PDA

Voir la version complète : Le vieillard


cassini
28/09/2005, 11h07
Le vieillard

Dans un calme digne d’un cimetière
Il traînait son ombre sur la poussière
Sa tête brûle de mille feux blancs et
Les rides ont envahi son large front

Son pas entraînait les feuilles des sentiers
Qui jadis, fort de ses bras, était au chantier
Ses yeux éteignent chaque jour une lumière
Mais sa bouche récitait toujours ses prières

Entre les bras de la nuit, loin il s’en dort
Comme un enfant, il n’a plus de remords
Et quand le temps se prolonge de suite
Ses soupirs, on dirait une ode qu’il récite

Combien de fois il a raconté ses histoires
Sans oublier ses contes parfois dérisoires
Son âme, candide, telle une eau limpide
Son cœur sentait déjà ses foulées rapides

médisante
28/09/2005, 11h14
J'ai plein de respect pour ton vieillard jadis laborieux, SAMIR.
Ses soupirs et ses histoires doivent être si agréables à écouter.

Merci pour ce digne poème SAMIR. :zen:
:47:

cassini
28/09/2005, 11h23
@mancelle:
Il faut bien rendre hommage à nos vieillards
Source de notre liberté et notre mémoire
Ce sont aussi la mémoire de l'espace temps
Et le cri des siecles et la joie des printemps

médisante
28/09/2005, 11h32
oh que OUI
Tu as raison Samir, il y a trop de gens qui les délaissent, les évitent, les oublient, ça commence par les enfants et petits enfants quelquefois. Bien sur il y a des exceptions mais c'est mon malheureux constat.
Tu as eu raison d'évoquer, de rappeler l'existence du vieillard à travers ce poème.
Merci

cassini
28/09/2005, 11h37
Oh que merci ma chère amie mancelle

zlabiya
28/09/2005, 12h55
bravo superman
tu soulèves l'intérêt de nos grands-parents, qui grâce à eux nous avons un témoignage du passé , donc un aperçu de l'histoire
ils nous transmettent la culture, les connaisances etc... sans eux nous aurions aucun repère

cassini
28/09/2005, 13h09
qui grâce à eux nous avons un témoignage du passé , donc un aperçu de l'histoire
ils nous transmettent la culture, les connaisances etc... sans eux nous aurions aucun repère
Merci superzlabya pour cette jolie réponse

morjane
28/09/2005, 13h49
Bonjour Mancelle , Zlabiya, Samir,

J'ai une tendresse particulière pour ceux que l'on appelle les vieux. Si le poids des ans pèse sur leurs épaules, ils recèlent de tant de souvenirs et de richesses. Même ceux qui sont d'abord acariâtres ont un coeur de cristal. J'aime passer du temps avec eux alors merci Samir pour cette merveilleuse pensée et ce si bel hommage que tu as composé pour eux à travers ce poème.

Cordialement :4:

GoutdeMiel
28/09/2005, 13h59
Slt !

Samirdavid, un hommage
à nos vieux, c'est déjà une
reconnaissance ! L'ingratitude
est une vilénie...
Un vieillard, c'était, il y a bien longtemps
la force et la jeunesse...puis, la maturité
et enfin, le déclin et le dépérissement !
Mais, on ne peut oublier tout ce qu'ils ont
fait pour nous ! Et, si Allah nous prête vie, nous
serons à leur image à notre tour !
Vénérer ses parents et ses grands parents
est un signe de noblesse qui nous honore !

Merci Samirdavid pour ce clin d'oeil !

Amitiés !


A+

cassini
28/09/2005, 14h17
« De grâce, apprenez-moi comment l'on fait fortune,
Demandait à son père un jeune ambitieux.
- Il est, dit le vieillard, un chemin glorieux :
C'est de se rendre utile à la cause commune,
De prodiguer ses jours, ses veilles, ses talents,
Au service de la patrie.
- Oh ! trop pénible est cette vie ;
Je veux des moyens moins brillants.
- Il en est de plus sûrs, l'intrigue... - Elle est trop vile ;
Sans vice et sans travail je voudrais m'enrichir.
- Eh bien ! sois un simple imbécile,
J'en ai vu beaucoup réussir. »

J-P C de Florian

Cookies