PDA

Voir la version complète : La Russie voudrait des bases navales en Libye et en Syrie


zek
16/01/2009, 21h39
La Russie a décidé de créer dans les années à venir des bases navales en Libye, en Syrie et au Yémen, selon des responsables militaires cités par l'agence de presse Itar-Tass.

Une telle décision s'inscrirait dans la volonté affichée par la Russie de Dmitri Medvedev et de Vladimir Poutine de faire rayonner sa diplomatie et ses armées partout dans le monde.

"Il est difficile de dire combien de temps cela prendra de créer des bases pour nos bâtiments dans ces pays, mais ce sera fait sans nul doute dans les années qui viennent", a déclaré un responsable en précisant, selon Itar-Tass, qu'une "décision politique" avait été prise à cet effet.

L'état-major de la marine de guerre russe n'a fait aucun commentaire sur cette information mais un général a fait savoir qu'il était prématuré de citer des noms.

"Des négociations sont menées avec des gouvernements étrangers et publier des noms risquerait d'avoir des conséquences négatives sur ces discussions", a confié à Tass le major général (n°2) des armées, le général Anatoly Nogovitsyne, qui refuse aussi de donner un calendrier précis.

"Nous avons besoin de bases permanentes, ce qui coûte très cher. Il faut tout calculer très rigoureusement", dit-il.

Selon des analystes, le port de Tartous, en Syrie, qui servit de point de ravitaillement pour les navires soviétiques durant la guerre froide, pourrait devenir une base pour la marine russe.

Des médias russes ont indiqué que l'ouverture d'une base russe à Benghazi avait été l'un des principaux sujets de discussion lors de la visite à Moscou du colonel Mouammar Kadhafi en octobre.

En 2002, la marine russe avait dû évacuer sa base de Cam Ranh, au Viêtnam, en raison du coût trop élevé de sa location. "Nous avons appris à compter nos roubles", a expliqué le général Nogovitsyne.

Conor Humphries et Dmitri Solovyov, version française Clément Guillou et Jean-Loup Fiévet

16/01/2009. Reuters

Cookies