PDA

Voir la version complète : Nouveau génocide israélien à Gaza


DZone
27/12/2008, 22h27
Perpétré à la veille de Moharram

Nouveau génocide israélien à Gaza
http://www.jeune-independant.net/photos/p/laune.jpg


Un haut responsable du Hamas au Jeune Indépendant :

«Nous appelons à un soutien immédiat des Algériens»

Le mouvement de la résistance palestinien Hamas a lancé un appel hier au peuple algérien afin de descendre dans la rue et manifester pacifiquement son rejet de l’agression israélienne contre les populations civiles palestiniennes dans la bande de Gaza.

«Nous demandons au peuple algérien, qui est connu pour son soutien à son frère palestinien et à toutes les causes justes, à descendre dans la rue et montrer son refus à ce génocide programmé qui se déroule dans la bande de Gaza», a affirmé au Jeune Indépendant le docteur Samy Abou Zouhri, le porte-parole du mouvement Hamas à Damas, la capitale syrienne.

«Le peuple algérien, qui a livré une grande guerre de libération et donné une leçon incomparable dans la résistance, est celui qui a exprimé mieux que quiconque sa consternation face aux agressions de l’occupant israélien», a souligné le dirigeant palestinien, contacté par téléphone.

Hier à l’aube, l’aviation israélienne a bombardé simultanément une trentaine de lieux dans la ville de Gaza. Le bilan provisoire de cette attaque est de 205 morts et 240 blessés. Il s’agit du plus grand massacre perpétré en une journée par l’armée d’occupation israélienne contre des populations civiles palestiniennes après celui de Jenine en Cisjordanie en 2004. L’aviation israélienne a ensuite étendu son agression à l’ensemble de la bande de Gaza où de nombreux quartiers résidentiels et des administrations officielles ont été bombardés avec des missiles.

Le porte-parole du mouvement Hamas a qualifié ces bombardements «de véritable guerre visant à faire plier le peuple palestinien et à briser sa résistance aux agressions quotidiennes et au blocus israélien depuis près de trois ans».

Abou Zouhri a accusé ce qu’il qualifie «de parties officielles arabes» de cautionner ou de participer à cette agression qui a aussi pour objectif «d’en finir avec toute forme de résistance dans le monde arabe», ajoutant que l’Etat hébreu sert de «bâton à ces parties» pour mater la résistance à Gaza, en Cisjordanie et ailleurs, notamment au Liban et en Syrie.

Pour la direction du Hamas, «ce complot et cette agression n’ont aucune chance d’aboutir étant donné que la population de Gaza est plus que jamais soudée autour de la résistance et refusera tout compromis de la part de ses dirigeants en faveur de l’occupant».

Le responsable palestinien a accusé le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, de bénir ce massacre après avoir dénié, la semaine dernière, aux Palestiniens le droit à la résistance tout comme il a dénoncé «le silence complice» de la communauté internationale, notamment les puissances occidentales. Ban Ki-moon a fait part de sa «profonde inquiétude» suite à l’agression israélienne qui intervient à la veille des fêtes de Moharam, le nouvel an dans le calendrier musulman.

«Le secrétaire général est profondément inquiet des violences et du bain de sang à Gaza et de la poursuite des violences dans le sud d’Israël», a affirmé son porte-parole.

Pour sa part, l’Algérie a qualifié «d’acte criminel abject» l’agression israélienne contre les populations civiles de Gaza. Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères a appelé à «une réaction arabe et internationale solidaire avec le peuple palestinien pour mettre fin aux agressions auxquelles fait face en permanence».

Le Jeune Indépendant

DZone
27/12/2008, 22h30
Plus de 200 martyrs palestiniens


Par M'hamed Khodja


«Cette opération sera poursuivie, élargie et intensifiée autant qu’il sera nécessaire», ont prévenu les forces militaires israéliennes dans un communiqué, qui présente les objectifs visés comme étant des «quartiers généraux, des camps d’entraînement et des entrepôts d’armes».


Ainsi, Tel-Aviv annonce la couleur, rouge sang ! L’agression se poursuivra aussi longtemps que les autorités israéliennes le souhaiteront et les cibles seront choisies par ces même autorités. Autant dire que c’est toute la bande de Gaza qui est visée, vu la promiscuité entre les administrations politiques, les points névralgiques de la sécurité palestinienne et les habitations.

Et quand les autorités israéliennes parlent «d’infrastructures terroristes» (sic), c’est donc tout le peuple de Gaza qui est concerné, car ses habitants sont tous, et à de divers degrés, des résistants. Tel est le véritable problème aujourd’hui ; ce sont un million et demi de personnes qui sont sujet à ce massacre à l’arme lourde après avoir subi la faim et la privation dus au bouclage du territoire depuis des mois.

La première réaction du mouvement de la résistance islamique Hamas est d’avoir appelé les Palestiniens à la mobilisation et à la résistance face à l’agression. Toutes les factions de la résistance ont adopté le même langage. «Tous les combattants sont appelés à répondre au massacre israélien», proclamait un communiqué du Djihad islamique, qui faisait écho à des déclarations similaires du Hamas et d’autres groupes armés.

Parmi les morts figurent le chef de la police nommé par le Hamas, Taoufik Djabber, le chef de l’unité de sécurité et de protection du Hamas et le gouverneur du centre de la bande de Gaza, ont précisé des membres des services médicaux. Islam Chahouane, porte-parole de la police du Hamas, interrogé par la radio du mouvement, a indiqué que l’un des bâtiments du siège de la police de Gaza accueillait une cérémonie de remise de diplômes à des nouvelles recrues au moment de l’attaque. Plusieurs cadavres vêtus d’uniforme gisaient en tas tandis que des blessés se tordaient de douleur, montraient des images de la télévision. Des sauveteurs emmenaient les blessés vers des véhicules ou tentaient de ranimer des victimes inconscientes.

D’autres attaques dans le camp de réfugiés de Khan Younès et à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, ont fait 23 morts, selon des responsables médicaux. Selon des témoins, l’attaque sur Khan Younès a été menée par des avions de combat et des hélicoptères.
Un correspondant de presse a indiqué que les bâtiments de la sécurité portuaire de la ville de Gaza avaient également été lourdement endommagés. Une épaisse fumée noire s’élevait au-dessus de la principale ville du territoire.

Le Jeune Indépendant

iwamachngoulek
27/12/2008, 22h33
les aldjiriens ne savent pas faire des manifestations de vraies manifestation

c du vandalisme wela des emeutes


et meme une manifestation ça va changer quoi??? israel est SANS SCRUPULE!!!

Beidawi II
27/12/2008, 22h35
C'est une attaque inédite de l'aviation israélienne, al jazeera parle de 225 morts et 700 blessés

Beidawi II
27/12/2008, 22h37
C'est une attaque inédite de l'aviation israélienne, al jazeera parle de 225 morts et 700 blessés.
Le Hamas va être sérieusement affaibli par ce coup, faut pas se leurrer c'est ça l'objectif. C'est pour ça qu'un consentement implicite des puissances arabes voisines(suivez mon regard) est indispensable pour ce type d
'attaque.

iwamachngoulek
27/12/2008, 22h41
Le Hamas va être sérieusement affaibli par ce coupLe conflit est entre le Hamas et les israheiliens
dans un conflit il y a des pertes et c'est logique
s'ils auraient mené une offensive exclusivement contre le Hamas j'aurai compris


Pourquoi ils tuent des civils??????, Le hamas va etre affaibli ok mais on bombarde pas avec des hélicos et des avions pour tuer quelques resistants ... C'est des laches tout simplement pourquoi ils n'envoient pas leur hommes sur place , si c une des meilleure armée au monde ils n'ont cas leur faire face

au lieu de bombarder tout ce qui bouge tffffffoouuu je vomis toute ma puissance sur ce pseudo etat criminel et sans scrupule et leur chienne de tzipi kharya

iwamachngoulek
27/12/2008, 22h43
Allah yan3al Hosni Moubarak ou moulah

ce sale traitre

http://www.dailymotion.com/swf/k6RDy09ivRqlT3Bz8d&related=1

ernestito
27/12/2008, 22h45
tout état ayant une aviation militaire l'utilise avant tout, ce n'est pas une lâcheté malheureusement mais une strategie de guerre
il n'existe plus de bataille de terrain au face a face, c finis ca,

DZone
27/12/2008, 23h02
Selon le quotidien israélien Yediot Aharonot

Certains pays arabes ont été informés par Livni


Dans son édition électronique d’hier, le quotidien israélien Yediot Aharonot affirme que les autorités israéliennes avaient entrepris des démarches auprès de nombreuses parties, notamment à l’ONU avec les contacts discrets avec des pays arabes, ainsi qu’avec des pays européens les informant de leur intention de régler par la force la question du mouvement Hamas à Gaza. Le déplacement de la ministre israélienne des Affaires étrangères jeudi dernier en Egypte, à l’invitation du président Moubarak, est présenté comme une visite pour décrocher la bénédiction de l’Egypte quant à une éventuelle attaque de grande envergure contre la bande de Gaza. La démarche israélienne était simple mais efficace : présenter la partie israélienne comme la victime des «actions terroristes du Hamas».

Sinon, comment expliquer les déclarations de Ban Ki-moon, mercredi dernier, et son inquiétude face à la recrudescence «de la violence dans le sud d’Israël», sous-entendu les ripostes de la résistance palestinienne contre l’agression israélienne. Mais cette dernière ne semblait pas émouvoir outre mesure le secrétaire général de l’ONU. Celui-ci s’est dit inquiet quant à la situation humanitaire qui prévaut dans la bande soumise au blocus israélien depuis de nombreux mois.

Mais le fait révélateur était sans aucun doute la petite phrase de Tzipi Livni au siège de la présidence égyptienne : «Ça suffit! La situation va changer.» Plus précise, la ministre israélienne explicite sa pensée : «Malheureusement (...) le Hamas contrôle la bande de Gaza, et le Hamas a décidé de cibler Israël ; cela doit être stoppé et c’est ce que nous allons faire.» Cette phrase se passe de tout commentaire. La menace est claire, et faite à partir du Caire cela suppose que les plus hautes autorités politiques du pays ont été informées.

C’est du moins ce qu’affirme à demi-mot un dirigeant du Fatah, Hossam Khader, sur le site d’Aljazeera. Ce dernier a déclaré qu’Israël «a reçu le feu vert de certaines parties de la région pour lancer son offensive sans précédent».

Pour sa part, un dirigeant du Hamas, Raefet Nassif, a affirmé que cette agression est «le crime du système arabe officiel exécuté par des mains sionistes».

Un des porte-parole du mouvement de la résistance islamique, Fawzi Barhoum, a expliqué que l’Egypte qui a accueilli Livni était au courant du plan israélien. «Les responsables égyptiens nous ont informés que la situation sera calme et que les points de passage seront rouverts, mais ce qui se passe actuellement est un génocide», a-t-il déclaré à la radio de Gaza.

Le Yediot Aharonot a justement qualifié l’ouverture des points de passage vendredi dernier comme étant «une manœuvre tactique», ce qui correspond aux affirmations du responsable du Hamas.


Le Jeune Indépendant

DZone
27/12/2008, 23h54
Carnage israélien à Ghaza : images de la TV Al Jazeera
http://www.youtube.com/v/SkHE8WkWz_I&hl=fr&fs=1

DZone
27/12/2008, 23h58
Massacre à huis clos à Ghaza


http://www.lexpressiondz.com/photos/R20081228/TP081228-06.jpg
Dans l’impunité totale, Israël massacre des civils dans la bande de Ghaza avec le silence complice de plusieurs pays et organisations internationales.


Carnage dans la bande de Ghaza. Une semaine après la fin de la trêve, l’aviation israélienne a attaqué simultanément au moins trente installations du Hamas dans la ville de Ghaza. Au moins 205 personnes ont été tuées et plus de 400 blessées dans ces raids de l’aviation militaire israélienne contre la bande de Ghaza, a indiqué le mouvement palestinien Hamas.

Ce bilan est appelé à s’alourdir du fait que l’armée israélienne avait annoncé la poursuite des raids et les dirigeants israéliens avaient brandi la menace après la fin d’une trêve de six mois le 19 décembre courant. «Ce n’est que le début d’une opération lancée après une décision du cabinet. Cela peut prendre du temps. Nous n’avons pas fixé de délai et nous agissons en fonction de la situation sur le terrain», a affirmé Avi Benyahou à la radio militaire.
«L’opération se poursuivra et s’intensifiera autant que cela sera nécessaire», a déclaré Ehud Barak, ministre israélien de la Défense à la presse. Et de reconnaître: «Nous ne sommes pas enthousiasmés par l’idée d’une confrontation mais nous y sommes prêts. Depuis des mois, nous nous sommes préparés à frapper durement le Hamas pour qu’il cesse ses attaques contre des civils israéliens.» De son côté la ministre israélienne des Affaires étrangères, Tzipi Livni, a affirmé que «nous avons fait preuve de retenue jusqu’à présent. Aujourd’hui, il n’y a pas d’autres options qu’une opération militaire» contre le Hamas. En effet, l’aviation israélienne a ensuite étendu ses attaques à l’ensemble de la bande de Ghaza où la plupart des quartiers généraux des services de sécurité et de la police ont été bombardés. Plus de 85 avions de combat ont pris part hier matin à cette attaque. Il semble que l’attaque aérienne israélienne ait visé le siège de la police palestinienne dans le centre de la bande de Ghaza et un petit poste de police voisin. Tôt dans la matinée, trois combattants palestiniens avaient été blessés dans le secteur de Beit Lahya, dans le nord de la bande de Ghaza par des tirs d’obus de l’armée israélienne, selon le Dr Moawiya Hassanine, chef des services d’urgence du Territoire palestinien.
Le cessez-le-feu n’aura duré que six mois. La journée d’hier a été meurtrière et sanglante pour la population civile de Ghaza. Devant l’ampleur des dégâts, le ministre palestinien de la Santé, Fathi Abou Moughli, a invité tous les médecins et les infirmières de la bande de Ghaza à se rendre immédiatement dans tous les hôpitaux publics et privés de la bande côtière, pour faire face à l’attaque massive. Les infrastructures sanitaires palestiniennes se trouvent dans une situation précaire et le ministre a souligné le besoin urgent de fournitures médicales, notamment pour les services de chirurgie.

En réponse aux frappes israéliennes, le mouvement Hamas a appelé ses troupes à «venger par la force» les raids israéliens contre la bande de Ghaza sous son contrôle. Une dizaine de missiles Grad ont été tirés sur le sud de l’Etat hébreu, tuant une femme et blessant quatre autres personnes à Netivot, selon les secours israéliens. Devant ce carnage à huis clos, le président palestinien Mahmoud Abbas a entamé des «contacts urgents» avec de nombreux pays pour faire cesser les attaques israéliennes. «Nous avons entamé des contacts urgents avec plusieurs pays arabes et autres pour faire cesser l’agression lâche et les massacres dans la bande de Ghaza», a affirmé M.Abbas depuis l’Arabie Saoudite où il effectue une visite. «Nous avons appelé le roi Abdallah II de Jordanie et dans un peu de temps nous allons rencontrer le roi Abdallah d’Arabie Saoudite. Nous allons aussi contacter l’Egypte, l’Union européenne, la Russie et l’ONU en vue d’obtenir l’arrêt de l’agression et la restauration de la trêve», a ajouté M.Abbas. Tandis que le Hezbollah a critiqué la «complicité» de certains pays arabes avec Israël lors d’une grande manifestation organisée par le parti chiite dans la banlieue sud de Beyrouth. «Les Américains ont pris la décision des raids, les Israéliens l’ont exécutée et les Arabes ont été complices», a dénoncé le président du Conseil exécutif du Hezbollah Hachem Saffieddine, devant des milliers de manifestants. «La complicité arabe est celle qui a ouvert la voie» à cette opération, a-t-il insisté.

«Les Egyptiens soutiennent-ils les Palestiniens ou autre chose?», a demandé de son côté l’un des députés du Hezbollah, Hussein Hajj Hassan.

L'Expression

houmaiz
28/12/2008, 00h02
Selon le quotidien israélien Yediot Aharonot

Certains pays arabes ont été informés par Livni
A commencer par l'Égypte.
Il est vraiment inqualifiable ce Hosni, je crois qu'on lui a promis de fermer l'œil sur la succession de son fils après lui.

arazi
28/12/2008, 00h18
pour qu'israel reflechisse a 100 fois avant de faire cette lacheté derriere les nuage, il faudrait que le hamas tire un missile sur tel aviv ou jerusalem ouest, qu'il fasse le maximum de mort entre 500 et 600 civile, c'est le seule moyen pour qui est une veritable paix,c'est pas de la haine, c'est une realité, la preuve qu'israel reflechi a 100 fois avant de s'aventurer dans le sud du liban, le hezbollah a montré la replique, c'est tout simple

Cookies