PDA

Voir la version complète : feu vert des usa pour en finir avec le hamas


northcarolina
02/01/2009, 23h51
Feu vert implicite des USA à une opération terrestre israélienne
WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis ont donné vendredi leur feu vert implicite à une offensive terrestre d'Israël à Gaza en assurant qu'il revenait à l'Etat juif d'en décider et qu'il avait le droit de se défendre des attaques à la roquette du Hamas.

Gordon Johndroe, porte-parole de la Maison blanche, n'a pas répondu directement aux journalistes qui lui demandaient si Washington jugerait justifiable une telle opération, dont les médias rapportent que les dirigeants israéliens discutaient vendredi, à la veille du sabbat: "Je ne veux pas parler d'une opération qui n'a pas eu lieu."

"Ce sont des décisions qui sont prises par les Israéliens", a-t-il souligné.

Israël a massé depuis une semaine des milliers d'hommes et des centaines de blindés à la frontière de Gaza en vue d'une possible offensive terrestre qui prendrait le relais d'une semaine de raids aériens.

"Il est nécessaire que toute initiative qu'ils prendront dans le cadre de cette opération globale dans laquelle ils sont maintenant engagés évite les pertes civiles et permette la poursuite du flux d'aide humanitaire vers Gaza", a-t-il toutefois souligné.

Mais Gordon Johndroe a réitéré le droit d'Israël à se défendre contre les tirs de roquettes qui ont coûté la vie à quatre Israéliens depuis le début des raids israéliens, qui ont fait pour leur part plus de 430 morts palestiniens en une semaine, dont un quart de civils.

Quelques instants plus tôt, Condoleezza Rice avait estimé "évident" qu'il fallait un cessez-le-feu dès que possible, mais en soulignant qu'il devrait être "viable et durable" et ne pas permettre un retour au statu quo ante où la population civile d'Israël était exposée aux tirs de roquettes.

Rice, qui doit céder son poste de secrétaire d 'Etat dans moins de trois semaines à Hillary Clinton, a déclaré que les Etats-Unis oeuvraient dans ce sens, mais qu'elle n'avait pas l'intention de retourner une dernière fois au Proche-Orient. "C'est tout aussi facile pour elle de faire fonctionner les téléphones", a fait valoir Johndroe.

Version française Marc Delteil

Cookies