PDA

Voir la version complète : Congédiée par une banque pour avoir aidé les Palestiniens, une ONG appelle au boycott


DZone
10/01/2009, 14h03
Boycott. Outre-manche, il ne fait pas bon être une association humanitaire aidant les musulmans. La Barclays Bank vient en effet de sommer la Ummah Welfare Trust, cliente depuis 2001, de retirer les millions qu’elle a en dépôt chez elle. Et ce sans justifier sa décision.

30 jours pour quitter la banque

Un mois, c’est le délai que la Barclays a donné à Ummah Welfare Trust (UWT) pour retirer plusieurs millions de livres qu’elle détient dans son établissement de Bradford. Sans justifier sa décision. Ummah Welfare Trust, à l’instar d’autres organisations humanitaires - musulmanes ou non -, mène différents projets dans des zones de conflits, comme le sont l’Afghanistan, l’Iraq, la Tchétchénie, le Soudan ou encore la Palestine. Or, il ne semble pas plaire à la Barclays que la Palestine fasse l’objet de l’attention de UWT, puisque ce qui lui est reproché, selon le Sunday Express qui avance quelques explications, c’est d’avoir collaboré avec une autre association, Interpal, consacrée entièrement à l’humanitaire en Palestine, qui fin 2008 s’est vue elle est aussi congédiée par Islamic Bank of Britain sur ordre de la Lloyds Bank.

Un boycott pour protester

Refusant l’arbitraire d’une telle décision, les musulmans britanniques ont décidé d’organiser un boycott de la Barclays Bank. Ces derniers soupçonnent les Etats-Unis d’avoir fait pression pour que l’aide dispensée aux Palestiniens soit gelée en évoquant un soutien à la Palestine au Hamas. Ce que de très nombreuses organisations non gouvernementales font, les françaises en tête Médecins sans frontières à Gaza. Ces mesures sont ainsi vécues comme un complot, d’où, en riposte, l’appel au boycott et à la fermeture massive de comptes. Le Conseil musulman de Grande-Bretagne lui-même est monté au créneau en demandant l’intervention du premier ministre Gordon Brown. Le Muslim Council of Britain déplore cette chasse aux sorcières. Pour Interpal, il ne s’agit ni plus ni moins que d’une attaque contre les musulmans.

L’UWT a prévenu la Barclays que sa décision - et l’interruption dans la gestion des projets en cours qui s’en suivra - pourrait nuire à des millions de démunis à travers 25 pays dans le monde. Elle en appelle par ailleurs à tous les musulmans à qui elle demande d’écrire au directeur de la banque Barclays pour dénoncer cette mesure.

al-kanz

myra21
10/01/2009, 16h53
Si les petros-dollards avaient du NIF ils retireraient tous leurs trésors
qu'ils ont placées dans les banques des amis à Bernard Mabeuf.
Je vous garanties que les industries occidentales s'écrouleraient dans
les 8 jours.

zemfir
10/01/2009, 17h04
même un petit syndicat italien demandait le boycott des commerçants juifs a Rome , ils fut vilipender par la presse ; ya meme eu des interventions de ministre italien pour le denonçer sans compter les tonnes d'action en justice .
et pendant ce temps les arabes :menani::menani:

Cookies