PDA

Voir la version complète : Le monde arabe se mobilise contre l’offensive israélienne


Thirga.ounevdhou
09/01/2009, 20h32
D’Alexandrie à Nairobi, en passant par Bagdad, des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues, vendredi, pour dénoncer les opérations israéliennes dans la bande de Gaza ainsi que la «complicité» et la «lâcheté» de dirigeants arabes.

ÉGYPTE - La manifestation la plus importante de la journée de vendredi a eu lieu à Alexandrie, au nord du pays. Quelque 50.000 manifestants, menés par des députés affiliés aux Frères musulmans, ont dénoncé la «complicité» des gouvernements arabes par rapport au blocus imposé à Gaza par l'État hébreu.
«Gaza, pardonne-nous, ouvrir Rafah n'est pas de notre ressort», ont-ils scandé, en référence au terminal entre l'Égypte et Gaza, que Le Caire se refuse à ouvrir en l'absence de représentants de l'Autorité palestinienne au point de passage.

JORDANIE - A Amman, la police a empêché plus de 2.000 manifestants de marcher sur l'ambassade d'Israël. Des enfants ont brandi une banderole sur laquelle on pouvait lire : «arrêtez de tuer nos petits amis».
Portant le keffieh palestinien, les protestataires chantaient : «Pas d'ambassade israélienne sur le territoire arabe» et «les dirigeants arabes sont des lâches». La Jordanie, où vit une très importante population palestinienne, a signé un accord de paix avec Israël en 1994. AP

KOWEÏT - Quelque 3.000 Koweïtiens et ressortissants arabes ont manifesté, dénonçant la participation, selon eux, de certains pays arabes au blocus de ce territoire.
«Honte, honte : des Arabes participent au blocus», répétait en chœur la foule en passant devant le Palais Sif, le siège du gouvernement, et lors d'un rassemblement devant le Parlement.

IRAK - A Bagdad, plus de 2.000 partisans du leader radical chiite irakien Moqtada Sadr ont manifesté dans leur bastion de Sadr City, contre Israël et les Etats-Unis, «partenaire du régime sioniste».
Les manifestants brandissaient des drapeaux palestiniens et des banderoles «Peuple de Gaza, sois patient, nous arrivons».

INDE - Au moins dix manifestants et six policiers ont été blessés lors d'affrontements à Srinagar, capitale du Cachemire indien, pendant une manifestation de musulmans dénonçant la poursuite de l'offensive israélienne dans la bande de Gaza.
La police anti-émeutes a dû faire usage de gaz lacrymogènes pour disperser plusieurs centaines de manifestants, en scandant «Mort à Israël», «Longue vie à la Palestine».

KENYA - La police kényane a par ailleurs utilisé des gaz lacrymogènes et des canons à eau pour disperser des centaines de manifestants musulmans qui protestaient contre les raids israéliens à Gaza.
Près d'un millier de manifestants ont chanté des slogans en solidarité avec les Palestiniens devant la mosquée de Jamea. «Arrêtez le massacre à Gaza», «Israël, arrêtez de tuer des innocents», lisait-on sur des pancartes.

AFP

Cookies