PDA

Voir la version complète : L'Iran contournerait les sanctions de l'ONU


nassim
16/01/2009, 23h21
Des responsables américains de la sécurité ont dit disposer de nouvelles preuves des efforts déployés par l'Iran pour contourner les sanctions des Nations unies et acheter à la Chine des métaux entrant dans la fabrication d'armes sophistiquées, rapporte vendredi le Wall Street Journal.

Les Etats-Unis ont cherché à obtenir un durcissement des sanctions de l'Onu pour contraindre l'Iran à arrêter son programme nucléaire soupçonné de visées militaires par les pays occidentaux. Téhéran affirme ne vouloir utiliser le nucléaire qu'à des fins purement civiles.

Le journal dit avoir vu une série de courriels et de lettres récentes détaillant les contacts entre des entreprises iraniennes et leurs fournisseurs étrangers.

Vendredi lors d'une conférence de presse, le procureur de Manhattan Robert Morgenthau a dit que les autorités enquêtaient sur neuf banques européennes qui pourraient avoir aidé l'Iran à acheter des matériaux.

Morgenthau a tenu ces propos lors d'une cérémonie de remise au gouverneur de New York, David Paterson, d'un chèque de 109 millions de dollars résultant d'un accord par lequel la banque britannique Lloyds TSB Group Plc a renoncé à une somme de 350 millions de dollars.

La banque avait été accusée par les autorités américaines d'avoir falsifié des documents afin que des clients d'Iran, du Soudan et d'ailleurs puissent traiter avec le système bancaire américain.

"Il n'y avait dans ce cas aucune preuve de matériel nucléaire, mais c'est quelque chose que nous étudions", a dit Morgenthau.

"Nous pensons qu'il y avait neuf autres banques, des banques européennes, qui ont été impliquées dans la facilitation de l'achat par l'Iran (...) de matériaux qui étaient sur la liste noire".

CARGAISONS DESTINÉES A L'IRAN

Morgenthau a ajouté qu'il souhaitait rendre public le fait que "l'Iran veut acquérir la capacité de fabriquer des missiles à longue portée".

Le département américain de la Justice s'est dit convaincu que l'Iran disposait de réseaux dans le monde entier pour acheter du matériel sensible.

Selon le Wall Street Journal, des documents commerciaux révèlent qu'une entreprise iranienne, ABAN Commercial and Industrial Ltd a, grâce à un intermédiaire, acheté à Advanced Technology and materials Co. Ltd de Pékin 30 tonnes de cuivre tungstène qui peut être utilisé dans les systèmes de guidage de missiles.

Il ajoute qu'ABAN s'est refusé à tout commentaire et qu'un avocat d'AT&M a assuré que l'entreprise n'avait jamais entendu parler d'ABAN.

Les Emirats arabes unis ont informé les Etats-Unis de ce qu'ils avaient intercepté en septembre une cargaison chinoise de feuilles d'aluminium destinées à l'Iran et qui peuvent être utilisées pour fabriquer des missiles balistiques, écrit le Wall Street Journal.

Un mois auparavant, les EAU avaient intercepté une cargaison destinée à l'Iran de feuilles de titane susceptibles de servir pour des missiles à longue portée, ajoute-t-il.

Mais il note que tous ces métaux à haute performance achetés par l'Iran ont aussi des utilisations industrielles civiles, ce qui rend difficile de déterminer avec certitude à quoi ils étaient destinés.

source : Reuters

cisco33100
17/01/2009, 00h29
J'espère quand cas de conflit l'Iran bombardera les Emirats ,cet état de traitre sioniste .

verider
17/01/2009, 00h31
et l'irak aussi avait les armes de déstruction massive :rolleyes:

Cookies