PDA

Voir la version complète : Massacres de Ghaza : Le deux poids, deux mesures des médias occidentaux


carlos
03/01/2009, 12h24
Traitement de l’information sur les massacres de Ghaza

Le deux poids, deux mesures des médias occidentaux

03-01-2009
http://www.latribune-online.com/thumbnail.php?file=24_597391898.jpg&size=article_medium

Par Amel Bouakba

Alors que l’Etat sioniste poursuivait hier, pour le 7ème jour consécutif, ses attaques génocidaires contre le peuple palestinien sans défense, dans l’impunité la plus totale et dans le silence complice de la communauté internationale, le parti pris des médias occidentaux dans le traitement des événements est tout simplement flagrant. C’est le cas de ces images pour le moins révoltantes diffusées par des chaînes de télévision françaises, comme M6, TF1 et France 2. Celles-ci se sont attardées sur ce qu’elles ont qualifié de «terrible détresse» des Israéliens vivant sous la menace du Hamas.
On aura ainsi droit à un défilé d’images montrant ces Israéliens cachés dans des bunkers pour être à l’abri des roquettes du Hamas.
Des centaines de bunkers souterrains ont été construits pour mettre les Israéliens à l’abri, leur assurant toutes les commodités nécessaires pour une vie normale. Ces chaînes de télévision se sont contentées de montrer le «désarroi» des Israéliens et ont omis de dire que, de l’autre côté, c’est une véritable machine de guerre israélienne qui s’est déclenchée depuis quelques jours, semant la mort chez les Palestiniens et engendrant une véritable crise humanitaire… Celles-ci ont ignoré les images de cadavres calcinés de Palestiniens retirés des décombres, les blessés ensanglantés et les cris d’horreur… Pis, selon les Israéliens interrogés par les reporters, les tirs de roquettes du Hamas justifient ces abominables massacres et les centaines de morts parmi les Palestiniens, dont une majorité d’enfants, de femmes et de vieillards. Nul doute que les médias occidentaux affichent sans pudeur leur soutien à Israël, ne
se souciant guère du sort des Palestiniens sous les bombardements d’un Etat criminel et hors la loi. De toute façon, les médias occidentaux nous ont habitués à ce système de deux poids, deux mesures dans le traitement médiatiquede beaucoup d’événements. Comble de l’ironie, ces médias se disent garants des libertés de la presse et se placent en donneurs de leçons en matière de professionnalisme et de démocratie.
De quelle liberté de la presse parlent-ils et de quelle loi ?
La loi de la jungle et des tout puissants ?
Entre-temps, le bilan des bombardements israéliens ne fait que s’alourdir : plus de 420 martyrs et environ 2 100 blessés. Qu’attend le monde pour réagir ? Qu’attendent les médias occidentaux pour dénoncer le terrorisme de l’Etat sioniste ? Les images sont là,
bien réelles, un minimum d’objectivité, d’humanisme et de décence s’impose.
A. B

ETTARGUI
03/01/2009, 13h09
Il faut pas se leurrer, les médias occidentaux notamment français sont loin d'être indépendants comme ils le prétendent. Le principe de liberté de presse dont ils nous rabattent les oreilles est brandi face à ceux qui s'indignent des atteintes à l'Islam par exemple. Mais dès qu'il s'agit d'Israel, le journaliste retrouve son statut de salarié et ne pense qu'à préserver sa croute et son statut.
Pour un journaliste, dénoncer les crimes d'Israel est un suicide ! Il se verra accusé d'antisémitisme, les manchettes parleront de son manque de professionalisme....La déontologie ? un mot vide de sens.
Il n'y a certes pas une sensure officielle, mais les journalistes savent très bien les thèmes à ne pas aborder, et comment traiter certaines informations.

Cookies