PDA

Voir la version complète : Communiqué du MAOL à propos des élections


Afrouh
10/04/2004, 01h30
Peuple Algérien,

Une fois de plus, les Algériens sont forcés d'assister et même de participer à une grotesque mascarade, dont l'unique but vise à détourner les regards sur le noyau central qui détient le véritable pouvoir en Algérie.

L'élection d'un nouveau président est présentée comme un évènement extraordinaire, faisant miroiter le changement si souhaité par notre peuple. L'espoir suscité par l'arrivée d'un nouveau président a été peu à peu brisé. Les promesses se succèdent aux promesses alors que le quotidien du citoyen ne cesse d'empirer.

Les planificateurs de la tragédie nationale continuent de faire la pluie et le beau temps sur le pays, surtout depuis que leur pouvoir a été renforcé par le putsch de janvier 1992. La farce du 8 avril à laquelle les candidats Louisa Hanoun et Ali Fawzi Rebaïne ont inconsciemment pris part n'est qu'un moyen censé légitimer leur main mise sur les richesses du pays. Un simulacre de démocratie à laquelle des candidats n'étaient en scène que pour la devise de Pierre de Coubertin « l'essentiel étant de participer » !

Le sort de ces élections était scellé à l'avance et seuls ceux qui méconnaissaient le système ou ceux qui croyaient aux chimères, pouvaient rêver à des élections sans fraude et à la neutralité des généraux.

La classe politique Algérienne n'a pas été à la hauteur de l'événement exception faite des dirigeants du FFS, Mr Mouloud Hamrouche, et quelques autres qui ont fait preuve de clairvoyance, de discernement et de courage pour dire non à la macarade et ont refusé d'être les « alibis » des fossoyeurs de l'Algérie.

Le Mouvement Algérien des Officiers Libres réitère vivement son appel, en ces moments gravissimes, pour un changement radical, une rupture résolue avec le système mafieux érigé en Algérie depuis l'indépendance ainsi que l'avènement d'une deuxième République.

Le Mouvement Algérien des Officiers Libres réaffirme que cette tâche ne peut se réaliser sans le départ et le jugement des généraux qui sont d'une part, responsables du chaos (manipulation de l'intégrisme, division des Algériens, entretien de la crise en Kabylie,…etc.) et d'autres part blâmables pour la déchéance des institutions du pays (mise sous sequestre de la justice, bradage de l'économie, sans manquer de mentionner l'irréparable préjudice causé à la prestigieuse Armée Nationale) mais plus grave encore coupables de meurtres et de disparitions de milliers d'Algériens.

Peuple Algérien,

Le changement tant attendu ne viendra qu'avec la reconquête par le peuple des symboles de la dignité nationale et la réhabilitation totale des institutions de l'Etat à commencer par la justice.

Le mépris, la hogra, la repression, la corruption et la terreur, devenus des instruments de gouvernance ont été institutionnalisés et ont pris des formes aussi graves que diverses.

Comment ne pas réagir lorsque des dignitaires du régime se rendent dans des hôpitaux de renom à l'étranger pour une grippe ou un simple mal de dents alors que la majorité des Algériens n'ont pas accès à une couverture sanitaire décente ?

Que dire lorsque tout un pan de la jeunesse est victime de fléaux sociaux (drogue, prostitution, délinquance, suicides…) parce que l'Etat leur tourne le dos, n'assume pas ses devoirs et n'offre aucune perspective d'avenir ?

Cette jeunesse qui ne trouve un salut illusoire dans l'exil et qui pour la plupart est récupérée par les milieux mafieux ou terroristes.

Devrions nous faire appel aux étrangers pour nous gérer et assurer la protection et la sécurité de nos sites ? N'est ce pas là une forme perverse d'une nouvelle colonisation qui ne dit pas son nom ?

Les concepteurs de la faillite algérienne envisagent-ils ou souhaitent-ils un scénario à l'irakienne ? Sinon comment expliquer que ces despotes s'accrochent à défendre les intérêts des multinationales au détriment du bien-être de leur population.

La défense des valeurs, qui ont fait la fierté de notre révolution et le thème du sacrifice de nos martyrs, est toujours d'actualité ; c'est même la seule issue pour mettre fin à la trahison.

Peuple Algérien,

Notre mission est de rendre à notre pays la gloire qui fut la sienne et ce, en bâtissant un Etat juste et démocratique basé sur nos valeurs ancestrales avec ses trois dimensions que sont l'Islamité, l'Arabité et l'Amazighité et reposant sur le serment de Novembre 1954. Notre objectif ne peut être atteint sans l'union de toutes les forces vives de la nation et sans la garantie des points suivants :

-Le droit au respect et à la dignité.
-La libre expression.
-La separation des pouvoirs executif,legislatif et judiciaire.
-Le refus de la violence et de tout extrémisme.
-La sécurité des personnes et des biens.
-Le droit à l'éducation.
-Le droit au travail.
-Le droit au logement.
-Le droit à une couverture sanitaire à la hauteur des attentes des citoyens.
-La répartition équitable de la richesse.
-Le retrait de l'Armée du champs politique ainsi que la dissolution de la police politique.

Peuple Algérien,

Le Mouvement Algérien des Officiers Libres, a fait le serment de rendre à l'Algérie la place qui lui revient de droit et rendre à son peuple sa dignité et sa fierté.

Le Mouvement Algérien des Officiers Libres, réaffirme que L'Armée Nationale Populaire doit revenir à sa mission constitutionnelle pour lui éviter les dérives du passé et de ne plus revivre de tragédies.

Le Mouvement Algérien des Officiers Libres, exhorte les Algériens honnêtes et sincères (civils ou militaires) à le rejoindre dans son combat pour traduire en justice les généraux qui ont plongé l'Algérie dans une mer de sang.

Gloire à nos martyrs et tahya El-Djazaïr


Le colonel Lahbib Mohamed Samraoui

Nouveau porte parole du

Mouvement Algérien des Officiers Libres

Le Fantome
11/04/2004, 10h59
Ok c'est très bien comme blablabla, mais vous faites quoi pour que ça change, vous êtes en Espagne à vous dorer la pillule, quand allez-vous passez à l'action? Des mots c'est bien mais fes faits c'est mieux !!!!!

Cookies