PDA

Voir la version complète : Michelin recule, son usine d'Alger va fermer dix jours


bledard_for_ever
24/12/2008, 14h59
Michelin continue de réduire son activité. Ce mercredi, il annonce la fermeture de son usine d'Alger temporairement à partir du 29 décembre. Le titre a perdu 3,68%.


Le fabricant français de pneumatiques, a annoncé ce mercredi 24 décembre la fermeture de son usine d'Alger, du 29 décembre au 7 janvier. Il explique cette décision par la baisse des exportations de cette usine, sans pour autant préciser dans quelle proportion. Le site d'Alger qui représente un investissement de 40 millions d'euros, exporte 40 % de sa production. Le porte-parole du groupe a déclaré à l'Agence France Presse que cette fermeture temporaire prise "dans un contexte lié à la conjoncture économique mondiale est conjoncturelle et ne remet pas en cause la stratégie à moyen et court terme" de Michelin (http://www.latribune.fr/bourse/fiches-entreprises/michelin.html) en Algérie. Il a ajoute que cette décision de devrait pas affecter les salariés de Michelin (http://www.latribune.fr/bourse/fiches-entreprises/michelin.html) en Algérie qui prendront des congés.


Lundi déjà le groupe français a annoncé la réduction de ses activités dans le monde « afin de mieux maîtriser ses stocks» selon son communiqué (http://www.michelin.com/corporate/actualites/fr/actu_affich.jsp?id=24159&lang=FR&codeRubrique=60&actu=false).
A la Bourse de Paris, l'action a terminé la séance de ce mercredi (écourtée pour Noël) en repli de 3,68% à 35,58 euros.



latribune.fr

bledard_for_ever
24/12/2008, 15h01
L’effet de la crise financière mondiale, version arrêt temporaire d’usines, arrive chez nous. Il est allé frapper aux portes de Michelin Algérie, obligeant l’entreprise à cesser son activité industrielle pendant 12 jours (29 décembre 2008–9 janvier 2009). L’information nous a été révélée par une source proche de l’entreprise, puis confirmée par le responsable chargé de la communication, M. Salim Benabderrahmane. «Nous avons effectivement décidé de cesser l’activité industrielle de Michelin Algérie du 29 décembre 2008 au 9 janvier 2009», nous dira-t-il, précisant que cette démarche s’inscrit dans le cadre de la décision prise par le groupe de «ralentir temporairement l’activité de certaines de ses usines dans les semaines à venir»
.
ndial difficile où les volumes de Michelin sont revus à la baisse, en particulier sur les marchés à l’export», ajoutera le même responsable chez la filiale algérienne du premier producteur mondial de pneumatiques. La production de l’usine d’Alger (Bachdjarah) étant destinée pour 40% à l’export, Michelin Algérie s’est vu donc automatiquement concerné par le plan à l’international du groupe.

M. Benbaderrahmane soulignera, toutefois, que le choix de la date d’arrêt de la production chez Michelin Algérie est suffisamment réfléchi et mûri puisque la période du 29 décembre 2008 au 9 janvier 2009 comptera seulement 6 jours ouvrables pour cause de fêtes de Moharem, Achoura, fin d’année et jours fériés. Autrement dit, cette période coïncidera avec 6 jours chômés et payés alors que les autres jours seront inclus dans les congés annuels du personnel concerné. Il faut noter qu’outre l’Algérie, le plan élaboré par Michelin concerne des marchés usines aussi bien en Europe, en Amérique du Nord qu’en Asie et en Amérique du Sud.

Citant un communiqué du groupe, le chargé de la communication de Michelin se montre rassurant en expliquant que «cette décision conjoncturelle ne remet aucunement en cause la stratégie à moyen et long terme du groupe. Michelin garde le cap de sa stratégie horizon 2010 qui constitue à la fois le meilleur rempart pour résister aux perturbations que l’économie connaît actuellement et le meilleur atout pour continuer son développement».

La tribune

Cookies