terrorisme n’est ni l’escorte des avions de ligne par des policiers, ni la perte de temps et d’argent en inspections de milliers de kilomètres de rails, ni l’arrestation pèle —mêle de pseudo islalmistes (afin de calmer le grondement social interne) ni même la création d’un super-ministère de la Sécurité aux USA ou la désignation d’un «Monsieur Terrorisme» en Europe qui vont arrêter définitivement cette horrible terreur.

La balle est dans votre camp, Messieurs les puissants et riches de ce Monde pour arrêter ce «mal démoniaque» en rapprochant les niveaux de vie dans tous les domaines, du Nord au Sud et de l’Ouest à l’Est de la Planète. Khalil Gibran a écrit: «Qu’on m’épargne la sagesse qui ne proteste pas et la grandeur qui ne s’incline pas devant les enfants». Alors n’affamez pas ces enfants et optez réellement pour plus d’équité et d’égalité.
Voilà le miraculeux remède !

Cookies