PDA

Voir la version complète : MetrixWare n’attend pas et s’installe en Algérie


zek
04/01/2009, 15h17
Quand Rachid Boumaza créa MetrixWare en 1995, il ne pensait certainement pas à devenir la deuxième entreprise de services informatiques de France et que treize ans plus tard, il ouvrirais un centre international de développement de logiciel à Bab Ezzouar (Alger) à quelques encablures de l’USTHB – université des sciences et technologie Houari Boumediene.|=

Aujourd’hui, MetrixWare est l’éditeur de la suite logicielle System Code, et il veut s’internationaliser. Trois pistes ont été choisies. D’abord l’Angleterre pour deux raisons. Pour sa City et ses banques et pour sa proximité des Etats-Unis. Ensuite, l’Allemagne, un pays prospère qui a besoin d’outils informatiques et enfin les développeurs. Et pour cette partie, MetrixWare a choisi l’Algérie comme tête de pont pour le Maghreb dans un premier temps et les pays arabes et l’Afrique dans un second temps.

Et il met les moyens : recrutement de 15 ingénieurs informaticiens de l’INI – Institut National de l’Informatique, grande école algérienne-, un siège et un ingénieur développement Senior détaché à Alger pour former les « juniors ». Rien que pour 2008 et parce que le marché croit en ce type d’entreprise, il y a eu un tour de table qui a permis une levée de fonds de 1,8 million d’euros pour encore étendre MatrixWare à l’échelle mondiale. M. Gadiri, responsable commercial, qui nous a reçus dans son bureau high-tech, dira que « nous nous sommes installés à Alger et nous commençons notre travail en contactant l’ensemble des DSI des grands comptes (banques, assurances, industries, oil..). Il ne s’agit pour le moment que d’une prise de contact ». A la question de savoir quelles sont les activités de MetrixWare, sa réponse est claire : « gouvernance IT, qualité des applications et aide au développement ».

Il ne s’arrête pas là et va dans le détail : « La gouvernance IT, c’est de fournir une vision structurée des actifs informatiques, d’aider à la décision et au management de la DSI, d’identifier et de diminuer les risques liés aux investissements IT et surtout de maîtriser l’évolution de votre système d’information. Pour ce qui est de la qualité des applications, MetrixWare met en œuvre une démarche qualité transverse qui permet de réduire les coûts de maintenance, pérenniser les nouveaux projets, sans oublier d’identifier et prioriser les risques et actions d’amélioration. Quant au troisième volet, l’aide au développement permet de fiabiliser les activités de maintenance, d’améliorer la réactivité et la productivité des opérationnels et surtout de capitaliser et transférer la connaissance du SI. »

Sur la base des informations centralisées dans son référentiel applicatif, System Code fournit aux différents acteurs informatiques les informations capitales pour anticiper les dérives, gérer les risques et maîtriser l’évolution des applications au regard des enjeux métiers, financiers, technologiques et humains d’une DSI. Une démarche opérationnelle très intéressante qui devient urgente aujourd’hui avec le développement exponentiel de l’outil informatique et de ses logiciels et c’est pour cela, nous dit un ingénieur, « que nous devons auditer des applications ou solutions.

Dans la pratique, il s’agira tout simplement de « mouliner » les sources des applications avec System Code. System Code va exécuter le programme ligne par ligne et ressortir les défauts et mauvaises utilisations selon un cahier des charges que l’on aura donné ». System Code contrôle une fonction ou une tâche.

« Avec un système pareil », nous dit M. Gadiri, « les développements de logiciels peuvent se faire très rapidement, et nous pouvons contrôler et corriger immédiatement les erreurs qui peuvent se faire ». Il ajoute que « nous sommes éditeurs de solutions d’analyse de code, d’aide à la maintenance et de pilotage du portefeuille d’applications et, pratiquement, nous proposons à nos clients d’auditer à la demande la qualité de leurs développements applicatifs ». D’ailleurs dans ce sens et dans son centre d’audit en France, l’éditeur publie désormais le rapport d’audit d’applications Open Source connu dans différents domaines (développement, bureautique, décisionnel, etc.).

De plus, pour les directions informatiques, il est indispensable d’avoir une visibilité globale sur les performances et la qualité de leur parc applicatif. L’audit de code est une étape essentielle pour déterminer la maintenabilité, le comportement et l’évolution dans le temps des applications, et ainsi établir les meilleurs choix d’investissements et de management (migration, refonte, abandon, etc.).

M. Gadiri ajoute que « cette démarche apporte des bénéfices considérables tant pour l’exécutif que l’opérationnel ». Grâce au System Code, il y a une visibilité immédiate sur un ensemble d’applications ce qui fait que le DSI peut entreprendre une estimation des coûts de maintenance et avoir une indication sur le respect des standards de développement d’un prestataire, sans oublier qu’il peut connaitre le potentiel d’une application à supporter de nouvelles évolutions. Metrixware est parti d’un constat simple : l’informatique et les logiciels sont devenus le moteur de l’activité et constituent à eux seuls un véritable patrimoine. A Alger, l’équipe de MetrixWare parle de système d’information, de grand projet et de pilotage. Cela fait longtemps que nous n’avons pas entendu cela.

Et il ajoute que « Metrixware Algérie propose à ses clients de les aider dans le démarrage opérationnel de leur projet de gouvernance du portefeuille applicatif en apportant le support et la méthodologie permettant de définir le modèle de gouvernance tout en identifiant les critères et en spécifiant les métriques de ce modèle. J’ajoute que nous assistons nos clients dans la mise en œuvre et surtout dans la conduite du changement. » Après une discussion à bâtons rompus sur ses futurs clients, il nous propose de voir son centre nerveux. Une salle en openspace de 150 mètres carrés avec des bureaux dotés d’ordinateurs tous reliés. Aucune porte, tout est visible. Clean et clair. Beaucoup de lumière. Tout autour une équipe d’ingénieurs, tous très jeunes et très motivés. Nous nous approchons d’eux et nous leur posons quelques questions sur leurs travaux de mémoire et leurs études. Tous sans exception disent que « c’est une grande opportunité.

On sort de l’université et on n’est pas au chômage. On commence à développer des applications ». C’est le début d’une future ruche de développement. MetrixWare s’est installé en Algérie et il est là pour durer. Positionnée sur le marché de l’Application Portfolio Management et de la Gouvernance IT, Metrixware met aujourd’hui en oeuvre son centre de développement en Algérie. Grâce à son portefeuille de grands comptes et de projets, Alger sera plus connue comme une ville de développement de software que comme une ville où l’on a peur de sortir le soir.

Abderrafiq KHENIFSA
IT Mag

nabiloudz
04/01/2009, 20h38
Il faut tout miser sur les ARE ..., je pense que nous sommes une élite non négligeable ...

Cookies