PDA

Voir la version complète : Les marocains à l’étranger ont rarement l’esprit d’entrepreneur


Ben Tachefine
23/01/2009, 10h12
L’initiative de l’association Maroc Entrepreneurs s’est basée sur un constat simple. « Les Marocains installés en France impressionnent par la qualité de leur formation, par leur dynamisme, mais ont rarement un esprit d’entrepreneur et hésitent à se lancer dans la grande aventure entrepreneuriale ». Comment expliquer le blocage de leur retour ?
Créée en 1999 par des étudiants et diplômés Marocains des grandes écoles et universités françaises, ce sont là des jeunes marocains qui ont des compétences et veulent s’engager pour leur pays. Leur mission est de sensibiliser les compétences marocaines à l’étranger à l’évolution du pays et de les mobiliser en faveur de son développement économique, notamment à travers la création d’entreprise.
Si la question du retour au Maroc est très présente dans l’esprit de la communauté marocaine à l’étranger, il a fallu l’analyser pour l’exploiter au mieux. Pour mieux comprendre les critères influant sur le retour, l’association a mené une étude en 2007 pour comprendre les déterminants et bloquants ainsi que les aspirations en matière d’intégration professionnelle.
La première motivation est pour raison personnelle et familiale (34,5%) mais les suivantes motivation évoquées sont le développement du pays à 25,2 % des cas et les raisons professionnelles à 13,8 % des cas. Il s’agit donc bien là d’une tendance de fond qu’il ne faut pas laisser filer.
Les membres de Maroc Entrepreneurs se veulent donc des ambassadeurs du pays à l’étranger en organisant des évènements pour promouvoir les opportunités et atouts du Maroc à leur réseau diplômés et autres marocains résidents à l’étranger. Composé essentiellement de profils hautement qualifiés avec des postes décisionnels, les membres jouent de leur réseau pour sensibiliser sur le potentiel du Maroc.
Les personnes souhaitant investir au Maroc ne savent pas toujours comment le faire. « Cette brèche est alors comblée par les accompagnateurs, et associations, notamment Maroc Entrepreneurs, qui accompagne les entrepreneurs en herbe avec des formations, des mises en relations, de l’information sur un contexte socio-économique avec ses atouts et ses faiblesses ». Un des principaux problèmes rencontrés pour la création d’entreprise est bien souvent le financement, même pour les marocains résidents à l’étranger.
Il est vrai que les taux bancaires sont souvent prohibitifs et les garanties nécessaires peuvent décourager les plus volontaires. Pour résoudre ce problème, Maroc Entrepreneurs organise pour les porteurs de projets des rencontres annuelles avec leurs partenaires investisseurs tels que le « Fonds de capital-risque Sindibad, Bank Al-Amal, Fonds Sherpa, et bien d’autres » et d’ajouter, « parce qu’une entreprise sur deux disparait dans les quatre années suivant sa création et que ce taux de disparition peut être deux à quatre fois inférieur lorsqu’elles sont suivies par des accompagnateurs, nous proposons à nos porteurs de projets de les mettre en relation avec des institutionnels, des incubateurs, comme Maroc entreprendre, l’AFEM, le CJD…pour qu’ils ne soient pas coupés du monde ».
Tremplin Maroc
Tremplin Maroc est une aide aux entrepreneurs à la création d’entreprise dans le Royaume. Lancée par l’association, elle en est à la troisième édition. Ce programme est un ensemble de formations sur Paris, dispensées par des professionnels de la création d’entreprise avec un coaching personnalisé.
L’encadrement du projet est global, du business plan à l’étude de marché en passant par les prévisions financières. Offert gratuitement par l’association, cette année, le programme aide les porteurs de projet du début jusqu’à la création effective de l’entreprise. Si vous avez une idée en tête, dépêchez vous de les contacter, la date limite d’inscription est fixée au 28 janvier.

Source : Gazette du Maroc

zek
23/01/2009, 10h59
Les personnes souhaitant investir au Maroc ne savent pas toujours comment le faire.

Le plus simple, c'est déjà d'avoir une entreprise en Europe et d'en créer une autre au pays, chez nous, 25.000 algériens résidant à l'étranger ont déjà franchi le pas.

DZone
23/01/2009, 11h08
25.000 algériens résidant à l'étranger ont déjà franchi le pas.
zek ,on peut avoir plus de précision ?
STP.

azouz75
23/01/2009, 11h09
chez nous, 25.000 algériens résidant à l'étranger ont déjà franchi le pas.


tu veux 25 000 ARE ont crée leurs propres entrprise en Algérie ?

Bonne nouvelle .

Dans le même sillage:

Près de 100 000 chefs d’entreprise d’origine algérienne auraient ainsi été recensés en Europe et plus majoritairement en France, selon les estimations d’un institut français de statistiques. Ces entreprises de droit français et de divers statuts juridiques (Sarl, SPA, sociétés anonymes...) sont en constante augmentation.

(c) EL watan (http://www.elwatan.com/100-000-entrepreneurs-algeriens) mars 2007

zek
23/01/2009, 11h22
Tu veux 25 000 ARE ont crée leurs propres entrprise en Algérie ?

Bonne nouvelle .

Dans le même sillage:

Près de 100 000 chefs d’entreprise d’origine algérienne auraient ainsi été recensés en Europe et plus majoritairement en France, selon les estimations d’un institut français de statistiques. Ces entreprises de droit français et de divers statuts juridiques (Sarl, SPA, sociétés anonymes...) sont en constante augmentation.

Oui exactement, 25 000 entreprises ou filiales crées en Algérie, d'ailleurs les algériens sont la première communauté créatrice d'entreprises en France, autrement, je voudrais revenir sur la création d'entreprises, les Marocains sont très bien formés et sont très bien représentés dans les grandes écoles comme les mines, polytechnique, etc. Je pense que trop de formation annule l'esprit d'initiative, d'ailleurs ceux qui font les grandes écoles rentrent dans les administrations publiques ou les banques en grande majorité

Ceux qui font les universités ou des études courtes sont plus entreprenants.

Cell
23/01/2009, 11h26
je ne sais pas pur les algériens , mais j'ai ma petite idée sur la cause de la réticence des marocains à créer des leur propre entreprise AU MAROC :

l'admiistration marocaine et son lot d'entourloupe de magouille et toute sorte de pratique qui decourageraient bill gates et richard branson réunis .

je vous donne un exemple , simple :

dans ma ville d'origine , MEKNES , ils ont créées un bureau censé simplifier la création d'entreprise avec comme slogan ' créez votre société en 48 heures' ..... et ca ressemble plus à 48 semaines ......

il y a aussi la concurrence déloyale car au maroc n'importe quel fils de colonel ou général peut te casser trés vite un business florissant et pas qu'en innovant ......

bref , le marocAIN lamda n'a pas confiance ......

zek
23/01/2009, 11h27
Une centaine de congressistes en provenance de cinq pays maghrébins (Algérie, Lybie, Mauritanie, Maroc et Tunisie) prendront part à la 8e convention France-Maghreb (CFM) qui se tiendra les 5 et 6 février prochain au Palais Brongniart de Paris (France).

Le président de la CFM, M. Mohamed El-Ouahdoudi, qui a animé dimanche un point de presse est revenu sur les objectifs de la convention qui constitue, de son avis, un véritable espace valorisant les réalisations maghrébines en France. Parmi les cinq millions de musulmans vivant en France, 2,5 millions sont des Maghrébins dont 1 million d’Algériens.
Première communauté créatrice d’entreprises dans l’hexagone, des dizaines de milliers d’affaires ont été montées par les Maghrébins, annonce le conférencier.
«Il s’agit de développer des relations transversales sociale, éducationnelle et économique loin des aléas géopolitiques d’identifier les nouveaux besoins et d’y apporter des réponses», a soutenu M. El-Ouahdoudi.

Citant l’exemple des 25.000 Algériens résidant à l’étranger qui ont regagné le pays et créé leurs propres affaires, le président de la Convention France-Maghreb dira également que son organisation vise à créer des réseaux d’affaires spécialisés par domaines d’activités et faciliter les rencontres entre les entrepreneurs maghrébins et européens.

Sur la participation algérienne à la 8e CFM, le président de la CAP, M. Boualem Mrakech, dira qu’une cinquantaine d’entreprises affiliées à la Confédération algérienne du patronat y prendront part en plus d’une dizaine d’autres entreprises indépendantes issues des secteurs du bâtiment, textile, agro-alimentaire, transport, restauration et promotion immobilière.
En le rendez-vous de Paris, M. Mrakech voit une démarche de redynamisation de l’action maghrébine qui devrait être, poursuit-il, plus agressive.
Et face à la crise mondiale, le président de la CAP suggère la valorisation de la production nationale.

La valorisation de l’important potentiel maghrébin et l’investissement dans la région face à la mondialisation est d’ailleurs le thème principal retenu pour la 8e édition de la CFM sous l’intitulé général «Croissance et solidarités dans l’espace France Maghreb».

Les participants auront à débattre des opportunités d’investissement que présente chacun des pays maghrébins à travers une dizaine de conférences plénières et ateliers thématiques et une centaine de rendez-vous d’affaires et de recrutement.

Cinq trophées, un par pays, seront aussi remis à l’occasion aux meilleurs managers des entreprises hors hydrocarbures.

Hamida B.
05-01-2009. El Moudjahid

Bennis
23/01/2009, 13h12
Oui exactement, 25 000 entreprises ou filiales crées en Algérie, d'ailleurs les algériens sont la première communauté créatrice d'entreprises en France, autrement, je voudrais revenir sur la création d'entreprises, les Marocains sont très bien formés et sont très bien représentés dans les grandes écoles comme les mines, polytechnique, etc. Je pense que trop de formation annule l'esprit d'initiative, d'ailleurs ceux qui font les grandes écoles rentrent dans les administrations publiques ou les banques en grande majorité

Ceux qui font les universités ou des études courtes sont plus entreprenants.
plutot d'accord avec toi
c'est une sorte de hauts cadres et grands managers que font sortir ces écoles


dans ma ville d'origine , MEKNES , ils ont créées un bureau censé simplifier la création d'entreprise avec comme slogan ' créez votre société en 48 heures' ..... et ca ressemble plus à 48 semaines ......
s'agirait-il du CRI ? du guichet unique qui s'y trouve ?
parce que créer une entreprise actuellement n'est qu'une affaire de 2 à 3 jours au Maroc
et je connais plutôt de quo je parle :)

ayoub7
23/01/2009, 16h32
http://www.marocentrepreneurs.com/

Cookies