PDA

Voir la version complète : Gaza: Israel n'est voué qu'à l'échec


myra21
16/01/2009, 14h43
Gaza : Israël n’est voué qu’à l’échec




Des journaux et des agences de presse internationaux croient à l’échec de la guerre menée par "Israël" contre la bande de Gaza. Les occupants israéliens ne peuvent en aucun cas réaliser une victoire contre le mouvement du Hamas.

Un mouvement difficile à vaincre

« Le carrefour de Gaza » : sous ce titre, le journal américain Washington Post écrit, le 10 janvier 2009, que la guerre menée par "Israël" contre la bande de Gaza connaîtra l’échec. Encore une fois, la guerre contre le Hamas montre qu’il est impossible de l’anéantir par des moyens militaires.

Le journal américain ajoute que l’Entité sioniste fait le pari sur la possibilité d’abaisser la capacité militaire du mouvement du Hamas, sur la possibilité de l’obliger à accepter un cessez-le-feu avec des conditions au profit des Israéliens. Toutefois, le Hamas a délimité sa victoire au seul fait de rester en confrontation avec lui. (…)

Une question difficile

Quant à l’agence Reuters, elle croit qu’une victoire israélienne contre le Hamas est un but lointain. Dans un rapport publié le 12 janvier, l’agence écrit qu’après le cessez-le-feu dans la bande de Gaza, une question restera en suspens : qui sera le vainqueur ? (…)

Le gouvernement de l’occupation israélienne a prétendu que son attaque entamée le 27 décembre 2008 a pour but de mettre fin aux tirs incessants des roquettes et des obus de mortier Israël. Cependant, plus de deux semaines après le début de l’attaque, ces tirs ne connaissent pas une quelconque baisse de cadence. Même si leur nombre s’est légèrement atténué.
Il est possible, dit l’agence, que le Hamas accepte l’arrêt des tirs de roquettes et la chance d’imposer éternellement un tel accord, comme le voudrait "Israël", restera néant.

Toujours selon Reuters, mettre un terme à la contrebande d’armes entre Gaza et l’Egypte est une volonté israélienne. Ils veulent priver le Hamas de tout ce qui pourrait leur permettre de faire des bombes. « Personne ne sait comment cette affaire sera réglée, d’autant moins que le Caire refuse le déploiement de forces internationales sur les deux côtés des frontières ».

Reuters résume enfin que vaincre le mouvement du Hamas reste un objectif très difficile à réaliser.

Le peuple palestinien

Le journal autrichien Der St?nder est du même avis. Dans son numéro du 10 janvier, il écrit que la guerre menée par l’armée israélienne contre le Hamas – et avant lui contre le Hezbollah– est une simple guerre traditionnelle. "Israël" use en premier ordre la force contre des groupes avec lesquels travaillent des combattants.
Et bien qu’ils soient moins armés, ils planifient et exécutent leurs opérations au milieu du peuple palestinien. Ainsi, l’Entité sioniste ne pourra pas arriver à son objectif et faire tomber le Hamas.

Finalement, le journal voit que le seul moyen pour sortir de la crise est qu’"Israël" commence à respecter la vie du peuple palestinien.

Issue à la crise

Il est difficile de trouver une issue. Le mouvement du Hamas et toutes les factions palestiniennes représentent un vrai danger pour l’entité sioniste, affirme le journal londonien Times.

L’expert militaire israélien Ronnen Birgman constate que le Hamas a appris comment résister devant "Israël". Il a bien entraîné ses membres. Si "Israël" pousse ses forces à l’intérieur des quartiers, elles seront face à un ennemi obstiné, dit-il au journal Times.

De son côté, l’envoyé du journal israélien Yediot Ahronot, qui accompagne les forces israéliennes d'occupation, montre son grand étonnement face à la préparation du Hamas.
Sur la porte d’un bâtiment, il y avait une poupée à la forme d’un combattant du Hamas. Si les soldats tiraient sur la poupée, tout le bâtiment explosait sur leurs têtes, affirma le journaliste, abasourdi.

Finalement, le journal britannique résume la scène en disant que le Hamas n’a besoin, pour réaliser sa victoire, que de rester en vie et de tirer quelques roquettes sur Israël.

Article du Centre Palestinien d’Information





Vendredi 16 Janvier 2009

djamal 2008
16/01/2009, 15h20
A entendre la Livni on peut tirer la conclusion qui est qu'Israël manque de stratégie pour poursuivre cette guerre,sinon de continuer de causer plus de perte en vies humaines ce qui lui coûte la condamnation de l'opinion internationale. La campagne terrestre aurait échoué et la résistance l'a emporté sur "l'invincible armée" . الجيش الذي لن يقهر و نقول لهم هيهات

myra21
16/01/2009, 16h35
Rien qu'a voir la tété quelle fait la Livni:
Ca se voit que leurs projets est tombées en miettes.
trois semaines de bombardement par air, mér,terre; rien n'y a fait
le hamas ces soldats armées de pétoires et leurs meilleurs armements
c'est leurs foi et leurs bravoures.
La sois-disante armée "invisible"a chaque fois qu'ils affrontes le HAMAS
frontalement , ils se replient aussi vite qu'ils sont rentrées.
Et rebelote bombardement de tous ce qui tiens debout.
Enfin a defaut d'avoir le hamas ils ont eu les femmes et les enfants et ce qui va perdre israel au niveau internationale.
Allah ya rham El-Mouslimine.

icosium
16/01/2009, 16h44
Après 20 jours de combats, Israël n’a pas réussie à atteindre ses objectifs qui sont la destruction du Hamas, l’affaiblissement de l'adhésion populaire et l’obliger à accepter les négociations selon les termes dictés par Israël. Israël est entrain de tuer uniquement des civils. D’après Khaled Meshaal les pertes militaires sont plus importantes du côté israélien que palestinien. Aucun lance roquette n’a pas pu être détruit. Ce qui veut dire que le Hamas et sa force de frappe sont intact.

Assif
16/01/2009, 17h54
vous appelez ça une guerre?

Personnellement, les massacres contre des civils ne sont a mon sens que de la provocation afin d'impliquer l'iran dans ce conflit, dans le seul but de porter des attaques sur les installations nucleaires iraniennes.
je m'explique :

On sait recemment qu'israel s'etait deja préparé il y a 6 mois a une attaque sur gaza.
Drole de coincidence a cette période voici ce que titraient la plus part des journaux :
le 25 juin 2008 :
Une attaque israélienne de l’Iran « n’est plus qu’une question de temps »
"Selon le magazine allemand Der Spiegel une frappe militaire israélienne de l’Iran n’est plus qu’une question de temps. Cet hebdomadaire d’information publie en effet dans sa dernière édition un article de quatre pages intitulé « Plans pour une attaque » et consacré aux préparatifs entrepris actuellement en Israël pour des attaques aériennes contre l’Iran"....

..."Celui qui fait le plus ouvertement campagne en faveur d’une frappe militaire contre l’Iran est l’actuel ministre des Transports et ancien ministre israélien de la Défense Shaul Mofaz qui a dit qu’une action militaire contre l’Iran était « inévitable » et dont les paroles ont été citées abondamment. Mofaz a dit cela pour la première fois suite à de récentes discussions avec de hauts responsables américains à Washington.
Il répéta ses commentaires pas plus tard que vendredi dernier dans une interview donnée au journal Yedioth Ahronoth. Faisant allusion à des menaces proférées à l’encontre d’Israël il y a quelque temps par le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, Mofaz a déclaré que c’était « l’Iran [qui] disparaîtrait avant Israël ».
Il poursuit ainsi : « Si l’Iran continue son programme de développement de l’arme nucléaire, nous l’attaquerons. Les sanctions sont inefficaces…Une attaque de l’Iran afin d’arrêter ses préparatifs nucléaires sera inévitable »."...

http://www.wsws.org/francais/News/2008/jun08/iran-j25.shtml

Et voici cette fois un article prémonitoire celui ci, publié 1 mois avant l'attaque sur gaza :
le 05 decembre 2008 RIA Novosti :
Le nucléaire iranien, de mal en pis
..." La situation s'est dégradée à un point tel que le choix se ramène désormais, pour la communauté mondiale, à deux scénarios possibles. Soit convenir dès à présent qu'il est inévitable que l'Iran possède, d'ici six mois, une quantité suffisante d'uranium pour créer plusieurs munitions nucléaires, soit attendre que d'ici ces mêmes six mois, la nouvelle de cet événement marquant soit officiellement annoncée, par l'AIEA par exemple.
Ce raisonnement repose sur le fait que l'Iran - et cela découle du dernier rapport du directeur de l'AIEA, Mohammed el-Baradei -, se retrouve brusquement en possession d'une quantité d'uranium faiblement enrichi suffisante pour créer une munition nucléaire en deux ou trois mois. En apprenant que l'Iran se trouve à deux pas de la bombe atomique, la communauté d'experts américaine s'est divisée entre les pessimistes et les relativement optimistes. "...

..."Le pessimisme de John Bolton s'explique par le fait que tant George W. Bush que Barack Obama ont dit et redit qu'il serait inacceptable pour les Etats-Unis que l'Iran dispose de l'arme atomique. Toutefois, ni l'un ni l'autre n'a proposé à ce jour de mesures pratiques permettant de concrétiser cette position. Quant à Israël, principal adversaire de l'accession de l'Iran au cycle nucléaire complet, il "aura bien du mal à prendre la décision de porter une frappe sur les sites nucléaires iraniens". D'autant plus que cela devrait être fait avant le 20 janvier, avant l'entrée en fonctions de Barack Obama. "...

http://fr.rian.ru/analysis/20081205/118714127.html

Vous en conviendrez trops de choses se recoupent pour que cela soit un hasard.
Sans parler des livraisons d'armes recentes a israel ainsi que d'une opération sur gaza dont personne ne comprend les reels objectifs...
Pulveriser 500 resistants, ne feras certainement pas disparaitre le hamas.
l'investissement militaire, le massacre de milliers de civils et la mauvaise image que cela induit dans le monde a son encontre ne peut que me laisser penser qu'israel agit pour d'autres raisons plus strategique: detruire les installations nucleaires de l'iran.

Israel c'etant certainement attendu a une riposte des pays limitrophes suite aux bombardement aveugles commis sur gaza, il semble avoir failli, mais il reste encore quelques jours avant l'investiture d'Obama, tout comme des mensonges ont étés inventés pour envahir l'Irak, on peut s'attendre a tout pour le declenchement des hostilités.

...certains politiques israeliens annoncent un arret des combats pour la semaine prochaine les principaux objectifs etant atteints, cependant on remarque également une intensification des frappes israéliennes sur la bande de Gaza alors même que les négociations diplomatiques menées par les Egyptiens semblent pouvoir aboutir.

Assif
16/01/2009, 18h07
oula faut que j'arrete le café moi :mrgreen:

Cookies