PDA

Voir la version complète : Battisti n'a rien de Che Guevara


chegevara
23/01/2009, 09h18
Le refus du ministre de la Justice brésilien d'extrader vers l'Italie l'écrivain et ancien terroriste italien Cesare Battisti, condamné par contumace en Italie pour son implication dans quatre assassinats commis pendant les "années de plomb", suscite l'indignation de la presse italienne, y compris à gauche. Ainsi, La Repubblica (http://www.repubblica.it/2008/12/sezioni/esteri/russia-gas/gas-rampini/gas-rampini.html)affirme que, "pour le gouvernement brésilien, Battisti est un croisement entre Simón Bolívar et le juge [antimafia] Giovanni Falcone. Le garde des Sceaux, Tarso Genro, dit qu'en Italie Battisti pourrait être éliminé – oyez, oyez ! – par la CIA ou par la Mafia, ou, mieux encore, par les deux ensemble."

"Si l'extradition de Battisti avait été refusée par la France [où il s'est réfugié de 1990 à 2004], nous l'aurions regretté et nous aurions probablement été aussi indignés. Mais nous en aurions compris les raisons, sans toutefois les partager. Le Brésil, au contraire, excelle en matière de football et dans la torréfaction du café. Mais son taux de respect du droit est plutôt faible. Et c'est probablement pour cela qu'il a refusé l'extradition vers l'Italie d'un terroriste condamné pour quatre meurtres : au Brésil, l'idée que le terrorisme c'est de la politique est une idée noble, juridique même. Selon cette conception, se faire justice soi-même, par les armes, c'est de la politique sociale, dans un pays où les petits voleurs sont abattus en pleine rue par les escadrons de la mort."
.................................................. .............courrier international

Cookies